Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

19 mars 2019 à 06:48:25

Le Monde de L'Écriture » Autour de l'écriture » L'antichambre de l'édition » Comment choisissez-vous vos envois pour publier ?

Auteur Sujet: Comment choisissez-vous vos envois pour publier ?  (Lu 1068 fois)

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 770
  • C'est osé de penser que je pense.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Comment choisissez-vous vos envois pour publier ?
« le: 10 juin 2018 à 14:48:26 »
Bonjour tout le monde,

Je souhaite un bon dimanche à celles & ceux qui passeront aujourd'hui, et mieux encore pour les jours qui suivront.

J'aimerais en savoir un peu plus aujourd'hui sur votre façon de procéder pour publier ou rencontrer d'autres acteurs littéraires.

Comment choisissez-vous les appels à textes auxquels vous répondez ou les maisons d'édition auxquelles vous envoyez des manuscrits ? Avez-vous une façon de procéder pour ordonner vos envois ?

Je m'adresse notamment à celles & ceux qui ont envoyé un ou plusieurs manuscrits pour répondre à des appels à texte ou pour partager des manuscrits. J'aimerais comprendre un peu votre façon de faire vos recherches, si vous envoyez plutôt au hasard de la chance ou si vous faites une soigneuse sélection de ce qui vous paraît être le plus à même de répondre à vos aspirations.

Je ne pense pas qu'une seule façon de procéder soit la bonne, mais je me demande si vos témoignages ne pourraient pas apporter un éclairage sur les habitudes de chacune & chacun.

Par ailleurs, si vous avez eu une bonne expérience quelque part, je suis intéressé de savoir comment vous avez fait le choix d'envoyer, et quel est votre retour d'expérience par la suite ; en avez-vous tiré de nouvelles certitudes ? de nouvelles préférences ?

Hors ligne vinzWallbreaker

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 656
  • Ga Bu Zo Meu
    • Esquisses-18
Re : Comment choisissez-vous vos envois pour publier ?
« Réponse #1 le: 12 juin 2018 à 13:33:05 »
Je crois que le mieux est déjà de cibler par rapport au genre que l'on a écrit (d'où la nécessité de définir quelque peu les grandes lignes de ce qu'on a écrit). Inutile d'envoyer une romance à un éditeur de SF (à moins que la romance s'inscrive dans un univers SF).

Ensuite regarder quoi/qui est publié (j'avais un éditeur en vue et quand j'ai su qu'il avait publié un livre sur Macron, je l'ai retiré de ma liste, faut pas déconner non plus).

Si possible se renseigner aussi sur leur contrats types et chercher des retours critiques pour appréhender le sérieux de l'éditeur.

Et ensuite bah, y'a pu qu'à.
Avec des Si on fait de la musique monotone...

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 770
  • C'est osé de penser que je pense.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Comment choisissez-vous vos envois pour publier ?
« Réponse #2 le: 12 juin 2018 à 15:00:55 »
Merci Vinz pour ton retour, j'imagine que les façons de procéder varient selon le genre dans lequel on écrit, ou selon les lecteurs que l'on vise en particulier.

Il se peut aussi que certains auteurs envoient sans se poser de questions, n'hésitez pas à expliquer votre façon de procéder si jamais c'était le cas, j'aimerais comprendre un peu mieux ce qui motive les uns et les autres.

Concernant ta propre expérience, Vinz, je retiens que tes priorités sont :
  • le genre littéraire défendu par la maison d'édition (ou le magazine quand il s'agit d'un magazine) ;
  • la réputation et les choix d'édition de l'éditeur/du magazine ;
  • le sérieux et la fiabilité des publications.

Ce sont déjà des critères très sélectifs, je trouve, ça prouve qu'on ne s'adresse pas toujours à n'importe qui.

Hors ligne vinzWallbreaker

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 656
  • Ga Bu Zo Meu
    • Esquisses-18
Re : Comment choisissez-vous vos envois pour publier ?
« Réponse #3 le: 13 juin 2018 à 10:12:42 »
Disons que vu le nombre de manuscrits reçus par les maisons d'édition, il est préférable de cibler ne serait-ce que par respect pour les gens qui y travaillent. Inutile de les surcharger avec un truc qui ne correspond absolument pas avec leur ligne éditoriale. C'est une perte de temps pour tout le monde.

La réputation et le sérieux : si je veux publier soit je le fais à compte d'auteur soit je m'arrange pour aller vers des gens sérieux et pas des vilains escrocs ou des gens qui ne feront que me pomper du fric sans m'apporter ce qu'un éditeur est censé apporter : un regard pro, un accompagnement (correction, réécriture...) et une diffusion solide sans que j'ai à me farcir tout le boulot de distribution/comm/publicité, etc. Si je dois faire toutes ces étapes, alors je m'auto édite et je garde tous les bénéfices.

Je ne souhaite pas particulièrement gagner de l'argent avec mes écrits. Mais que d'autres le fassent sur mon travail, ça non.
Avec des Si on fait de la musique monotone...

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 770
  • C'est osé de penser que je pense.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Comment choisissez-vous vos envois pour publier ?
« Réponse #4 le: 13 juin 2018 à 11:05:43 »
D'accord, nous avons déjà beaucoup parlé des arnaques par ici, il y a un réel manque de confiance sur le marché, y compris du côté des éditeurs (qui n'ont plus confiance en les auteurs), donc on est d'accord pour dire que la méfiance joue beaucoup dans le choix d'un auteur.

J'aimerais savoir par ailleurs s'il existe d'autres facteurs qui peuvent amener un auteur à changer son choix.

Toi, par exemple, Vinz, tu écris ce qui pourrait se rapprocher de l'heroic fantasy, si je ne dis pas de bêtises. Il existe des maisons d'édition spécialisées dans ce genre.

Quels sont les facteurs qui vont t'intéresser et t'amener vers une maison d'édition en particulier ? Comment orientes-tu tes démarches d'envoi ? Je ne sais pas si tu réponds de temps en temps à des appels à textes ou si tu préfères te concentrer sur ton plus long projet de roman, mais j'aimerais comprendre comment tu en es arrivé à donner du crédit à certains éditeurs.

Au-delà du contrat (que tu n'as pas encore signé), qu'est-ce qui te fait penser qu'un éditeur te convient ? Et qu'est-ce qui t'amène à faire le premier pas ? à t'intéresser à son travail ou à son professionnalisme ?

Hors ligne Milla

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 221
Re : Comment choisissez-vous vos envois pour publier ?
« Réponse #5 le: 13 juin 2018 à 11:13:59 »
Citation de: Alan
y compris du côté des éditeurs (qui n'ont plus confiance en les auteurs)
ah ? tu peux développer ?

Sinon de mon côté, je fouine dans les catalogues (sur leurs sites internet) des maisons d'éditions pour voir si ce que je veux leur envoyer correspond à ce qu'ils font. Parfois ils disent aussi texto sur leurs sites qu'ils veulent des manuscrits de tel ou tel type/façon, etc.

Je joue aussi à "purée ce livre est génial, qui l'a édité ?" pour découvrir des maisons d'éditions et aller ensuite regarder qui ils sont de + près.

Je pense aussi que sur des salons on peut découvrir des éditeurs qu'on ne connaissait pas grâce à leur stand, et se dire "tiens je garde ce nom en tête".


Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 770
  • C'est osé de penser que je pense.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Re : Comment choisissez-vous vos envois pour publier ?
« Réponse #6 le: 13 juin 2018 à 16:50:08 »
Merci Milla pour ton retour.

Citation de: Alan
y compris du côté des éditeurs (qui n'ont plus confiance en les auteurs)
ah ? tu peux développer ?

Heu, disons que la relation entre les auteurs et les éditeurs s'est pas mal dégradée en général.

À l'époque où l'édition était plus stable, on pouvait plus facilement prendre des risques, la confiance venait plus facilement.

Aujourd'hui, signer avec une ou un auteur est devenu une réelle prise de risques. Les auteurs n'ont pas toujours conscience de cette prise de risque (notamment chez les moins informés, les plus désinformés). J'ai pu remarquer aussi que les méthodes éditoriales s'étaient transformées ; concernant la promotion du livre, les éditeurs comptent beaucoup sur l'auteur pour se démarquer du lot étant donné la difficulté pour faire la promotion d'un bouquin sur internet.

Disons que la transition avec le web est particulièrement difficile.

C'est vrai que les salons ont tendance à être un lieu plus accessible pour faire des rencontres, mais aussi les librairies.

Par ailleurs, plusieurs mouvements littéraires se sont « faits la guerre » dans le sens où l'un ne prend pas vraiment le dessus sur l'autre. (Le plus récent dont j'entendais parler, c'était Meilhac qui l'évoquait à propos des débats culturels.)

On a plus un boucan général que des lignes directrices claires (même s'il faut admettre que des mouvements comme la SFFF ou l'autofiction se font remarquer) ; c'est donc très difficile pour une éditrice ou un éditeur de situer un auteur de « littérature blanche » dans le sens où il y a peu de lisibilité. Difficile par la même occasion d'inscrire un auteur dans une continuité (qui serait le marché au-delà de la ligne éditoriale), trop d'imprévus dans l'avenir.

Te concernant (et me concernant également aujourd'hui car je m'y intéresse), la littérature jeunesse m'a semblé bénéficier d'une certaine stabilité, le dialogue entre auteur et éditeur a l'air plus serein ; bien sûr, j'en sais encore assez peu sur le sujet pour être exact (je ne cherche à publier mes contes que depuis un an).

On manque de confiance, et de dialogue (il y aurait besoin d'un dialogue entre les éditeurs et les auteurs, dialogue qui se fait attendre).

C'est aussi la raison pour laquelle je m'intéresse à vos propres parcours : ce sont aussi vos préférences et vos expériences qui peuvent permettre d'apporter une meilleure lisibilité.

Hors ligne vinzWallbreaker

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 656
  • Ga Bu Zo Meu
    • Esquisses-18
Re : Comment choisissez-vous vos envois pour publier ?
« Réponse #7 le: 14 juin 2018 à 13:22:01 »
Je fonctionne un peu comme Milla : je tombe sur un bon bouquin, je regarde qui l'a édité. Ensuite, le net fourmille d'infos. Par exemple, lorsque j'ai vu la réouverture à manuscrit chez l'Atalante (qui ont publié plusieurs romans que j'ai trouvé très biens et un peu "atypiques"), j'ai été fouiner et je suis tombé sur un type qui détaillait les clauses du contrat proposé. Elles me semblaient honnêtes et réalistes. Donc j'ai envoyé mon roman. Je suis en stand-by, ils ont reçu beaucoup de manuscrit (plusieurs centaines).

Pour les autres, j'ai profité du salon du livre pour les rencontrer. J'ai été assez déçu dans l'ensemble car ils n'étaient là que pour "écouler de la marchandise" et non permettre de se faire des contacts. La plupart m'ont dit d'aller sur leur site et suivre la procédure. Les seuls avec qui j'ai eu un super contact c'était Jingwei Agency... Malheureusement pour moi, cette jeune maison d'édition ne publie que des format assez concis (300 000 signes max). Mais je garde leur nom en tête si jamais je me trouve à faire une autre histoire qui tiendrait dans ce format.
Avec des Si on fait de la musique monotone...

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 770
  • C'est osé de penser que je pense.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Re : Comment choisissez-vous vos envois pour publier ?
« Réponse #8 le: 14 juin 2018 à 13:42:02 »
Pour les autres, j'ai profité du salon du livre pour les rencontrer. J'ai été assez déçu dans l'ensemble car ils n'étaient là que pour "écouler de la marchandise" et non permettre de se faire des contacts. La plupart m'ont dit d'aller sur leur site et suivre la procédure. Les seuls avec qui j'ai eu un super contact c'était Jingwei Agency... Malheureusement pour moi, cette jeune maison d'édition ne publie que des format assez concis (300 000 signes max). Mais je garde leur nom en tête si jamais je me trouve à faire une autre histoire qui tiendrait dans ce format.

D'accord, alors là, merci pour ce passage d'expérience, parce que je trouve que c'est très révélateur de quelque chose.

D'un côté, on peut comprendre que les éditrices & éditeurs soient très tendus au moment d'un salon, l'idée qu'ils jouent la réputation de leur activité peut les amener à être très mal à l'aise ; cependant, c'est typiquement le moment où des rencontres peuvent se faire : la relation entre les éditeurs et d'autres professionnels du livre (dont font partie les auteurs mais aussi la presse, les libraires, les blogueurs, etc.), elle est fondamentale. Si un éditeur donne le sentiment de « vouloir écouler la marchandise » alors qu'il expose dans un lieu de rencontre entre professionnels (avant même la rencontre avec le lectorat), alors il y a un gros décalage entre ce que devrait être la promotion du livre et ce qu'elle est devenue.

Pour ma part, j'avais précédemment ouvert un sujet pour comparer les livres et les patates, à l'époque, j'avais exprimé le problème qu'on ne distinguait plus le bien matériel du bien intellectuel.

Au-delà de ces mots un peu barbares, j'entends par une distinction entre deux « produits » distincts le fait qu'un vendeur de patates n'a pas du tout les mêmes compétences qu'un éditeur.

Si ton impression se confirmait que les éditeurs ne sont plus en capacité de préserver une relation constructive avec les autres acteurs du livre, alors la relation avec le lectorat risque également de se détériorer. Le premier levier de vente pour une éditrice ou un éditeur, ce sont les autres professionnels du livre, chacune & chacun doit y trouver sa place.

La fidélité joue un rôle fondamental chez un éditeur, ne pas savoir recevoir d'autres professionnels, c'est perdre tout moyen de rebondir en cas de difficulté.

Je creuserai encore le sujet, car j'ai le sentiment qu'il y a encore beaucoup de progrès à acquérir dans ce sens.

Hors ligne vinzWallbreaker

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 656
  • Ga Bu Zo Meu
    • Esquisses-18
Re : Comment choisissez-vous vos envois pour publier ?
« Réponse #9 le: 14 juin 2018 à 14:10:09 »
Je tempère quelque peu.
Je comprends néanmoins leur attitude dans le sens où un stand sur un salon ça a un coût (location de l'espace, logistique...) et qu'ils ne peuvent totalement y être à perte (surtout pour des éditeurs de taille modeste, ce ne sont pas Gallimard ou Hachette ou Acte Sud).
De plus, je ne suis pas professionnel du livre. Peut-être que si j'y étais allé en tant qu'auteur (reconnu) leur accueil eut été différent. Lorsqu'on sait le nombre de demandes qu'ils reçoivent par ans, ils ne peuvent recevoir tous les postulants sur un salon. Donc je ne les fustige pas. Je sais comprendre les enjeux économiques qu'ils subissent. Discuter un quart d'heure avec moi, ne leur fait rien gagner. Je ne fais que déplorer les faits.
Avec des Si on fait de la musique monotone...

Hors ligne Milla

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 221
Re : Comment choisissez-vous vos envois pour publier ?
« Réponse #10 le: 14 juin 2018 à 14:36:15 »
Du côté des salons, pour moi c'est vraiment un endroit où on peut se faire une idée du catalogue des éditeurs et en découvrir qu'on ne connaissait pas, mais pas un endroit pour créer du lien/contact réseau avec eux. Je crois qu'ils sont là pour montrer ce qu'ils font (vendre aussi probablement effectivement), se faire connaître, mais ce n'est pas là qu'ils cherchent des auteurs, et ça ne me parait pas si illogique... Pour se faire un avis sur un texte, il faut lire, il n'y a pas d'instantanéité possible, et si les dizaines de manuscrits qu'ils reçoivent se changeaient en dizaines d'auteurs qui viennent les voir sur ce salon ce ne serait juste pas gérable.
De l'expérience que j'en ai, les gens des stands (qui ne sont pas forcément les éditeurs d'ailleurs) disent qu'ils ne prennent pas de manuscrit mais veulent bien te filer un catalogue  ^^ Et par contre pour ceux qui sont déjà publié ou en contact avec des éditeurs, ça peut être un lieu où l'éditeur leur file RV pour se voir et discuter, mais ça vient de la maison d'édition quoi.
à l'inverse, ma pote illustratrice démarche énormément lors des salons. Elle débarque avec ses images, qui permettent du coup ce regard instantané sur son travail et chope plus de la moitié de ses contrats de l'année comme ça.


Et donc, rapport à ce que tu disais, Alan, de la confiance des éditeurs dans les auteurs, je comprends ce que tu veux dire sur le fait qu'un éditeur prend un risque financier en publiant un auteur, mais je ne crois pas que ça engendre de défiance envers l'auteur qu'ils ont choisi.


Pour en revenir à ta question (je crois), de comment entrer en lien avec un éditeur et se faire publier, je pense que c'est sûr, avoir du réseau peut aider à montrer son projet, mais bon tout le monde n'en a pas. Auquel cas, je crois qu'il faut persévérer et envoyer avec tout le monde :) Bien sûr la qualité d'un manuscrit l'aidera à se faire repérer et c'est la base, mais y a aussi une part de "tomber sur la bonne personne au bon moment qui va avoir le coup de cœur pour ton texte et avoir besoin d'un truc dans ce genre là à ce moment là"... Donc persévérer malgré les refus (ce qui n'empêche pas de revoir sa copie et de l'améliorer, on progresse sans cesse  ^^


Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 770
  • C'est osé de penser que je pense.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Comment choisissez-vous vos envois pour publier ?
« Réponse #11 le: 14 juin 2018 à 19:13:54 »
Alors, sachez que l'éditeur dépend automatiquement des autres professionnels du livre, il est donc essentiel que cette relation entre les auteurs et les éditeurs se fasse dans les meilleures conditions.

C'est le propre d'un salon où l'on rencontre des professionnels (et où l'on est soi-même professionnel :huhu: ).

Je comprends qu'une vision sérieuse de la littérature puisse paraître dérangeante dans une époque où l'impression devient accessible à toutes & tous, il est cependant fondamental que la relation entre les professionnels du métier ne soit pas dévalorisée au profit d'un « marché aux jouets. » Le livre n'étant pas un simple jouet (malgré sa part de divertissement), il est essentiel que le salon reste un lieu de rencontre et d'échange.

Pour ma part, je dois dire que j'ai pu rencontrer des professionnels mais aussi des associations qui s'engagent pour le livre lors de ces rencontres, j'invite donc effectivement les professionnels du métier à bien prendre en considération le fait que le dialogue reste la base de la stabilité du marché. Ainsi, même s'il ne s'agit pas de « donner un manuscrit aux éditeurs », il ne faut pas hésiter à échanger avec les professionnels du métier afin de bénéficier d'un véritable apport pendant ces rencontres. Le réseau est effectivement la seule manière de construire peu à peu un autre modèle, un modèle qui puisse s'adapter à l'internet.

Je répète à nouveau que les éditeurs dépendent de la fidélité et de leurs lecteurs et des professionnels du livre, cette fidélité ne peut s'acquérir que par une réelle prise en compte de la nécessité de favoriser un dialogue.

J'espère que vous comprenez en quoi cela représente une nécessité.

Discuter un quart d'heure avec moi, ne leur fait rien gagner. Je ne fais que déplorer les faits.

Au contraire, en discutant avec toi, il peuvent gagner la confiance de quelqu'un qui a des critères très sélectifs, c'est cette même fidélité qui crée le livre.

Hors ligne Milla

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 221
Re : Comment choisissez-vous vos envois pour publier ?
« Réponse #12 le: 14 juin 2018 à 19:44:53 »
bah euuh non, me semble pas. Je pense que les salons sont surtout un lieu d'échange lecteur/auteur et pourquoi pas lecteur/éditeur. (et somme je l'ai dit plus haut, pour les illustrateur ça a l'air de fonctionner pour "démarcher"). Il y a aussi des "coulisses" où éditeurs et auteurs échangent, parce qu'il y a eu invitation, mais pas l'auteur cherchant un éditeur et qui passe par là. Bien sûr, tu peux leur parler et avoir une conversation intéressante, mais je ne suis pas super convaincue que ça mène vraiment à se faire du réseau au delà de l'échange poli (peut-être me trompe-je).

Par contre, le dialogue auteur-éditeur existe bel et bien, et me semble important effectivement. Mais il est plutôt en direct une fois qu'un éditeur a décidé de publier un auteur ou s'intéresse à son travail quoi.

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 770
  • C'est osé de penser que je pense.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Comment choisissez-vous vos envois pour publier ?
« Réponse #13 le: 14 juin 2018 à 20:04:31 »
Le dialogue est essentiel, Milla, c'est ainsi.

Après, si tu veux envoyer ton manuscrit à un éditeur que tu n'as jamais rencontré, que tu ne connais pas du tout, dont tu n'as aucune idée du sérieux, c'est ton droit, mais pour ma part, j'estime qu'il est bon qu'il puisse y avoir une discussion, même cinq petites minutes, histoire de bien être sûr de ce dont on a envie, afin de créer une relation solide, constructive et durable.

Par ailleurs, on peut s'intéresser au travail d'un éditeur sans nécessairement vouloir lui envoyer un manuscrit, et ça fait du bien d'échanger, c'est fait pour ça, ça stimule les relations professionnelles.

J'espère que tu comprends en quoi le dialogue est un facteur de confiance, malgré tout, on ne peut pas contraindre quelqu'un à construire une relation de confiance.

Hors ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 6 353
  • Veilleur de nuit
    • J'irai lire chez vous
Re : Comment choisissez-vous vos envois pour publier ?
« Réponse #14 le: 14 juin 2018 à 20:06:08 »
Je dirai que ca dépend quel type de salon.

Le salon du livre forcément, c'est la grande machine.

Mais il y avait par exemple sur Paris le salon de l'Autre livre, et là c'était totalement open pour poser toute sorte de question sur l'édition ou en tant qu'auteur, pareil je suis passé la semaine dernière au marché de la poésie, plusieurs fois une des premières questions qu'on a pu me poser c'était "et vous écrivez ?", parce qu'ils sont toujours à la recherche de nouveaux textes, et des petits salons y'en a partout en France des commes ça, donc bon, je crois pas qu'ils faut faire une généralité du Livre Paris (que j'aime pas des masses)

Les belles pensées s'oublient mais ne disparaissent pas.
- Publilius Syrus

Mon paradoxe de singe

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.064 secondes avec 22 requêtes.