Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

23 mars 2019 à 19:37:23

Le Monde de L'Écriture » Sous le soleil des topics » Discussions (Modérateurs: Milora, Aube, Ben.G) » La nouvelle écriture.

Auteur Sujet: La nouvelle écriture.  (Lu 6981 fois)

Hors ligne Miromensil

  • Modo
  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 943
  • Mon nu mental
    • pouet
Re : La nouvelle écriture.
« Réponse #15 le: 09 avril 2018 à 11:42:01 »
Citation de: cyamme
Et moi ?  :-[
Et moi aussi ?

Juste, vu qu'on est dans le cadre d'une discussion :

Citer
Et pourrais-tu préciser ce qui te met dans une telle rage, s'il te plait   C'est juste de l'humour, j'adore exagérer.
On est pas dans ta tête. Toi tu sais ce que tu es, sur quel ton tu t'exprimes. Mais nous, pas. On est loin, on a notre histoire, on est des gens autres et différents de toi, ce qui ne veut pas dire qu'on a pas d'humour, mais juste... qu'on parle entre inconnus. Donc tu ne peux pas nous repprocher de se baser sur ce que tu affirmes de toi-même : la rage, c'est la rage. Ok y a moyen d'interpéter ça comme de l'humour mais encore une fois, on ne peut pas savoir avec certitude parce que nous ne sommes pas dans ta tête.
Petit coeur en balustrade, il fallait me retenir plus tôt. Tu m'as perdu ma solitude. Tu m'as arraché le drap. Tu as mis en fleur mes cicatrices. (H. Michaux)

Hors ligne Chouc

  • ex ChoucrouteEstivale
  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 464
Re : La nouvelle écriture.
« Réponse #16 le: 09 avril 2018 à 11:43:28 »
Citer
N'ai-je pas répondu ? A  Anlor et doctor Grimm ? De ne pas me prendre de trop haut ... ?
Bah euh... non. Leur demander de changer de ton en employant un ton tout aussi désagréable, ça ne répond eu aucun cas aux arguments qu'elles avancent.

Citer
Et pourrais-tu préciser ce qui te met dans une telle rage, s'il te plait   C'est juste de l'humour, j'adore exagérer.
Et c'est très drôle, mais tu ne précises toujours pas.


Citer
Si a contrario tu souhaites réellement en débattre,  Même reproche que d'aucuns firent à Champdefaye et qui le prit très mal, et je le comprends. J'ai lancé un sujet, je l'ai argumenté, il a surtout à vivre sa vie grâce à l'opinion de chacun. Je n'y reviens que pour préciser les choses et nuancer l'essentiel de ce que j'ai proposé...
D'accord, tu voulais juste pousser un coup de gueule et c'est chose faite. Pour ma part, je consigne ton opinion, merci de l'avoir partagée.

Hors ligne avistodenas

  • Prophète
  • **
  • Messages: 783
Re : La nouvelle écriture.
« Réponse #17 le: 09 avril 2018 à 11:47:14 »
Cyamme, tu récapépètes ce qui fut déjà dit, mon point de vue est strictement culturel et n'a rien de malhonnête : il s'agit bien d'enseignement. En musique, sans réforme tombée d'en haut, on étudie tous les musiciens, en tous cas pour ceux qui s'y intéressent. En revanche, la réforme de l'écriture ne doit pas mettre les futurs lecteurs dans l'incapacité de comprendre les antécesseurs, surtout si elle vient s'ajouter à une détérioration du parler.

Hors ligne cyamme

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 2 154
  • Marmote insomniaque Parrainage ouvert !
    • Parrainage !
Re : La nouvelle écriture.
« Réponse #18 le: 09 avril 2018 à 11:51:12 »
Oui, mais c'est justement ce qui m'echappe : pourquoi, en musique seraient-on capable d'etudier tous les musiciens, malgre les bouleversements harmoniques qui ont eu lieu au cours du temps et deviendraient-on subitement incapable de faire preuve de la meme souplesse d'esprit quand il s'agit de litterature ?
De plus, Rabelais et Chretien de Troyes ne sont pas tombes dans l'oubli, si ?
On ne fait pas d'omelette sans casser d'œufs.
C'est de là que viennent les coquilles. (et aussi de mon clavier en qwerty)

En ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 6 376
  • Veilleur de nuit
    • J'irai lire chez vous
Re : La nouvelle écriture.
« Réponse #19 le: 09 avril 2018 à 11:53:05 »
Citer
De plus, Rabelais et Chretien de Troyes ne sont pas tombes dans l'oubli, si ?
Alors que pourtant leurs écrits sont illisibles dans leurs formes originelles pour nous autres contemporains, à cause des réformes etc.
Être sur la route sans avoir quitté la maison, être dans la maison sans avoir quitté la route

- Victor Segalen

Mon paradoxe de singe

Hors ligne avistodenas

  • Prophète
  • **
  • Messages: 783
Re : La nouvelle écriture.
« Réponse #20 le: 09 avril 2018 à 11:56:29 »
Les interventions pleuvent dru comme à Gravelotte, je n'ai plus la vitesse voulue pour répondre à tous. Mais je vais faire en sorte de parer au plus pressé. En tous cas, je note qu'il y a des pro et des anti : alors veuillez débattre, mesdames et messieurs.

Pour l'humour, je l'ai signalé d'entrée de jeu : j'ai sorti ma Winchester calibre 30 à visée laser et tutti quanti... Vous me faites un mauvais procès. ;D ;D ;D ;D ;D
Et re- :D :D :D :D :D :D

Hors ligne Milora

  • Modo
  • Trou Noir d'Encre
  • *****
  • Messages: 10 668
  • Championne de fautes de frappe
Re : Re : La nouvelle écriture.
« Réponse #21 le: 09 avril 2018 à 11:57:33 »
Je vous repond sans fard : nenni phare.

Hihi ! :kei:


Pour ma part, je pense qu'Avisto, tu aimes bien jeter des pavés dans la mare et voir les remous que ça fait. Tant que c'est sans agressivité, je veux bien me prêter au jeu !


Et donc, l'orthographe de 1990, je l'aime pas (:putainlafaute:). Mais pas parce que je crois que le français est gravé dans le marbre et représentatif d'une culture vieille de 300 ans : c'est plutôt inexact, et ça a indirectement une dimension idéologique un peu chauvine que j'apprécie pas vraiment.
Mais j'aime pas la réforme de 1990 parce qu'elle vient d'en haut et et n'est pas très intuitive. Si on me l'avait enseignée à l'école, ben j'écrirais comme ça et ça m'irait (et j'allais à l'école dans les années 90, justement). Mais là, elle me semble artificielle : personne l'utilise ou presque, je veux dire : elle n'est pas enseignée à l'école, les livres ne sont pas écrits avec cette orthographe, les documents officiels non plus. C'est un peu comme l'espéranto : c'est joli comme idée, mais concrètement c'est trop "venu d'en haut" pour s'enraciner.
Si la réforme avait acté par des règles autorisées, des tournures fautives qu'on entend dans la vraie vie, ça serait pas pareil. Ce serait accorder le français académique et le français vernaculaire. Mais là c'est pas le cas, du coup la réforme de 1990 me semble aussi figée que les règles académiques désuètes décriées par ses défenseurs

Si on fait passer "suite à" dans la langue (non ça n'est pas correct en bon français, mais la RATP et les journalistes le disent sans arrêt, du coup tout le monde aussi), ça me semble plus logique que si on me dit qu'il n'y a plus d'accent circonflexe sur forêt (<-- c'est ça dans l'ortho de 90 ou pas ?).

Et sinon, subjectivement, moi j'aime bien le français tel que je l'ai appris. J'aime bien d'autres langues aussi : j'aime pas davantage le français que l'espagnol ou le catalan ou l'anglais. Mais j'aime bien la (les) langue et du coup, j'aime bien nénuphar et chauve-souris et tous ces trucs. Et du coup, si on m'avait appris une autre règle (celle de 90), ben c'est elle que j'aimerais, mais là c'est le français avec ses complexités illogiques que j'ai appris alors c'est à cet état de langue que je suis subjectivement attachée. Mais je ne vois pas ça pour autant comme une pièce de musée à préserver par défaut comme un monument de l'UNESCO.


Je me permets aussi d'élargir le débat un chouia : quand un nouveau mot entre dans la langue parlée (avant d'être reconnu par les académiciens, dictionnaires et autres), c'est toujours pour une raison. C'est toujours le signe de quelque chose, la conséquence d'un contact culturel avec "quelque chose" qui influence la langue. Actuellement, la langue connait beaucoup, beaucoup d'anglicismes. Ce qui me gène quand on emploie un anglicisme alors qu'il existe une façon de dire la même chose en français (ex : deadline pour date butoir), c'est pas parce qu'on attaque le sacro-saint français, c'est parce que derrière l'emploi de l'anglicisme, y a toute la domination culturelle anglo-saxonne, et tous les modèles qu'elle véhicule, et que j'apprécie pas trop.

(Mais quand on voit le nombre de mots anglais qui viennent du français, parfois on se dit qu'après tout, c'est de bonne guerre :mrgreen: )
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Chouc

  • ex ChoucrouteEstivale
  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 464
Re : La nouvelle écriture.
« Réponse #22 le: 09 avril 2018 à 11:59:34 »
Je vais passer mon tour Aviso.

J'aime bien les débats et les discussions, surtout quand ça abouti à un peu d'ouverture d'esprit de part et d'autre, mais les billets d'humeur destinés à faire camper chacun sur ses positions, je trouve ça stérile.

Bonne continuation  :)

Hors ligne Milora

  • Modo
  • Trou Noir d'Encre
  • *****
  • Messages: 10 668
  • Championne de fautes de frappe
Re : Re : La nouvelle écriture.
« Réponse #23 le: 09 avril 2018 à 12:02:23 »
Je vais passer mon tour Aviso.

J'aime bien les débats et les discussions, surtout quand ça abouti à un peu d'ouverture d'esprit de part et d'autre, mais les billets d'humeur destinés à faire camper chacun sur ses positions, je trouve ça stérile.

Bonne continuation  :)
En même temps, on est sur un forum, Chouc : Avisto a lancé un sujet, mais il ne lui appartient pas. Les interventions sur ce fil n'ont pas à dialoguer avec ou contre lui ; s'il ne veut pas participer, eh bien il n'a qu'à pas le faire, c'est à lui de voir. Mais ça ne nous empêche pas, nous, de continuer à discuter et à rebondir les uns sur les autres, si on en a envie ! :)
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Chouc

  • ex ChoucrouteEstivale
  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 464
Re : La nouvelle écriture.
« Réponse #24 le: 09 avril 2018 à 12:07:16 »
Bah oui, on est sur un forum, il n'a pas obligation de participer et moi non plus  ;).
Je n'approuve pas cette méthode qui consiste à craquer l'allumette pour ensuite regarder l'incendie de loin, je ne la cautionne pas, donc je ne participe pas. Avisto fait ce qu'il veut et moi aussi.


Hors ligne Ceiht-El

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 361
  • Ecervelé
Re : Re : Re : La nouvelle écriture.
« Réponse #25 le: 09 avril 2018 à 12:11:27 »
si on me dit qu'il n'y a plus d'accent circonflexe sur forêt (<-- c'est ça dans l'ortho de 90 ou pas ?).
Forêt avant et après la réforme.

Pas sûr (là je crois qu'on garde le chapeau '-')
Sûr avant et après la réforme.
Je ne suis pas idiot, je pose un regard différent sur le monde !

Hors ligne Eskiss

  • Calligraphe
  • *
  • Messages: 123
  • Amoureux des rêves, dévoreur de mots
Re : La nouvelle écriture.
« Réponse #26 le: 09 avril 2018 à 12:14:12 »
Pour moi, c'est un débat stérile, les partisans d'un snobisme littéraire où chaque changement est synonyme de malheur versus les gens qui vivent la langue.
Autant je ne suis pas pour la simplification à l'extrême, autant si des changements sont constatés à une large échelle  alors l'orthographe peut être modifiée.

Maintenant effectivement on n'arrive plus à lire le français médiéval, est-ce une mauvaise chose ? On peut toujours lire Balzac, Hugo, des auteurs plus anciens même. Ce qui montre que le changement est tout de même progressif. Et s'il y a nécessité on peut traduire. Il faut concevoir que la langue, comme la société, change et s'adapte aux mentalités.

Mon commentaire part un peu dans tous les sens, mais dans l'idée c'est que dans ta rage je vois pour moi la marque de ces élitistes qui crachent sur tout ce qui est vivant ( un bon auteur est un auteur mort, et de préférence il y a cent ou deux cent ans)  au prétexte que " c'était mieux avant".  J'appelle ça un dinosaure, et les dinosaures ben...ils sont morts  ;)

Sur ce, bonne journée

L'éternité c'est long, surtout vers la fin

Woody Allen

Hors ligne Milora

  • Modo
  • Trou Noir d'Encre
  • *****
  • Messages: 10 668
  • Championne de fautes de frappe
Re : Re : Re : Re : La nouvelle écriture.
« Réponse #27 le: 09 avril 2018 à 12:16:35 »
si on me dit qu'il n'y a plus d'accent circonflexe sur forêt (<-- c'est ça dans l'ortho de 90 ou pas ?).
Forêt avant et après la réforme.

Ah oui, parce que "foret" (l'outil). Enfin bon, peu importe, du coup, mon exemple se voulait purement anecdotique :D


Ah sinon, dans le genre réformes, vous voulez qu'on parle du catalan ?
La langue a été orale jusqu'à la fin du XIXe siècle, où un monsieur du nom de Pompeu Fabra (ça ne s'invente pas) a décidé de l'unifier avec des normes orthographiques fixes. Sauf que la langue était parlée de façon tellement différente d'une zone à une autre que ça a donné des règles ultra-complexes. Et là, il y a un ou deux ans, l'Institut d'Etudes Catalanes (équivalent de l'académie) a décidé d'harmoniser pour "simplifier" en supprimant les accents inutiles et en acceptant des tournures jusque-là fautives.
Personnellement, je trouve que c'est encore plus compliqué qu'avant :kei:
(Du coup, je suis encore moins convaincue qu'une réforme simplifie vraiment les choses, dans la pratique...).

Ceci étant surtout pour répondre à Anlor et Doctor Grimm, pas vraiment à ce qui a été dit dans le reste de la conversation (où je suis, comme souvent, d'accord avec Cyamme !) ^^.


Citation de: Eskiss
Autant je ne suis pas pour la simplification à l'extrême, autant si des changements sont constatés à une large échelle  alors l'orthographe peut être modifiée.
Oui voilà, c'est un peu mon avis aussi !
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne avistodenas

  • Prophète
  • **
  • Messages: 783
Re : La nouvelle écriture.
« Réponse #28 le: 09 avril 2018 à 13:22:52 »
Eh ben voilà, je n'aurais pas dit mieux que Milora , en gros !  : un exemple de tolérance envers tout de qui est tolérable, et de conservat(isme)  envers tout ce qui est culturel. Je mets (isme) entre parenthèses car tout ce qui est (isme) est signe d'enfermement intellectuel. Mais je vois dans ton attitude, Milora, une propension au juste milieu, au "moins pire". C'est ce qui pourrait nous sauver des extrémismes à front de taureau, à oeillères cadenassées.

Eskiss, tu es délicieux, c'est vrai, mais dans : [i  l'idée c'est que dans ta rage je vois pour moi la marque de ces élitistes [/i]

Non, ce n'est pas une rage, c'est de l'humour. En revanche, je suis en effet "élitiste" au sens que j'aime le meilleur.  Pas toi ?


Chouc ; Avisto fait ce qu'il veut, et Chouc aussi !
Ca, ça me semble parfait.  ;D
« Modifié: 09 avril 2018 à 13:25:51 par avistodenas »

Hors ligne Kath

  • Prophète
  • **
  • Messages: 993
  • Eternelle tête en l'air
Re : La nouvelle écriture.
« Réponse #29 le: 09 avril 2018 à 14:03:51 »
Pfiou, je dois avouer que ça commence à me saouler, ces débats sur la réforme.

Premier point:
Aucune des deux graphies (ni l'ancienne ni la nouvelle) ne peut être tenue pour fautive.
Déclaration précédent les listes du Dictionnaire de l'Académie française (9e édition) dans les fascicules du Journal officiel de la République française

Donc, vous pouvez continuer à écrire comme vous l'avez appris, la seule règle qui vaut dans le milieu de l'édition, c'est de rester cohérent à l'intérieur d'un même texte.
Ensuite, je rappelle que c'est l'Académie française qui a établi cette réforme, sur l'injonction du Premier ministre de l'époque, de de M. Toubon en particulier. Donc, niveau référence quant au respect de la langue française, je doute qu'on puisse faire mieux.

Deuxième point :
Je vous invite, tous ceux qui s'accrochent fermement à l'orthographe traditionnelle et fustigent la réforme sans en connaître forcément les tenants et les aboutissants, à consulter le rapport de l'Académie française sur la réforme du français, par le président du groupe de travail, Maurice Druon.
Lisez au moins la remarque liminaire, elle est très intéressante (je vous en mets d'ailleurs quelques extraits)

http://www.academie-francaise.fr/sites/academie-francaise.fr/files/rectifications_1990.pdf

Citer
En installant, en octobre dernier, le Conseil supérieur ici assemblé, vous[le Premier ministre] le chargiez, entre autres missions, de formuler des propositions claires et précises sur l’orthographe du français, d’y apporter des rectifications utiles et des ajustements afin de résoudre, autant qu’il se peut, les problèmes graphiques, d’éliminer les incertitudes ou contradictions, et de permettre aussi une formation correcte aux mots nouveaux que réclament les sciences et les techniques.

Citer
Il a été entendu que les améliorations seraient fondées sur le souci d’utilité et que les travaux porteraient en premier lieu sur les points qui aujourd’hui posent le plus de problèmes, non seulement aux enfants mais aussi aux adultes, écrivains compris. Ce qui est proposé a pour objectif de mettre fin à des hésitations, à des incohérences impossibles à enseigner de façon méthodique, à des « scories » de la graphie, qui ne servent ni la pensée, ni l’imagination, ni la langue, ni les utilisateurs.
Ces rectifications ne prétendent pas à rendre l’orthographe simple et rationnelle : d’aucuns s’en affligeront, d’autres s’en réjouiront. On rappellera seulement que, si la logique doit régir la syntaxe, c’est beaucoup plus l’usage et les circonstances historiques ou
sociales qui commandent au vocabulaire et à sa graphie.

Citer
Il a été entendu que les modifications seraient mesurées, qu’elles n’entraîneraient pas de bouleversements, et qu’on s’en assurerait par des moyens informatiques. On a pu ainsi constater que les mots affectés par les modifications, dans une page de roman, fût-elle de Proust, se comptaient sur les doigts d’une seule main.

En conclusion :
J'ai appris l'orthographe traditionnelle à l'école, et intuitivement, c'est celle que j'utilise. J'ai longtemps tiqué sur l'orthographe réformée (comme ognon), mais l'éditeur avec qui je travaille m'ayant demandé de corriger selon la réforme, je m'y suis intéressée de plus près. Si certains points me gênent encore (surtout la francisation de termes étrangers, en particulier anglais), je la trouve finalement bien foutue et logique. Elle me demande un effort, car je ne l'ai pas apprise à l'école, mais au final, d'un, elle touche finalement peu de mots dans un roman, de deux, avec les outils informatiques actuels, unifier un texte selon la réforme (ou non) n'est pas si compliqué que cela.

Et oui, je suis tenante de la thèse qu'il faut qu'une langue évolue, elle le fait de toute façon naturellement, mais elle doit aussi être accompagnée, voire devancée par moments par les institutions.

Quant aux anglicismes qui parsèment notre langue... eh bien, on peut les combattre au quotidien, les Québecois le font bien, en trouvant des termes équivalents qui fonctionnent. Mais il est aussi inutile de se braquer quand un terme est déjà entrer en usage (qui, ici, dit qu'il envoie un courriel ?)
Relectrice-Correctrice pro, et fière et enthousiaste correctrice du Mout'!

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.063 secondes avec 23 requêtes.