Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

20 juin 2019 à 09:39:50

Le Monde de L'Écriture » Autour de l'écriture » L'Atelier » un sujet peut-être un tantinet outsider

Auteur Sujet: un sujet peut-être un tantinet outsider  (Lu 881 fois)

Hors ligne tripleS

  • Buvard
  • Messages: 5
un sujet peut-être un tantinet outsider
« le: 19 juillet 2018 à 02:15:55 »
Tout d'abord bonjour à tous et enchanté (je suis nouvelle sur ce forum)
Je voudrais vous proposer ici un sujet probablement plus de fond que de forme qui serait basé sur vos réactions à un petit texte (ci-dessous). L'idée serait que vous apportiez vos impressions, compléments, critiques, reprécisions ou que sais-je. 

La mélancolie n'est-elle pas là pour nous rappeler que l'on peut toujours mieux faire, ne nous pousse-t-elle pas dans nos retranchements pour atteindre le point sensible, la cellule cancéreuse dans l'immensité de l'organisme, celle qui est là sans encore le montrer, qui ne fait aucun bruit, ne crie gare et pourtant qui s'insinue vilement peu à peu dans tout notre être. S'attaquant aux cavités les plus fragiles, fracturées par l'ennui, pourries par la haine et rongées par le dégoûte de nous même. La mélancolie est pourtant une douce sensation bénigne et docile, mais par son exercice l'inavouable, le honteux et le douloureux se voit occuper la plus grande place, submergeant l'être et le plongeant dans l'illusion. Car en effet, celui qui vient d'être doté de la plus chère des sensations, enrobant son être d'un bondage épais dans la quête du meilleure, se sent lésé et dévasté alors qu'il est empli de la plus belle preuve qu'il n'a pas être oublié ou déchu, il se sent triste et démuni happé par une émotion qui le dépasse et qu'il pêne à maîtriser, une émotion qui ainsi révélait aux yeux de son hébergeur, lui rend toute sa puissance le sortant d'une passivité létale. C'est de cette émotion que née l'illusion car elle plonge l'être dans ce qu'il redoute le plus, il se sent alors infirmé alors qu'il se dirige vers la guérison ou plutôt qu'il vient par cette mélancolie, d'en avoir la puissance. La mélancolie n'est donc pas une fin mais plutôt un commencement, celui du chemin vers le meilleur mais qui paradoxalement nécessite pour y parvenir de faire naître la souffrance.

-Ce texte n'éloigne-t-il pas le sens du mot "mélancolie" de ce dont nous faisons l'expérience ?
-Ne rend-t-il pas trop ce mot abstrait ?

Et autre question que me suscite ce sujet :

-Pensez vous que les métaphores nous éloignent de la réalité et nous rendent les expériences communiquées par les textes opaques ?

En espèrent ne pas être trop hors-sujet dans cette section  :)
prenez mon poste comme un tremplin, n'hésitez pas à rebondir :)

Hors ligne tim gab

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 2 208
  • grown's up, what's for ?
Re : un sujet peut-être un tantinet outsider
« Réponse #1 le: 19 juillet 2018 à 08:40:02 »
merci de t'être présenté, ton texte est désormais déverrouillé.
Après réflexion, en l'ayant bien relu, ton texte est a sa place ici. 
« Modifié: 21 juillet 2018 à 12:16:49 par tim gab »
"I am the bone of my sword
Steel is my body and fire is my blood
I have created over a thousand blades
Unknown to death
Nor known to life
Have withstood pain to create many weapons
Yet those hands will never hold anything
So, as I pray, Unlimited Blade Works."


archer FSN

Hors ligne Le-Philosophe-de-Campagne

  • Tabellion
  • Messages: 39
Re : un sujet peut-être un tantinet outsider
« Réponse #2 le: 30 juillet 2018 à 22:01:00 »
J'ai l'impression que c'est un sujet qui te tient à coeur, mais mon sentiment serai que tu lie peut être de trop la mélancolie au regrets et aux remords des pensées inavoués et des actes refoulé ou encore à celle exprimé où ceux exécutés, qu'avec du recul on regrette.
Je vois plus la mélancolie comme tu disais saine et bénigne, à la façon d'un sentiment qui nous fait baigner dans des souvenirs qu'on ressassent avec la sagesse acquises. Comme on sourit tristement de nos actions d'enfant ou d'adolescent un peu idiot.
Après chacun sa vision je serai ravie d'en discuter plus longuement avec toi!

Pour ce qui est des métaphores je suis carrément pour, je pense que les images expriment et synthétisent de la manière la plus simple un grand nombre d'idées. Je les vois comme une sorte de schème d'intelligibilité qui permet de résumer nos interprétations  de nos propres pensées. Le tout est je pense de savoir les manier pour ne pas qu'elles paraissent nébuleuses...et là dessus je crois personnellement avoir à travailler encore beaucoup!!!!

Force et courage, pour que ta mélancolie se transforme en douce nostalgie!
FR

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.041 secondes avec 22 requêtes.