Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

16 juin 2019 à 08:40:33

Le Monde de L'Écriture » Sous le soleil des topics » Discussions (Modérateurs: Milora, Aube, Ben.G) » Comment nous manipulent les autorités et comment les manipuler en retour

Auteur Sujet: Comment nous manipulent les autorités et comment les manipuler en retour  (Lu 8332 fois)

Hors ligne avistodenas

  • Prophète
  • **
  • Messages: 781
Ah ! ça y est Dot ! J'ai enfin pigé où tu voulais en venir, GROSSO MODO.

Tu veux parler des théories "complotistes" et de tout ce qui s'y greffe.

Reprends-moi si je m'égare à nouveau. (Après ça on dira que  je ne cherche pas à suivre l'idée de mon interlocuteur)

« Modifié: 04 avril 2018 à 20:52:55 par avistodenas »

Hors ligne Dot Quote

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 712
  • Grabugeur limbique
    • Rémy Revel - Expérience Scriptive
Oui ! :P On se comprends \o/
Ces théories se font bcp entendre par mes oreilles, mais peut-être ne sont-elles majoritaires qu'à celles-ci, et que d'autres feuilles ont un autre point de vue que moi !
Scriptive Experience

"L'histoire s'écrit... et c'est moi qu'a le stylo... j'les baise... c'est la rue... pas d'prof de philo" - LACRIM

Hors ligne avistodenas

  • Prophète
  • **
  • Messages: 781
Eh bien expose ton point de vue le complotisme, on te dira tiens pardi !

Hors ligne Dot Quote

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 712
  • Grabugeur limbique
    • Rémy Revel - Expérience Scriptive
le mien perso ou celui qui semble animer la vision populaire (dont je me fait volontiers l'ouvrier appliqué) ?

Disons que ce qui semble sortir du discours des réactionnaires complotistes, c'est juste l'affirmation d'une mauvaise volonté des autorités... je ne vois que ça, parce qu'en tant qu'êtres incidents, forcément que nous influons les uns sur les autres... et lorsque la volonté ou la conscience touchent cette influence, elle devient manipulation, et on crie au scandale pasque les résultats sont pas concluants... je remets donc en cause l'intentionnalité présumée... ce qui est un concept métaphysique (pour raccrocher à d'autres débats parallèles, 'm'voyez), qu'on ne peut prouver et qui fait probablement l'objet de la crise du milieu... en d'autres termes, on n'a aucune confiance entre nous...

Ma vision à moi : on a qu'à instituer une grille libre d'intentionnalités axiologiquement neutre, qui permettraient de se repérer dans l'émotivité humaine, centre de certaines de nos prérogatives métaphysiques actuelles... Comment ça se met en place ? Faut au moins coucher avec moi pour que j'ai la patience et la confiance pour en débattre intimement ^^
Scriptive Experience

"L'histoire s'écrit... et c'est moi qu'a le stylo... j'les baise... c'est la rue... pas d'prof de philo" - LACRIM

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 146
  • ─ Oh ! fumer l'opium dans un crâne d'enfant
    • Alan Tréard, c'est moi !
Je poursuis la formulation de mes considération sur le discours, objet seul de ce présent débat qui n'a aucune visée moqueuse ou dévalorisante, entendons-nous là s'il vous plait tous, car si on peut ressentir dans mon propos une certaine amertume, celle-ci m'est personnelle et je ne tiens absolument pas à ce qu'elle vous vise en particulier.

Merci pour tes précisions.

Difficile de prendre position à la lecture de ton discours sur tes intentions pour ma part ; je préfère effectivement rappeler qu'un individu isolé, même sous l'étiquette philosophique, ne peut pas nous imposer sa volonté seule.

Nombreuses & nombreux sont ici les membres qui font de gros efforts pour apporter des perspectives à la fois locales et générales, nous sommes plusieurs à être très engagés dans les milieux littéraires soit sur des valeurs en lesquelles nous croyons, soit sur des perspectives que nous aimerions voir émerger. Même si cet espoir a ses propres limites, il ne pourrait être effacé au profit d'un discours sur la fragilité de la vie sur Terre.

Il y a un lien entre le complotisme, la politique et les problèmes du monde littéraire, ce lien n'est pas univoque, mais il ne pourrait être effacé au profit d'un sentiment de repli sur soi.

Gardons donc à l'esprit que certains sujets sont douloureux pour tout le monde et ne sauraient être ignorés par nous-mêmes. On fait ce qu'on peut pour accepter les différences (je remercie ici Ben.G pour son intervention mesurée). Nous devons pouvoir discuter à l'avenir de ces sujets dans la sérénité, dans le respect mutuel et dans un mouvement constructif.

Je préfère rappeler ici ma position personnelle (qui fait opinion) au cas où il pourrait y avoir un malentendu.

Hors ligne Dot Quote

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 712
  • Grabugeur limbique
    • Rémy Revel - Expérience Scriptive
Je prends note de ta sensibilité sur le débat Alan, mais mon intention n'est ni de brasser le monde littéraire ni même le monde politique, et encore moins d'une étiquette philosophique telle que l'académie l'entend... nous sommes sur un forum, nous n'avons pas tous la méthode, je doute que beaucoup d'entre nous aient le niveau hallucinant que j'ai pu constater lors de conférences animées par des vrais chercheurs...

Non, mon but à moi ici, au final, et d'apaiser les conscience sur un phénomène que l'opinion qui m'entoure a tendance à remettre en question alors que c'est un fait indubitable : il y a des rapports d'autorité.

Et mon espoir s'accumule de résilience : soyons un brin stoïciens et acceptons la réalité telle qu'elle nous apparait de force ('de raison' passerait-il mieux ? 'de constat scientifique ' ?)... et apprenons à gérer au mieux cette fameuse responsabilité d'autorité, celle là même que nous ne cautionnons pas chez, je reprends pour l'exemple et pas pour l'argument, les dirigeants étatiques ou financiers ou médiatiques...
Scriptive Experience

"L'histoire s'écrit... et c'est moi qu'a le stylo... j'les baise... c'est la rue... pas d'prof de philo" - LACRIM

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 146
  • ─ Oh ! fumer l'opium dans un crâne d'enfant
    • Alan Tréard, c'est moi !
Alors, monsieur Dot ne reconnaît définitivement pas l'émotion qu'il peut provoquer par ses écrits.

Et la solution ? Ceux qui sont sensibles au sujet doivent faire semblant qu'ils n'ont jamais lu Dot Quote de leur vie.

Non, là je ne te suis pas.

En tant que philosophe, je t'accorde que tu es bien souvent en contradiction avec toi-même, du moins c'est mon opinion.

Mais en tant qu'auteur, j'estime que tu dois pouvoir apporter toutes ces précisions dès le début de ton intitulé pour que les gens qui s'engagent sur la conversation le fassent en sachant dans quoi ils s'engagent.

Pour ma part, j'estime, Dot Quote, que tu as une véritable facilité à exprimer ton opinion, une facilité tel qu'on pourrait se sentir trop petit pour savoir répondre à tes envolées lyriques. Et cela, j'estime que ça entraîne une responsabilité du type : je publie, je prends au sérieux ce que je publie et les conséquences que cela pourrait avoir.

Je me sens moi-même impliqué dans tes choix d'écriture de par le soutien et l'amitié que j'ai pu t'apporter jusque lors ; j'aimerais que tu te sentes un minimum responsable de tes propos.

Hors ligne Dot Quote

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 712
  • Grabugeur limbique
    • Rémy Revel - Expérience Scriptive
J'espérais répondre à ta crainte de mes mots, justement en laissant vierge de toute mes visions parfois envahissantes, un sujet que je voulais étendre à votre avis qui compte pour moi. Je m'excuse si ce ne fut perçu comme tel '-'
Scriptive Experience

"L'histoire s'écrit... et c'est moi qu'a le stylo... j'les baise... c'est la rue... pas d'prof de philo" - LACRIM

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 146
  • ─ Oh ! fumer l'opium dans un crâne d'enfant
    • Alan Tréard, c'est moi !
Ah ! Oui, tu m'as beaucoup inquiété, je l'avoue, moi.

Bon, on va dire que c'est moi qui suis trop émotif.

Hors ligne Dot Quote

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 712
  • Grabugeur limbique
    • Rémy Revel - Expérience Scriptive
Du coup le fil a fini en tonneaux fracassants... si j'avais su :/
Encore désolé, et si jamais quelqu'un voit les bonnes intentions initiales et veut y faire suite, ça peut être cool de développer je pense...
Scriptive Experience

"L'histoire s'écrit... et c'est moi qu'a le stylo... j'les baise... c'est la rue... pas d'prof de philo" - LACRIM

Hors ligne lepion

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 823
Hej dot,

hé hé, en voici un sujet intéressant...
bon, premièrement, faudrait savoir exactement qui sont ces autorités, mais bon, restons dans le politiquement classique...
alors, je dirais qu'il existe déjà une grosse manipulation médiatique, évidente pour certains, voire des gros mensonges, fais ton choix
mais pour savoir comment les manipuler à notre tour, et bien, il faudrait mentir et user de stratagèmes, bref, les singer ; et je ne sais pas si c'est le meilleur truc à tenter
enfin, la théorie du complot fait partie de la manipulation et elle fait naître dans nos cœurs de la noirceur... et ne fait guère avancer le schmilblick
et si nous essayions  l'amour, la vérité, la curiosité saine, des choses comme ça ?
 :)
rien ne sert de partir à point, il faudra courir.

Hors ligne Dot Quote

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 712
  • Grabugeur limbique
    • Rémy Revel - Expérience Scriptive
Merci lepion, j'aime bien ta façon de relancer quiètement le sujet.
Et pour te répondre, je propose cette interprétation-ci qui n'implique évidemment que moi :

Citation de: lepion
bon, premièrement, faudrait savoir exactement qui sont ces autorités, mais bon, restons dans le politiquement classique...
hmm je remarque le paradoxe de nécessité non résolue que soulève ta formulation : "faudrait" + "mais bon"...

Je crois qu'à tout point de vue, une autorité peut être considérée comme telle à partir du moment où il s'agit d'une entité influente... l'incarnation d'un pouvoir moteur de quelque chose sur autre chose. En plus précis, et en l'occurrence pour nos sociétés humaines, chaque individu ou chaque entité sociale est une autorité en soi.
Les questions se posent. Tout le monde ? Sur qui ? A quelle échelle ? Dans quelles modalités ? Quelle est cette influence qui nous donne de l'autorité ?
Effectivement, des données sociologiques indiquent que les principaux centres d'influences sont de type entreprises mondiales en premier lieu (GAFAS), politiques en second lieu (gouvernements)... de même les médias et les finances semblent articuler l'autorité par d'autres procédés d'influence.
C'est d'ailleurs ce que nous soutenons tous sur ce forum propulsé par google et autres, au sein d'un système linguistique hautement nationaliste par effet culturel, et donc régit par tout un cadre de liberté soumis à ces lois d'influence... Et lorsque j'use du mot 'soutenir', ce n'est pas de manière anodine puisque nous participons tous de l'existence de cette environnement influencé que représente le MdE au même titre que toutes les institutions, dont aucun de nous ne prétend échapper totalement.
Qui est l'autorité ? Nous ! Sur qui ? Sur nous !

Citation de: lepion
mais pour savoir comment les manipuler à notre tour, et bien, il faudrait mentir et user de stratagèmes, bref, les singer
ici je me demande à propos de la pertinence de la nécessité conditionnelle : 'faudrait'

mentir ?
à l'autorité ? ('politiquement classique' + 'médiatiques')
J'ai envie de te dire, heureusement que tu te remets en question sur cette idée, pasqu'effectivement à moi non plus ça me parait pas une idée parfaite... surtout dans mon système où chacun à une autorité (je développe vite-fait : personne n'a la réelle impression d'être absolument inutile à ce monde, je me trompe ? (pour ceux qui auraient envie de me contredire, généralement c'est un psy qu'on va voir dans ces cas là ^^) donc mentir aux autres, c'est gripper la machine... (enfin... je dis ça en même temps que son contraire : 'toute vérité n'est pas bonne à dire ou à savoir'...))

user de stratagèmes ?
dans le sens mauvais de mentir ? ('et')
L'intention est le centre du sujet ; mais se doit-elle d'être mauvaise, en réponse miroir d'une perception généralement perçue comme telle ? Je veux dire : déjà, on pense souvent au côté dérangeant de l'autorité, je ne sais pas pourquoi... on ne parlerait jamais de comment toutes les choses qui nous ont motivé ont exercé sur nous cette influence qu'on appelle autorité.
En dehors de l'exemple du forum, tu peux penser aux éléments culturels qui t'ont marqués, aux lois qui t'ont mille fois sauvées, aux médias qui te donnent malgré tout accès à une information qui t'es utile (sans quoi tu serais reclus sans aucune nouvelle de l'humanité)... ils usent de stratagèmes, mais est-ce à mettre sur le même plan qu'un 'mensonge' 'singeant' une mauvaise intention ?

Citation de: lepion
enfin, la théorie du complot fait partie de la manipulation et elle fait naître dans nos cœurs de la noirceur...
je vois à peu près...

mais à partir du moment où on a tous une influence, la seule noirceur qu'on ressent est celle qu'on s'injecte entre nous...

d'où que je te suis pour juste après :
Citation de: lepion
et si nous essayions  l'amour, la vérité, la curiosité saine, des choses comme ça ?[/spoiler]
c'est le discours qu'on tient tous, pourquoi est-il toujours hypothétique ?
je n'ai pas de réponse...

à suivre, donc ?
Scriptive Experience

"L'histoire s'écrit... et c'est moi qu'a le stylo... j'les baise... c'est la rue... pas d'prof de philo" - LACRIM

Hors ligne Olik

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 265
Quel complot semble agiter les réactionnaires à la mode ?

Ah, en lisant le fil, j'ai du mal à comprendre quels sont ces réactionnaires. Les zadistes peut-être ? La poignée de fachos anti ORE ? Les néo-racistes, version genre on est anti racistes mais les blancs sont des colonisateurs ? Les déconstructionnistes ? La France insoumise ?
Cela ne manque pas les courants réactionnaires en France, même si minoritaires. A force d'agiter les bras, ça fait beaucoup de vent et peut faire croire à un courant d'opinion. Le complot serait-il de remplacer les ventilateurs ?

Quelles en sont les nécessité ? les intentions ? les buts ? les moyens ?

Dans l'ordre à toutes les questions :  la désinformation.

c'est un fait indubitable : il y a des rapports d'autorité.

Exact. C'est pour cela que la pire manipulation c'est de ne pas reconnaître l'autorité suprême, celle du peuple.
La question alors c'est : quelles sont les autorités dûment mandatées par le peuple, et légitimes, et celles auto proclamées qui s'érigent en autorités morales et veulent passer outre au processus démocratique ? Genre fachos ou gauchos, ce sont les mêmes, y a juste la peinture qui change.

Effectivement, des données sociologiques indiquent que les principaux centres d'influences sont de type entreprises mondiales en premier lieu (GAFAS), politiques en second lieu (gouvernements)... de même les médias et les finances semblent articuler l'autorité par d'autres procédés d'influence.

Il est nécessaire de citer la source de ces données sociologiques, sinon l'affirmation a valeur simple  d'opinion.

De par constat personnel, des influences beaucoup plus directes sont issues de groupes qui diffusent des fake news sur internet, qui servent ensuite de relais pour des discours trompeurs dans les rencontres physiques. Soit par enjeu politique, comme faire croire par exemple qu'un étudiant ou un migrant aurait été tabassé à Tolbiac, pour faire monter la sauce de la haine et du mensonge. Gentils moutons, suivez. Cela inclue bien sur, la manipulation au profit d'un dévoiement de religion. Soit, plus prosaïquement, faire croire à l'efficacité de tel ou tel produit, médecine, solution, etc, dans un but mercantile.
C'est cela qui, plus que les GAFA, influe sur le quotidien. Le complotisme ambiant en faisant partie.
Les GAFA étant tellement "puissantes" qu'elles sont incapables d'enrayer le phénomène fake news.

Quand je constate qu'à Tolbiac, les étudiants contre le blocage ont été menacés physiquement, qu'il y en a pour des centaines de milliers d'euros de dégâts, qu'à NDDL, la violence est non pas policière, mais du fait de certains zadistes, que dans ma ville (pourtant réputée calme), les junkies font leur loi en toute impunité, qu'en certains endroits les bus, la police, les pompiers ne peuvent plus assurer leur services, que nos grands-mères juives se font assassiner, que nos musulmans sont soumis à la dictature d'une pensée étrangère, je me dis qu'effectivement les autorités sont fautives. La faute première étant de ne pas jouer le rôle majeur qu'est la protection des biens et des personnes.

Une bonne question c'est : qui veut et pourquoi vouloir que la situation se dégrade encore et faire reposer la faute du laxisme ambiant à de lointaines entreprises qui n'en ont rien à faire de la France, mais ne pensent qu'à leur bénéfice ? Alors que cette faute vient en grande partie de nous-même, d'avoir laissé faire, d'avoir accepté, de s'être soumis à un tel abus de tolérance qu'il en devient indigeste ?

S'il y avait complot, ce serait dans la déficience incroyable du système éducatif français qui n'apprend en rien les choses essentielles, comme l'esprit critique (et non esprit de la critique, qui lui est bien appris en France).

S'il y avait complot, ce serait de la part de ceux qui veulent faire croire à un complot des « autorités » GAFA. Qui seraient d'ailleurs tellement puissantes qu'on ne saurait rien du réchauffement de la planète, du danger du gaz de schiste. Qu'elles ne seraient jamais condamnés, comme l'ont été Microsoft, Google ou, à titre personnel, Bill Gates. Qui arriveraient à faire interdire  Linux. Qui ne se battraient pas du côté du pot de terre pour la neutralité du net. Ce ne sont pas des anges, mais dans ce monde, aucun groupe ne l'est.

Qu'il faille combattre une trop grande puissance, oui. Il faut un équilibre. Et là, le vrai combat ce sont contre les fausses nouvelles ; trop fortes, trop envahissantes, vraies pollueuses de l'esprit.
C'est quand même hallucinant de voir des étudiants, représentants de notre futur se mobiliser et agir avec violence sur une suite de mensonges, alors qu'il suffit de vérifier les infos. Tout comme c'est hallucinant de les voir menacer leurs camarades s'ils sont contre le blocage, en les traitent de fachos. Il leur suffirait pourtant de jeter un œil sur le miroir pour en voir un, de facho de la pire espèce. Et pourtant, ils gardent bonne conscience, surs de leur bon droit. Comment en arriver à une telle corruption de la pensée, c'est cela qui serait intéressant à comprendre.

Le mensonge des « autorités » oui, il y en a. Justifié ? Des fois oui, des fois non. La France, seul pays que le nuage de Tchernobyl a courtoisement évité… non, franchement. Mais de là à crier au complot d'état systématique ?

Qu'il y ait des lobbies, c'est indéniable. Des pros et des antis de tous bords. Est-ce que la manipulation de la part d'un de ces groupes est un complot ? Pour certains sans doute, pour d'autres  c'est juste l'agissement de sournois qui pensent avoir la vérité pour eux.
« Modifié: 22 avril 2018 à 23:09:32 par L_aï_au_lit »
“Tout romancier, tout cinéaste, a au fond de lui un nombril du monde à exhiber.”
Michel Audiard.

“Un artiste, c’est quelqu’un qui se penche par la fenêtre là où on ne le ferait pas, qui doit nous montrer des choses qu’on n’ose pas aller regarder.”
Tania de Montaigne.

Hors ligne avistodenas

  • Prophète
  • **
  • Messages: 781
L-aïl-au-lit écrit :

Tout comme c'est hallucinant de les voir menacer leurs camarades s'ils sont contre le blocage, en les traitent de fachos. Il leur suffirait pourtant de jeter un œil sur le miroir pour en voir un, de facho de la pire espèce. Et pourtant, ils gardent bonne conscience, surs de leur bon droit. Comment en arriver à une telle corruption de la pensée, c'est cela qui serait intéressant à comprendre.

En effet, c'est toute la question. Et qui peut y répondre, répond du même coup à celle du délitement de la démocratie en France.

A mon avis, c'est juste une question de frustration massive que déchaîne notre société de consommation intégrale.

Hors ligne Baptiste

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 647
  • Pingouin de Patagonie
    • Rêves de comptoir
Je m'étais encore dit que je n'interviendrais pas parce que la question est tellement vaste qu'elle permet un peu tout et n'importe quoi et que du coup ça m’intéresse pas tant. Mais comme ce soir je suis profondément triste devant l'état du monde, je peux pas trop laisser passer ça. Donc en toute cordialité, histoire de donner un peu de mesure à vos propos avistodenas et L_aï_au_lit, une petite réponse avec quelques liens. Vous en faites bien ce que vous en voulez, mais ce serez criminel de ma part de ne pas proposer à ceux qui découvriraient vos propos au moins un argumentaire un poil discordant. Des bisous tout partout, tout plein d'amour sur vous, parce que vous avez l'air d'en avoir le plus grand besoin.

Donc
Citer
Les néo-racistes, version genre on est anti racistes mais les blancs sont des colonisateurs
Je vais pas ici répondre à ce que tu dis des zadistes, d'autant que y a plein de courant parmi eux et que en vrai, je ne sais pas trop ce que j'en pense. Ni des "facho anti ORE". Par contre, je suis curieux :  ça me parait compliqué quand même d'affirmer que les européens ne sont pas colonisateurs. Rien que sur l'histoire de France (je ne m'engagerais pas à parler des autres pays, ma culture dans le domaine est bien trop faible) on a eu des colonies jusque dans les années 70. Avec ce terme là je veux dire.
Et on pourrait aussi dire que Mayotte, pour prendre un exemple précis et actuellement en crise, est dans le territoire français. Pourquoi ? ça on sait pas bien. C'est loin, presque de l'autre coté de la terre, mais c'est français. Le territoire a des cultures qui ne descende pas du tout des gaulois, qui sont même sans doute (attention là c'est un scoop) d'un génotype pas franchement franchement caucasien, pour reprendre -entre autre- tes argument avistodenas mais pourtant c'est français. Alors je sais pas trop, si c'est pas de la colonisation, pourquoi c'est à nous ? Et qu'est ce qu'on y fout là bas ?

Pour donner un autre exemple précis, l'opération Barkhane lancée par François Hollande en 2014 qui est là pour que "les États partenaires acquièrent la capacité d’assurer leur sécurité de façon autonome."(sic) ben bizarrement elle concerne essentiellement des pays où on a soit des postes avancés stratégiques ou bien des gisement d'uranium pour la France. (Là, je vais mettre un lien sur l'association survie, surtout ne cliquez pas, ça risquerez de vous faire trop mal aux yeux, mais encore une fois, si y a d'autre gens qui passent, ça me parait pas si con https://survie.org/billets-d-afrique/2015/243-fevrier-2015/article/les-operations-sabre-et-barkhane-4908)

Donc les "blancs" en soit, je sais pas s'ils sont statistiquement plus colonialiste que les autres. Par contre l'état français, ben oui de fait, il l'est encore. Dans un autre genre. C'est plus tout à fait pareil, on est d'accord. Y a plein de trucs sur lesquels je suis pas vraiment sûr. Genre la Guyane et les Dom Tom. Bon finalement administrativement et culturellement, on peut plus parler de colonisation vraiment (et encore) mais on pourrait s'interroger sur la crise en Guyane aussi . De ce que ça révèle et tout. Juste comme ça tu vois pour rire.
Citer
quelles sont les autorités dûment mandatées par le peuple, et légitimes,
Et pour moi par exemple, c'est que le dit mandat (je revient pas sur dument mandaté par le peuple et légitimes, ça m'entrainerais trop loin) ne soit pas révocable.
Il l'avait dit macron : zéro personnes à la rue à la fin de l'année. Ben là, il a foiré son truc. Alors pourquoi il est encore là.

Citer
Il est nécessaire de citer la source de ces données sociologiques, sinon l'affirmation a valeur simple  d'opinion.
Merci de le préciser, et tant qu'à faire d'appliquer à toi aussi ce merveilleux principe
Citer
la violence est non pas policière, mais du fait de certains zadistes,
Loin de moi l'idée de dire qu'il n'y pas de violences chez la part de certains zadiste. Mais par contre je suis curieux à nouveaux : c'est quoi pour toi la violence ? Parce que bon, des milliers de grenades tirés un peu n'importe comment ben c'est un peu violent non ? Des destructions d'habitat, des interpellations musclés et j'en passe, c'est un peu violent aussi non ?
Donc bon, c'est étrange comme affirmation
Citer
ue nos grands-mères juives se font assassiner, que nos musulmans sont soumis à la dictature d'une pensée étrangère, je me dis qu'effectivement les autorités sont fautives. La faute première étant de ne pas jouer le rôle majeur qu'est la protection des biens et des personnes.
Je ne répondrais pas à la première partie (même si elle me semble plus que contestable) mais " la protection des biens et des personnes. " c'est aussi ne pas laisser les gens crever de faim, de froid ou fautes de soin, non ?
Enfin moi je l'entends comme ça. Et j'ai pas l'impression que ce soit ça qui soit en train de se passer.
Citer
Qu'il faille combattre une trop grande puissance, oui. Il faut un équilibre. Et là, le vrai combat ce sont contre les fausses nouvelles ; trop fortes, trop envahissantes, vraies pollueuses de l'esprit.
Sur ça par contre je suis tout à fait d'accord avec toi. Y a beaucoup trop de bruit en ce moment et ça empêche de penser clairement
Citer
C'est quand même hallucinant de voir des étudiants, représentants de notre futur se mobiliser et agir avec violence sur une suite de mensonges, alors qu'il suffit de vérifier les infos.
Ben c'est justement parce qu'un futur, ils en voudrait bien un, eux. Mais t'es tu demandé ce qu'ils revendiquaient réellement ? Parce que là, j'ai l'impression que tu as pas forcément eu justement les bonnes infos.
Citer
Il leur suffirait pourtant de jeter un œil sur le miroir pour en voir un, de facho de la pire espèce
Tous les matins je me dis ça, tous les matins je me deteste, et globalement j'arrive à le faire taire, je crois.

Citer
répond du même coup à celle du délitement de la démocratie en France.
Un mec qui gouverne par ordonnance, des élus qui n'ont que du mépris pour ceux qu'ils sont censés représentés,  qui roublardent comme c'est pas permis ou qui sont ignorant de ce qu'est le travail en France. des mecs qui vont faire des ratonnades dans les alpes sans que personnes ne leur disent rien ? Oui je suis d'accord, la démocratie est en train de se déliter.

Ah merde, vous parliez des zadistes, des étudiants et des profs. Pardon du coup, je suis tombé à coté de la plaque.

Je sais que je vais regretter ce post, et que ça risque de créer du débat et tout ça, mais histoire de prévenir, dites vous que je suis ni zadiste, ni étudiant, ni prof, ni même dans la France Insoumise. Moi je suis juste anarchiste, voilà.

Faites vous plaisir ^^
« Modifié: 24 avril 2018 à 01:20:06 par Baptiste »

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.049 secondes avec 22 requêtes.