Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

17 juin 2019 à 14:54:36

Le Monde de L'Écriture » Bienvenue au Monde ! » Projets collectifs » Quid du Mammouth ? [Revue du MdE]

Auteur Sujet: Quid du Mammouth ? [Revue du MdE]  (Lu 7013 fois)

Hors ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 6 757
  • Veilleur de nuit
    • J'irai lire chez vous
Quid du Mammouth ? [Revue du MdE]
« le: 29 mars 2018 à 16:10:57 »
Bonjour tout le monde ^^



Alors voilà, je le poste ici et non pas dans la section du mammouth (sans doute qu'on le déplacera ensuite), pour qu'il ait plus de visibilité et car les discussions pourraient être amenées à s'étendre.





Mon titre ne se veut pas alarmiste, il n'y a rien d'urgent mais je pense qu'après 5 ans de revue, 10 numéros, il est aussi temps de faire entre nous un petit point, et sans doute aussi de prendre des nouvelles idées et devoir comment on pourrait évoluer, voir de renouveler, ou si cette formule dans le fond nous convient et qu'on doit continuer à la solidifier.  Le Mammouth éclairé.
Et je crois qu'au final c'est pas plus mal d'avoir pris du retard sur notre rythme bi-annuel habituel, si ça peut nous permettre une pause pour mieux repartir. En fait la question qui se pose en sus c'est : est-ce qu'on lance comme ça tout de suite, avec une publication quand on peut, ou alors on attend les discussions et on lance pou pouvoir reprendre le rythme et le sortir en novembre ?

Le post va être un peu long, mais dans un premier temps je vais expliquer un peu la revue pour que tout le monde puisse raccrocher les wagons :)






1 - Ce qu'est la revue actuellement
- son contenu
- son fonctionnement

2 - Les problèmes rencontrés

3 - Ce qui fonctionne

4 - Des solutions ou nouvelles perspectives ? (ou non ?)



(attention je risque de donner aussi mon avis perso dans ce message, je préciserais bien entendu)
(Les 2/3 sont pas seulement pour dire ce qui est sympa, mais vraiment ce qu'on aimerait absolument garder dans l'esprit de la revue, et ce qui peut être amélioré)
(si seul vous intéresse la perspective des solutions, vous pouvez aller directement au 4)










1 - Kesako ?


- Le contenu


Le Mammouth a pas mal évolué dans sa formule, il reste une revue de littérature mêlant littérature blanche et imaginaire, avec des poèmes en prose, classique et libre. Son évolution est plutôt en allée vers l'affirmation d'une certaine forme plus que dans le fond, on trouve généralement :

- Un édito
- L'appel à texte avec une sélection allant de 4 à 7 texte et de 2 à 4 poèmes
- Une lecture (qui à évolué vers une lecture étendue à une analyse d'un genre dans certains numéros)
- Un coup de cœur de l'équipe éditoriale, d'un texte posté sur le  d'après une sélection  faite par les membres
- Des jeux (jusqu'à 3, spécialement crées par l'équipe)
- Une page spéciale (apparue depuis 4 numéros et avec chaque fois une spécificité plus amusante de l'équipe)

- Deux appels à illustrations : un pour des illustrations générales sur le thème de la revue choisi, un pour des illustrations sur les  en eux-même



- Le fonctionnement


Actuellement et comme sur tous les débats sur le , la revue fonctionne sur une organisation collaborative : c'est à dire que chacun dans l'équipe a son mot à dire, et on attend une validation de plusieurs personnes afin d'être sûr que tout le monde se reconnaisse dans le projet. (c'est un système pour lequel on peut être taxé d'immobilisme, mais même plus lent il fonctionne et a l'avantage d'impliquer tout le monde)

La revue se passe sur 6 mois avec :

- Les gens qui se proposent pour faire partie de l'équipe (6/7 éditeurs, 1 ou 2 coordinateurs, 4/6 relecteurs, 1/2 à la fabrication)
- Choix des thèmes et rubriques
- Rédactions et lancements des différents topics d'AT et AI
- Relectures et corrections
- Fabrication


C'est à dire que :

- Sur chacune des rubriques, chacun donne des propositions et des votes sont faits
- Le thème de la revue est ainsi choisi
- Un seul coordinateur est chargé de tenir un planning et rappeler et tenir au courant des différentes phases
- La selection des  reçus et publiée de façon anonyme sur le  et suivant un système de vote défini par l'équipe (c'est à dire, il faut commenter tous les  pour pouvoir voter), tout le  peut lire et commenter les , puis voter pour. Des phases de corrections des textes  sont mises à disposition aux auteurs suite aux commentaires. Actuellement un système de poules avec deux phases de votes est utilisé.
- Des dernières corrections sont appliquées avec le maquettiste pour caler la maquette (les correcteurs interviennent donc à la fin)
- Une sélection est faite à la fin pour les images, entre le maquettiste et l'équipe édito, tout comme le sommaire doit être validé par l'équipe




Pour faire un peu d'historique, au tout début la revue devait être interne au , avec essentiellement des membres, et donc garder un esprit très... juste pour nous quoi ^^
Mais dès le deuxième numéro on a voulu élargir à l'extérieur (on avait alors reçu deux participations externe et en tout, une quinzaine/vingtaine de  )

Le ton, tout en restant dans l'esprit du  (des éditos rigolos, des dessins pas forcément très pro mais fait maison et allant bien avec le visuel global) s'était tourné vers faire lire nos  et ceux des autres.
Je pense que c'est pas mal grâce à la couverture du numéro 5 (cc Vinz, Sur le thème Ternes western -le sujet intrigue bien aussi ^^) que la revue a commencé à bien circuler. On a aussi commencé à être bien plus relayé par les sites d'appels à  (et on en a fait les démarche), ce qui aide grandement.

Là où c'est devenu chaud, c'est sur le numéro 6 où eu près de 60 participants, poèmes et  confondus. Ça demandait beaucoup d'investissement, et c'est à partir de là qu'un système de poules à fait son apparition, afin de pouvoir permettre à ceux qui n'avaient pas le temps de tout lire de pouvoir apporter leur pierre à l'édifice tout de même.
(à noter tout de même qu'il y a eu une baisse des participants sur les derniers numéros, mais qu'au final c'est ni forcément un bien ni un mal et ça reste très variable)

Bref à côté de ça il y a aussi tout le développement en interne d'organisation, de la rédaction du règlement de participation affiné chaque année (parce que au début y'a eu des sacrés trucs  :mrgreen: ) au planning en passant par le nombre de texte, il y a également un fil dans la section cachée où se passe la revue où chaque membre exprime son ressenti et ses idées et conseils pour améliorer et prendre la suite, on peut dire que pour une revue amateur fait dans le fun, y'a un cadre posé grâce à tout ça qui facilite bien la chose :)

Actuellement, le rythme bi-annuel est quelque peu perturbé, puisque le numéro de novembre est sorti en mars. Et c'est aussi une occasion de prendre le temps d'en discuter.





2 - Les problèmes rencontrés


Bon là j'ai déjà un peu brosse le portrait au-dessus, des problèmes sur la revue on en a déjà rencontré un paquet et on a toujours trouvé des solution pour les régler. On en a testé aussi, ajusté ensuite, fait autre chose, bref, un petit labo où chaque numéro a été différent.



Ce qui est ressorti le plus de tout ça, le principal problème, c'est les l'investissement dans le projet difficile à tenir sur 6 mois


- Tout le monde a une vie et ne peut s'impliquer de manière régulière pendant autant de temps dans un tel projet. On devient indisponible et parfois l'équipe doit aussi composer avec des absents et des fantômes.
Le plus problématique étant quand ces membres ne préviennent même pas de leur abandon, là où l'on aurait pu demander à d'autres personnes de venir en soutien.
Ce qui arrive également, ce sont des membres nouveaux qui sont très enthousiastes à l'idée de participer à cette aventure, sont à fond dans la première phase d'idée puis, disparaissent après. La phase suivant est assez décisive puisqu'elle consiste à la prise de décision, la répartition des tâches au "qui veut faire ça ?" et le début des rédactions ; c'est aussi une phase moins "active" au sens où il n'y a pas l’émulsion créative du début, et bref, on en perd souvent beaucoup là... Quand ils ne désertent pas le projet tout simplement.

A titre d'exemple, sur le numéro 6 où j'étais relecteur (car je n'avais pas le temps ni l'envie de faire de l'édito mais tout de même) on avait 2 coordinateurs. Un a lâché tout en continuant à dire qu'il était tout de même là, puis plein de membres ont lâché également. J'ai du intégrer l'équipe édito en catastrophe dans la toute dernière ligne droite et on était plus que deux et quelques relecteurs à se plier en quatre pour pouvoir le sortir sans trop de retard (cc anlor, tmtc rpz)

Ça peut être le cas pour le coordo aussi, qui organise, on a bien essayé à deux mais ce n'est pas forcément la solution miracle non plus.

A titre personnel, je ne peux m'empêcher de me dire que 6 mois c'est tout de même long, et en se lançant la-dedans on ne se rend pas forcément compte (attention ça a l'air insurmontable dit comme ça, ça l'est pas du tout, c'est juste une question de motivation et ce n'est pas si chronophage quand tout se passe bien). Bref dur de demander un engagement de 6 mois, et ça peut faire peur à certains.

Pour étendre encore la discussion aussi, est-ce qu'il n'y aurait pas une forme -non de lassitude- mais d'habitude qui du coup érode un peu le sentiment d'excitation collectif et la création de la nouveauté, lié au final aussi à l'implication qu'on produit, à force d'avoir trop de lignes à suivre ? Je ne pense pas personnellement dans le fond, mais je pose la question ici.




- Ensuite pour en parler rapidement, on a eu un soucis sur la fabrication de ce numéro... Voilà c'est la toute première fois que ça arrive, historiquement anlor s'en est occupé longtemps (je saurai même plus dire,  6 ?) vinz également et j'en ai fait un à titre personnel. Là tout s'est mal goupillé, aucun de nous n'a pu être dispo ou avait des soucis de logiciels, bref, la grosse tuile (et même si on me dit de ne pas m'en vouloir... bref je me se tais définitivement  :D )  et au final Milla est venu sauver tout le monde  ^^ (et tous les concernés le savent et je suis pas qualifié pour le dire, alors je ne fais que le relais de ce qui a déjà été dit en fil public histoire d'être juste, mais merci à tout ceux qui ont proposé de l'aide aussi ^^)

(peut être aussi, entre parenthèse, que pour le 10 tout le monde a voulu tout bien faire parfaitement, peut être faire trop et qu'on s'est nous même paralysé légèrement en voulant trop bien faire, pour marquer le coup)

Voilà, juste pour dire que ce petit soucis a aussi montrer que bin, ça peut être limitant d'avoir peu de personnes qui savent faire de la maquette (au sens aussi où l'on s'est habitué à avoir des maquette très bien fichues sur des logiciels fait pour..), mais qu'en soit, on y peut trop rien, et que comme d'hab on trouve toujours une solution ^^


(je vais faire une suggestion plus bas)



- Là encore je vais soulever un problème à mon avis : la pagination.

Mammouth à vraiment, vraiment grossi.

Le premier : 20 pages.
Le deuxième : 40
Le cinquième : 50
Le huitième : 70
Le dixième : une centaine.

Est-ce qu'on envisagerai pas une cure de minceur ? (et je dis pas ça que parce que à maquetter c'est long  :mrgreen: )

Je veux dire par là (et j'en avais déjà parlé dans l'antre je crois), qui lit vraiment 100 pages de revues ? Sur celle-ci ? Et en général dans la vie ?
AU niveau de la sélection des , il y a eu en quelque sorte une logique de prendre plus de  parce qu'il y avait plus de participant (ou une année que la qualité était très élevée et les votes très serrés, mais du coup ça a poursuivi comme ça l'année suivante)




- Bon là je laisse à vous les studios si j'ai oublié des choses.





3 - Ce qui fonctionne :



- Bah il est beau non ?  ;D (vous avez le droit de dire non  :mrgreen: )
(on a toujours des superbes couvertures, aussi)
Mais j'entends par là que même sans illustrations toujours parfaites etc (je dis ça mais c'est oublier toutes celles bluffantes, meh), on a toujours réussi à avoir une revue au maximum agréable à lire. Et ça, c'est cool.


- Au-delà du visuel, je crois que ce qui a bien fait sa force, c'est son aspect collaboratif justement. Sans doute que c'est un système qui ne plaît pas à tout le monde, mais on garde une cohérence forte entre la façon dont la revue fonctionne en interne et la façon dont sont sélectionnés les textes . Et je pense que ça se sent.
On a reçu pas mal de messages suite à la participation de personnes externes, ayant utilisé le compte du mammouth mis à disposition, des retours très positif sur l'expérience d'avoir plusieurs commentaires de membres, aidant à cerner leurs faiblesses et à s'améliorer tout en restant bienveillant : ce que clairement très très très (très) peu d'appel à  ne font, et encore moins de la manière avec laquelle on fait ça. Et je ne compte pas les membres qui se sont inscrits ici grâce à ces appels à textes  (et dont certains sont encore parmi nous   :P )



- Les thèmes. Y'a vraiment plein d'idées qui fusent et les thèmes qui sortent au final sont sympa. En fait c'est hyper variable, j'imagine qu'on pourrait essayer de se définir une gamme de type de thèmes etc, mais on perdrait en spontanéité, c'est un choix qui se fait vraiment totalement dans l'équipe.



- Tout en faisant les choses bien, y'a toujours un grain de folie insufflé. Les rubriques de fin m'éclatent à chaque fois ^^ (les horoscopes détournés, les quizz etc etc)


- Le nom. Là encore c'est con, mais quand tu dis "" à quelqu'un qui connaît pas, y'a l’œil qui s'allume de curiosité, parce que c'est insolite ça laisse pas indifférent. Testez.  :huhu:


- Pareil j'oublie sans doute des choses. Hésitez pas, 'est pas juste histoire de dire ce qu'on aime bien, mais aussi de voir ce qu'on voudrait absolument garder dans l'esprit de la revue.

Bon bref, je crois qu'il est temps de passer à la partie la plus ahem ouh oulalala (et peut être vous avez sauté tout le reste pour en arriver là)






4 - Et la suite ?


Ma question va se résumer très simplement (et il ne faut pas la voir comme une attaque ni un cri d'alarme, le mout n'est pas en souffrance ^^ )  :
Le Mammouth, est-ce qu'on continue ou pas ?

Si on continue, est qu'on le fait évoluer ou pas ?
Et comment ?

Je fais un paquet de propositions, certaines pas urgentes du tout mais à penser, d'autres à réfléchir plus tout de suite.


Mon avis perso : Bien sûr que j'ai envie de continuer, ça serait quand même dommage de laisser tomber un si beau bébé, mais je me situerait plutôt dans l'optique du changement, et d'essayer de le renouveler un peu, une espèce de nouveau cycle où on testerait des choses au début (ou tout le temps ? Peut être pas tout le temps). A quel point par contre, je ne sais pas. Mais j'ai quelques suggestions déjà suite à tout ce que je viens de dire (et de vous assommer  :/ )




- Pour la maquette, est-ce qu'on ferait pas une petite réunion des maquettistes, avec l'avis derrière de tout le monde et en regardant ce qui a déjà été fait, afin de caler ensemble un gabarit ? Pas une charte graphique non plus vu que ça bouge à chaque numéro (encore qu'il me semble qu'on pourrait fixer au moins une police commune pour tout ce qui est texte, ça ferait plus joli d'uniformiser de ce côté). Bref juste un gabarit qui définirait les marges, une espèce de fondation commune qui pourrait servir à n'importe qui (c'est le plus dur au final, bien gérer les marges, et l’interlignage) et ensuite créer à l'intérieur (placer les folios ainsi ? au moins sur une ligne, sans ferrer ou centrer, pareil pour les titres courants)



- Essayer de convenir tous ensemble d'une pagination maximum ?
Posez vous la question d'un revue littéraire que vous achèteriez en librairie : qu'est ce que vous attirerait le plus niveau longueur (le contenu bien sûr  :mrgreen: )
Moi je pencherai pour 60 pages maximum, au-delà je trouve qu'on perd un peu l'attention, la lecture "rapide" et à la fois prenante, ça devient plus un investissement lourd que de se lancer dans la lecture.




- Je pose ça là mais : Le Chameau immortel.
Né lors du mout 7 (un mout fou, sans doute un de mes meilleurs souvenirs sur le mout tellement tout était parfait et fendar, cc les copaings) et d'un surplus de motivation, on s'est lancé dans la confection d'une seconde revue directement à la suite de la première dans l'euphorie complète. Sorti en deux semaine avec une mise en page très simple et sans couleur, on y a mis les  qui n'ont pas été pris dans le mout et qu'on adorait tout de même. Bref du gros délire de bout en bout sur toutes les rubriques. Décomplexé, plein d'humour, sans prise de tête et avec de la qualité tout de même, pas de pression, que du fun.
Alors voilà, j'en parle comme ça, mais une espèce de version parallèle du mout existe, et elle a déjà un esprit qui demande qu'à être creusé. Peut être qu'on pourrait tenter quelque chose avec lui :) Tester une autre formule ou autre. Ou qu'il aurait juste autre chose à apporter, dans tous les cas l'eau de son succès lui permettra de tenir pour l’éternité dans le désert.
PS : chameau immortel est une anagramme de Mammouth éclairé : son jumeau maléfique.




- Changer le fonctionnement de l'équipe ?
Là ca serait peut-être le plus gros boulot, et le plus risqué : ca nous ferait sortir de notre zone de confort sans garantie, là où au final le problème de désistement ne serait pas forcément réglé (mais j'avoue que je sèche un peu sur le sujet, et j'ai peu envie de proposer des systèmes d'obligation ou quoi, enfin n'hésitez pas à en proposer ca peut être intéressant mais j'ai pas d'idée perso ^^ )

La dernière équipe a proposé de faire un bulletin d'inscription également pour les participants, afin de ne plus perdre les noms. Question d'organisation.

Pour la coordination, j'avoue que je vois mal comment faire à part se mettre à plusieurs pour prendre le relais du planning (avec une personne qui donne des dates au début : en fait le plus dur c'est de suivre le planning et le rappeler sans mettre de pression de dates butoires ><)

En fait je me dis surtout, est-ce qu'on pourrait pas séparer directement les phases et les choses à faire ?
Du genre, une discussion commune pour une équipe chargée exclusivement de s'occuper des Appels à illustrations, ou chargée exclusivement de lancer tous les fils publics (ça déchargerait pas mal l'équipe en vrai) ou séparer le début avec les choix et la rédaction (mais bon ça en vrai ça serait bofbof niveau implication, je pense)
Bref, repenser là chose, mais comment ?
Ou comment améliorer le système actuel pour éviter les désistements et les oublis ?

Créer une autre plateforme de communication pour l'équipe ? Plein de solutions différentes ont été testées, du mail, au mp, à la création d'une section cachée spéciale, à récemment, l'utilisation du discord – plus problématique si tout le monde ne passe pas, car aucune trace facilement retrouvable sur le , facile d'être perdu quoi. Bref, quels sont les façon de communiquer à ne plus faire déjà ? :mrgreen :




- Là j'en arrive à une proposition un peu ouf :mrgreen :
Et si on tentait carrément un mammouth en totale confection en public ? Genre, tout visible, avec des fils carrés de ceux qui veulent les lancer, des votes publics (sans doute assez conséquents)
Mais ouaip, un tout public avec mille propositions, et pourquoi pas d'autres publications qui verront le jour suite à cet élan de folie pure, genre, des tonnes de jumeaux mammouteaux '-'
Est-ce que ca serait pas à tenter, franchement ? :mrgreen :
(je plaisante à moitié, ca serait sans doute assez compliqué, mais pourquoi pas au final, et sans doute que ca nous pousserait tous aussi à plus étendre la revue vers l'extérieur, vu qu'il n'y aurait de surprise pour personne. A la limite si on veut on peu garder l'anonymat pour les textes, et les mettre auprès de la modé histoire que ce soit neutre;)




- Changer le rythme de parutions ?
Est-ce que en soi changer le rythme de parution changerait quelque chose ? Une revue à l'année ne réglerait pas forcément les problèmes de désistement, mais peut être que ça nous permettrait de voir large et faire les choses sans stress, avec des équipes plus tournantes.

Ou alors à l'inverse, faire quelque chose de trimestriel, on peut imager faire une revue plus light, avec peut être un appel externe une fois sur deux pour alléger les sélection, plus de place aux rubriques ou au contraire, un numéro spécial coup de cœur, un peu comme le recueil, une fois sur deux aussi.
Peut être que ça créerait une autre dynamique, peut-être.



- J'ai envie de dire tout simplement : pour qui est-ce qu'on le fait ? En fait j'ai l'impression qu'on reste tout de même dans un entre-deux. On le fait pour nous, pour écrire entre nous et pouvoir faire lire, pour les gens qui participent et qu'on aide, mais au final, qui nous lit à part ces deux catégories ?
Par le passé on avait demandé à Zach si elle pouvait nous donner le nombre de clics ou de téléchargements sur les PDF et epub du Mammouth pour qu'on puisse se donner une idée, mais je sais pas si c'était possible au final (@Zach si tu passes par là?)

En fait tout simplement, j'ai envie de vous demander si vous avez eu des retours d'amis ou de proches à qui vous auriez fait lire ? Parce que à chaque sortie de revue, tout le monde se félicite qu'il soit là, dit qu'il est beau, mais on a très très peu de retour de lecteurs, d'autant plus extérieurs, sur comment était-ce à parcourir, une vue d'ensemble et générale de comment c'est agréable à lire ou non.



- Si on voulait s'étendre un peu plus à l'extérieur, aller chercher des lecteurs, est-ce qu'on devrait changer quelque chose dans notre ton, dans notre ligne éditoriale, à votre avis ?
Accentuer le côté collaboratif, la façon dont ont été sélectionnés les  ? Le forum n'est pas très mentionné en lui-même dans la revue, et en ça on a vraiment voulu lui faire une lecture de Revue indépendante du forum , mais comment on pourrait aller plus loin ?

Peut-être que ca passe par en parler plus autour de nous, à nos proches, amis, libraires du coin pourquoi pas je ne sais pas. Essayer de trouver d'autres lieux sur internet où se faire recenser et diffuser ? Je vois peu.
Créer un page facebook spécialement pour le  ? Et pourquoi pas ?

Ensuite, je crois qu'on retomberait sur les discussions restées en stand-by de la possible association du  (qui au final, pourrait nous permettre pourquoi pas de participer à des salons et y partager la revue, organiser des ateliers d'écritures publics, mais pour ça, il faut une équipe solide et des membres motivés, et ca sort complètement du cadre du . Plus du tout la même logique la petite web revue ^^




- Imprimer la revue.
Bon là c'est complètement de ma faute. J'en parle depuis le projet d'association, j'avais contacté l'équipe du numéro 10 pour faire ça en parallèle avec eux, et puis je me suis noyé, j'ai pas eu le temps, y'a eu des complication du côté de l'équipe aussi et j'ai pas insisté.
Je dis je car c'est mon métier dans la vie alors voilà, je peux toujours trouver la meilleure solution d'impression, que ce soit en passant par un tirage fixe, quitte à avoir un petit stock en prévision ou par une impression à la demande (bien plus cher). Je dis ca rapidement parce que j'ai rien de confirmé, mais j'aurais peut être le contact avec un imprimeur qui ferait un tarif préférentiel. (il commence à partir de 30/50 exemplaires il me semble)
Bref, on peut faire ça pour nous d'abord, sans partir dans les considérations de il en faut pour tout internet qui passe par là, ou essayer d'aller plus loin là-dedans.
On passerait alors par un crowdfunding ou une cagnotte et chacun aurait sa revue comme ça.

Après à voir quel numéro on imprime et si on imprime aussi les anciens pour qui veut (auquel cas on aurait besoin d'une équipe de fabricant pour préparer les fichiers d'impression...)






Je pense que j'ai fait le tour de ce que j'ai en tête '-'
J'en oublie en vrai, mais vous en auriez aussi plein je pense. Ou peut être que tout cela ne servira qu'à affirmer qu'on continue comme ça et qu'on fonce sur la création d'une autre équipe et voilà.


« Modifié: 29 mars 2018 à 20:31:05 par Ben.G »
Être sur la route sans avoir quitté la maison,
être dans la maison sans avoir quitté la route
- Victor Segalen

Mon paradoxe de singe

Hors ligne Milla

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 344
Re : Quid du Mammouth ? [Revue du MdE]
« Réponse #1 le: 29 mars 2018 à 19:01:48 »
@Tous : je pense qu'on peut synthétiser en :

Le Mammouth Éclairé a atteint l'honorable nombre de 10 numéros ! Trouvez-vous qu'il s'essouffle, ou non ? Avez-vous des idées de renouvellement, des critiques constructives, remarques ? Tout cela avant d'ouvrir un fil (tout bientôt) pour qu'une onzième équipe se forme et prenne le relais dans les meilleures conditions possibles.
À vous le micro !


@BenG : vu la longueur de ton post, ça va te prendre du temps à corriger, mais il manque un énorme tas de mot (et aussi ton titre 3 de sommaire n'est pas le bon).


Sinon :

-Pour ma part, je ne suis pas lasse du Mammouth, je prends toujours plaisir à participer à l'AT et à le découvrir/lire, parfois à participer à sa conception également. Du fait des thèmes, je le trouve différent chaque fois et je ne ressens pas particulièrement de besoin de gros changement dans sa forme (toutefois, je ne suis pas contre le fait qu'il y en ait, c'est tjs cool :) )

-Je rejoins BenG pour la longueur, je pense qu'il faudrait peut-être retenir moins de texte et essayer de ne pas dépasser les 60 pages, ça reste un avis très subjectif ceci dit !

-Je suis pas du tout convaincue par un mammouth fait tout en public, il me semble que sa sortie avec tout ce que ça contient de surprise est ce qui donne envie de le lire.

-Imprimer : chouette idée :)

- + se tourner vers l'extérieur : vu le nombre de texte de personnes extérieur de ce numéro, je pense qu'on ne l'a jamais autant été, et que c'est cela qui conduit à ce que des gens extérieur au forum le connaissent et le lise. On n'a pas trop de moyen de le vérifier, en effet, mais bon en a-t-on besoin ? C'est sûr que se serait bête de se décarcasser à pondre 100 pages pour qu'en réalité personne ne le lise, mais ce n'est pas l’impression que j'ai :\? (je ne parle pas de lecture de A à Z, mais les magazines, ça se butine  ^^)

-le rythme : une ou deux fois par an je dirai, pas +.

-les problèmes de fab : je pense qu'il faut demander confirmation à la personne qui s'est proposé un mois avant la deadline pour être sûr d'avoir quelqu'un, mais qu'à part ça il y a du potentiel sur le forum pour jouer ce rôle :)

enfin, sur le contenu, je pense que c'est bien que l'équipe le décide dans ses propres débats d'idée, avec son dynamisme et énergie, donc qu'il faut pas que ce fil leur coupe l'herbe sous le pied à ce niveau :\?


voili voilou !

Hors ligne mercurielle

  • Prophète
  • **
  • Messages: 691
  • Ceci-n'est-pas-un-chat-qui-lit
    • Des Précieuses aux Femmes des Lumières
Re : Quid du Mammouth ? [Revue du MdE]
« Réponse #2 le: 29 mars 2018 à 19:13:53 »
Bonjour Ben,

Je commente deux points :

Premier point

- J'ai envie de dire tout simplement : pour qui est-ce qu'on le fait ? En fait j'ai l'impression qu'on reste tout de même dans un entre-deux. On le fait pour nous, pour écrire entre nous et pouvoir faire lire, pour les gens qui participent et qu'on aide, mais au final, qui nous lit à part ces deux catégories ?

=> Voilà. Raison pour laquelle j'ai demandé sur un autre topic s'il n'y avait pas un moyen de faire du MDE (ou du Mammouth) une vraie "maison d'édition". Qui connaît le Mammouth, à part nous et quelques autres peut-être ? Etre présents sur FB me paraît indispensable.

Additif : je viens de lire le message posté par Milla entretemps, concernant "le nombre de lecteurs extérieurs au forum". Donc, ce que je viens d'écrire n'a pas lieu d'être. Je le barre.   

Et comme tu le dis plus bas, deuxième point :

Je dis je car c'est mon métier dans la vie alors voilà, je peux toujours trouver la meilleure solution d'impression, que ce soit en passant par un tirage fixe, quitte à avoir un petit stock en prévision ou par une impression à la demande (bien plus cher). Je dis ca rapidement parce que j'ai rien de confirmé, mais j'aurais peut être le contact avec un imprimeur qui ferait un tarif préférentiel. (il commence à partir de 30/50 exemplaires il me semble)
On passerait alors par un crowdfunding ou une cagnotte et chacun aurait sa revue comme ça.


Les sous ! Le nerf de la guerre. Impression, oui.

Je suis nouvelle ici, je n'ai pas tout suivi de votre longue histoire. Mais le fait que tu te poses ce genres de questions m'interpelle (regard neuf, peut-être ? ). C'est tellement dommage que tant de beaux textes soient perdus dans les méandres internautiques.

Bien à vous & bonnes cogitations.
Ma page
"Connaître sert beaucoup pour inventer." (Mme de Staël).
http://ecrivaines17et18.e-monsite.com/

Hors ligne Sundaysuki

  • Aède
  • *
  • Messages: 236
    • Ma page perso
Re : Re : Quid du Mammouth ? [Revue du MdE]
« Réponse #3 le: 29 mars 2018 à 20:02:57 »
Coucou tous,

Alors étant nouvelle sur ce forum, je n'ai pas suivi le Mammouth depuis ses débuts donc mon commentaire peut être pris à la légère ou vous pouvez me dire "nan mais sunny c'est n'importe quoi ce que tu dis !".

Mon expérience des Gazettes rapidement
Spoiler
[close]


6 mois c'est long, c'est vrai. Après, qu'est-ce qui empêcherait de diviser le Mouth en deux ? Je m'explique. Comme vous le disiez, le nombre de pages à sensiblement augmenté au fil des Mouth. Nous (je dis "nous" pour faire plus simple) pourrions effectivement réduire le nombre de page afin d'obtenir un magazine plus petit mais faire une parution plus régulière (tous les 3 mois par exemple, un par saison en somme). Niveau organisation, c'est possible (je ne dis pas facile) mais on pourrait organiser UN magasine pour ensuite le séparer en deux.
Je ne sais pas trop comment vous fonctionnez pour les AT, c'est encore nouveau tout ça pour moi.
Faire un appel à texte pour tout un Mouth. Préparer un demi-mouth en ne retenant qu'un seul AT par exemple sur les deux. Utiliser le deuxième pour le second numéro et lancer deux nouvel AT dans ce numéro pour les deux prochains magasines.

Je ne sais pas si je m'exprime très bien u_u

Ps : sinon moi j'suis très motivée pour être du côté maquette. J'utilise Indesign à peu près correctement. C'est pas toujours du travail de pro nickel sur les finitions mais je me débrouille un petit peu.



Hors ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 6 757
  • Veilleur de nuit
    • J'irai lire chez vous
Re : Quid du Mammouth ? [Revue du MdE]
« Réponse #4 le: 29 mars 2018 à 20:20:06 »
@Milla

Je suis d'accord le post est très et trop long, tu fais bien de synthétiser. C'est long mais c'est aussi pour pouvoir comprendre d'où la revue vient.

Pour les mots qui ont sauté je comprends pas y'a du avoir un bug Oo je corrige dès que je peux



Citer
enfin, sur le contenu, je pense que c'est bien que l'équipe le décide dans ses propres débats d'idée, avec son dynamisme et énergie, donc qu'il faut pas que ce fil leur coupe l'herbe sous le pied à ce niveau
s'agit pas de couper l'herbe sous le pied, la revue à la base a été fondée en discussions collectives, y'a quand même quelques paramètres à respecter pour garder une cohérence sur une revue (le ton général, la pagination mais bon ça voilà, l'esprit graphique -plutôt coloré- et la périodicité, on peut pas se contredire d'un numéro à l'autre. Quoique ca peut être le concept. Là je trouve qu'on a le problème inverse, on suit la même formule tout en rajoutant toujours plus de règles à chaque fois.

Donc ce que je propose est pas du tout pour couper l'herbe sous le pied des équipes, c'est même tout le contraire puisque c'est pour leur apporter des idées et dire que la forme qui existe pour l'instant pourrait être bougée si des gens sont motivés.
Avec des pistes et des directions qui correpondent aux membres du forum participant actuellement.



@mercurielle

Citer
=> Voilà. Raison pour laquelle j'ai demandé sur un autre topic s'il n'y avait pas un moyen de faire du MDE (ou du Mammouth) une vraie "maison d'édition". Qui connaît le Mammouth, à part nous et quelques autres peut-être ? Etre présents sur FB me paraît indispensable.
Ouaip', ca nous donnerait une idée en plus de combien de personnes suivent la page et de qui lit réellement.
D'où le, comment on fait pour faire parler plus de la revue, tant dans la forme que le fond et partager nos textes :)



Citer
Je suis nouvelle ici, je n'ai pas tout suivi de votre longue histoire. Mais le fait que tu te poses ce genres de questions m'interpelle (regard neuf, peut-être ? ). C'est tellement dommage que tant de beaux textes soient perdus dans les méandres internautiques.
D'où ce fil pour que, même si l'histoire est longue, tu puisses avoir un petit aperçu ^^ Maintenant ce qui compte c'est ce qu'on en fait maintenant et des gens motivés pour continuer il y en a :)
Et les regards neufs sont justement ceux qui peuvent le plus apporter ! ^^
Ils sont pas perdus ils sont sur une revue  :P (les textes tout court sans internet, se perdent dans la quantité incroyable de livres qui parait chaque année, mais tant que des gens les lisent, c'est le principal)



@sundaysuki a posté en même temps :P
Mais non c'est pas n'importe quoi huhu ^^ c'est intéressant de savoir que ce genre de problème bin.. c'est partout pareil quoi (mais sans les inspecteurs des travaux finis ici ^^ )


En fait pour l'appel on poste sur facebook, le forum et différents sites qui référencent les appels à texte, c'est lancé quelques mois après la sortie du dernier numéro vu qu'on change totalement d'équipe à chaque fois (des nouveaux volontaires :) ), du coup ca serait un peu imposer un thème à une équipe



Ps : j'aime ce PS huhuhu
Être sur la route sans avoir quitté la maison,
être dans la maison sans avoir quitté la route
- Victor Segalen

Mon paradoxe de singe

Hors ligne Sundaysuki

  • Aède
  • *
  • Messages: 236
    • Ma page perso
Re : Quid du Mammouth ? [Revue du MdE]
« Réponse #5 le: 29 mars 2018 à 20:44:08 »
Citer
En fait pour l'appel on poste sur facebook, le forum et différents sites qui référencent les appels à texte, c'est lancé quelques mois après la sortie du dernier numéro vu qu'on change totalement d'équipe à chaque fois (des nouveaux volontaires :) ), du coup ca serait un peu imposer un thème à une équipe

Et si on faisait des équipes à l'avance ? C'est peut-être idéaliste et je comprend bien que quelqu'un puisse se porter volontaire et 3 mois plus tard avoir des obligations qui font que c'est plus possible mais...
Si on décidais (en exemple) que sur la revue 1 il y avait (pour faire simple) : Sunny et Ben_G
Et que des volontaires sont motivés mais pour la revue 2 : Bernadette et Claudine

L'équipe de Bernadette pourrait réfléchir à son AT à l'avance, et on pourrait donc le proposer dès la parution de la Gazette.

Je sais bien que l'équipe change à chaque fois et que c'est ce qui fait le charme aussi du magazine, mais ne serait-il pas possible de garder (comme c'est le cas en fait aujourd'hui) des membres d'une gazette à l'autre mais de façon plus officielle ? Histoire de faire le relai entre les différentes équipes, qui pourraient en fait bosser en même temps mais sur deux projets bien distinc bien que similaire finalement.


En ligne Rémi

  • ex RémiDeLille
  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 6 554
Re : Quid du Mammouth ? [Revue du MdE]
« Réponse #6 le: 29 mars 2018 à 22:33:31 »
J'ai vécu plusieurs éditions du Mammouth Éclairé de l'intérieur et c'est vraiment une belle aventure à chaque fois. Bien sûr, c'est un travail d'équipe sur une période longue, donc c'est pas facile. Je donne mon avis vite fait, j'espère que chacun apportera ici plein de chouettes idées.

Citer
Et si on faisait des équipes à l'avance ?
J'aime bien l'idée, mais perso je pense que deux revues par an c'est suffisant.
Du coup, que l'équipe du Mout n+1 commence à bosser pendant que l'équipe du mout "n" est en phase fab/relecture, ça serait chouette : on lancerait l'AT "n+1" assez vite après la sortie du Mout "n" et le timing serait plus facile à tenir.

Je trouve que ce qui fait le charme, l'intérêt, la magie et l'originalité de la revue, c'est la phase de publication anonyme et les commentaires et échanges qui vont avec.

Je suis assez d'accord pour limiter le nombre de pages. Effectivement, 60 pages me parait bien.

J'aimerais beaucoup une version papier de la revue et je pense que j'en achèterai plusieurs numéros à chaque parution.

Et je suis sûr que l'on a plein de membres qui ont envie de participer à l'aventure, et ça c'est chouette :)

Citer
Pour la maquette, est-ce qu'on ferait pas une petite réunion des maquettistes, avec l'avis derrière de tout le monde et en regardant ce qui a déjà été fait, afin de caler ensemble un gabarit ?
ça me parait une bonne idée (hors de mes compétences  :mrgreen:)

Citer
Et si on tentait carrément un mammouth en totale confection en public ?
l'idée est intéressante ; mais peut-être pas pour toutes les rubriques, si ?


Bisous laineux
« Modifié: 29 mars 2018 à 22:42:46 par Rémi »

Hors ligne mercurielle

  • Prophète
  • **
  • Messages: 691
  • Ceci-n'est-pas-un-chat-qui-lit
    • Des Précieuses aux Femmes des Lumières
Re : Re : Quid du Mammouth ? [Revue du MdE]
« Réponse #7 le: 30 mars 2018 à 09:02:17 »
Bonjour Rémi,


Du coup, que l'équipe du Mout n+1 commence à bosser pendant que l'équipe du mout "n" est en phase fab/relecture, ça serait chouette : on lancerait l'AT "n+1" assez vite après la sortie du Mout "n" et le timing serait plus facile à tenir.

Et je suis sûr que l'on a plein de membres qui ont envie de participer à l'aventure, et ça c'est chouette :)


Je me propose volontiers pour la relecture. Mais en quoi consiste-t-elle exactement ?
Ma page
"Connaître sert beaucoup pour inventer." (Mme de Staël).
http://ecrivaines17et18.e-monsite.com/

En ligne Rémi

  • ex RémiDeLille
  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 6 554
Re : Quid du Mammouth ? [Revue du MdE]
« Réponse #8 le: 30 mars 2018 à 10:14:47 »
@ mercurielle
Il s'agit de relire les différentes rubriques et de faire la chasse aux fautes et aux problèmes de typo, puis de mise en page, en proposant des améliorations.

Un fil de lancement du Mammouth Éclairé n°11 va être ouvert prochainement et chacun pourra rejoindre l'équipe. Ce fil-ci sert à discuter de l'évolution de la revue. Patience, l'aventure (re)commence bientôt :)

Hors ligne Dieter

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 876
  • Orthographe réformée = Histoire déformée
    • Dieter
Re : Quid du Mammouth ? [Revue du MdE]
« Réponse #9 le: 30 mars 2018 à 13:59:13 »
Bonjour à tous,

Du haut de mes quatre semaines de présence sur le forum, je viens essayer de vous éclairer de mes idées et de ma vision des chose. Attention, mes propositions ne sont pas des solutions miracles, et elles soulèvent même d'autres questions. Je n'entends dans cette intervention que marquer mon intérêt pour le forum, et mon respect pour ceux qui se sont dévoué et se dévouent encore depuis des années pour en faire ce qu'il est aujourd'hui.

Je ne suis donc pas inscrit ici depuis longtemps, mais j'ai tout de même eu le temps de jeter un œil à tout ce qui se fait ici. Et il s'en passe des choses sur cette plateforme (tellement, que j'ai parfois l'impression que l'équipe d'administration et de modération est plus dopée que les sportifs russes). Entre les parutions telles que le Mout', le Chameau, les podcasts, les lectures vocales, les meetings, les défis, jeux et concours divers, c'est une véritable fourmilière qui s'est développée au fil des ans autour du thème central de l'atelier d'écriture. C'est le premier point que je voulais soulever.
Tant d'activités demande énormément de monde. Or, un forum ne reste qu'une plaque tournante de membres qui arrivent et qui repartent en permanence. Raison principale pour laquelle à mon avis, il est compliqué d'avoir une publication relativement régulière.
Que faudrait-il faire alors ? Réduire les activités ? Ce serait dommageable et ternirait l'image de sérieux de ce lieu. Rémunérer l'équipe éditoriale du Mout' pour être certain qu'elle aille au bout de sa mission sans qu'il y ait de défection en cours de route ? C'est un rêve et on en est tous conscients. Reste l'espacement des publications.

Dans cette optique, je crois qu'il serait bon de définir une parution annuelle. Le problème majeur, c'est que l'implication des intervenants ne serait pas de six mois, mais bien d'un an. D'autre part, est-ce que cette attente d'un an entre chaque numéro ne va pas lasser les membres ? Je n'en sais rien, mais pour contenir cette attente, peut-être faudrait-il réfléchir à une seconde publication plus "légère" demandant moins de contrainte et de ressources, comme le "Chameau", tel que l'a suggéré Ben G ("Chameau" dont tout reste à définir). Donc par exemple, parution du Mout en décembre, et parution du Chameau en juin. Je reviendrai sur les dates de parution plus loin.

Pour ce qui est des problèmes techniques, comme la mise en page, je pense que vous vous noyez dans un verre d'eau. Il suffit de décider une bonne fois pour toutes, et de s'y tenir. D'accord, c'est bien de se renouveler à chaque fois, mais bon, il faut être réaliste : le lecteur se contrefout de la mise en page, ce qui l'intéresse, c'est le contenu.

Je vais maintenant parler des équipes. Je vous suggère de choisir : trois piliers du forum, qui sont inscrits depuis au-moins un an, et qui ont publié au moins deux cent posts, de manière à être à peu près certains qu'ils ne disparaitront pas dans la nature en cours de route + un rédacteur en chef issu de l'équipe précédente + un maquettiste volontaire pour intervenir en cas de problème spécifique de mise en page.

En ce qui concerne le contenu:

1) Un édito concernant le thème du Mout' (choisi par l'équipe)

2) Des textes bien entendu:
- Pour l’interne, c’est l’équipe qui choisit les textes : chacun en choisit 5 (des courts blancs, de la poésie, des extraits de longs), et ils votent entre eux pour en retenir 3 chacun, ce qui amènerait à douze textes (à cette fin, je pense que le règlement du forum pourrait prévenir à l’inscription que les textes peuvent être mis à la disposition du mout) ; le rédac’chef ne vote pas, il est juste là pour aider en cas de besoin ou pour départager en cas d’égalité.
- Pour l'externe, continuer sur des A.T., sur le thème de l'édition en cours; là je pense qu'il faudrait continuer à impliquer l'ensemble des membres du forum dans le choix à travers un vote.

3) Un édito sur l'actualité littéraire, qui introduirait ce qui suit.

4) L'interview d'un auteur reconnu, en lice pour un prix littéraire (ce qui sous-entend que la parution du Mammouth devra impérativement avoir lieu avant la remise du prix; c'est à ce niveau qu'il faudra décider de la date annuelle de ladite parution). Je sais qu'inviter un auteur reconnu peut s'avérer difficile, mais ça ne doit tout de même pas être une mission impossible. Cet auteur pourrait aussi être impliqué dans le choix d'un texte sur le forum, à faire paraitre sur l'édition en cours. D'autre part, rien n'empêcherait que cet auteur soit issu du monde de la BD, et plutôt que de lui faire choisir un texte, il pourrait lui être demandé d'illustrer l'édition.

5) Faut-il un "5", genre jeux ou autres ? A voir, mais je pense qu'on pourrait réserver ça au "Chameau".

Je voudrais maintenant revenir une dernière fois sur la date de publication, et surtout sur ses modalités. Imaginons que le Mout' sorte en décembre. Je serais d'avis de le mettre à disposition gratuitement pour tous ceux qui ont participé à la publication, mais de le faire payer, ne serait-ce qu'une somme modique (00,50 €) à ceux qui sont intéressés. A cet effet, il serait bon de mettre à disposition gratuitement un mois avant (novembre si la publication payante a lieu en décembre) l'édition de l'année précédente, pour donner envie d'acheter la dernière édition sans avoir à attendre un an.
Ainsi, selon le nombre d'achats, il sera possible d'étudier si ça vaut le coup ou non de continuer, voir d'augmenter le tarif l'année suivante.
On n'a rien inventé de mieux que la bêtise pour se croire intelligent.
Amélie Nothomb

Hors ligne Milla

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 344
Re : Quid du Mammouth ? [Revue du MdE]
« Réponse #10 le: 30 mars 2018 à 14:44:47 »
Rapport à ce que dit Dieter :
-Si on passe à une fois par an, je pense que ce ne sera pas pour diluer + encore le temps de conception mais plutôt pour avoir une pause entre deux mammouths, laisser le temps aux énergies de se renouveler. (mais me semble que 6 mois c'est pas mal (pour les mout auxquels j'ai participé ça allait bien j'ai trouvé), ptetre 7, mais + ça risque d'empirer le risque de gens qui ne vont pas au bout àmha)
-Sur l'aspect payant, d'un point de vue tout à fait personnel je ne suis pas emballée. j’aime bien la gratuité du Mammouth dans sa version en ligne :) Si une version papier est faite c'est différent, payer le coût de revient serait évident.

Hors ligne Sundaysuki

  • Aède
  • *
  • Messages: 236
    • Ma page perso
Re : Quid du Mammouth ? [Revue du MdE]
« Réponse #11 le: 30 mars 2018 à 14:50:21 »
Je ne suis pas d'accord avec toi Dieter, enfin pas sur tout.

Citer
Pour ce qui est des problèmes techniques, comme la mise en page, je pense que vous vous noyez dans un verre d'eau. Il suffit de décider une bonne fois pour toutes, et de s'y tenir. D'accord, c'est bien de se renouveler à chaque fois, mais bon, il faut être réaliste : le lecteur se contrefout de la mise en page, ce qui l'intéresse, c'est le contenu.
Non. TU te fou de la mise en page mais c'est pas forcément le cas de tous. Personnellement que ce soit une revue, un magazine, un livre, j’apprécie toujours une belle mise en page, une belle couverture. Ça donne aussi un côté plus "professionnel" qui attire l’œil. Si le Mammouth est vu à l'extérieur et que le but est de le rendre plus populaire, je ne suis pas sûre qu'il faille se moquer de sa présentation. Je pense que ce n'est pas important pour toi et certainement d'autres mais c'est important pour moi et surement d'autres aussi.
Citer
4) L'interview d'un auteur reconnu, en lice pour un prix littéraire (ce qui sous-entend que la parution du Mammouth devra impérativement avoir lieu avant la remise du prix; c'est à ce niveau qu'il faudra décider de la date annuelle de ladite parution). Je sais qu'inviter un auteur reconnu peut s'avérer difficile, mais ça ne doit tout de même pas être une mission impossible. Cet auteur pourrait aussi être impliqué dans le choix d'un texte sur le forum, à faire paraitre sur l'édition en cours. D'autre part, rien n'empêcherait que cet auteur soit issu du monde de la BD, et plutôt que de lui faire choisir un texte, il pourrait lui être demandé d'illustrer l'édition.
Alors oui, et non. Un auteur très connu ne viendra probablement pas s'inscrire sur le forum tandis qu'une interview ne le dérangera pas forcément. Il est tout à fait possible de démarcher dans les librairies qui invitent des auteurs afin de demander si les auteurs en question serait partant pour participer au projet au travers d'une interview. Après s'ils veulent s'inscrire sur le forum tant mieux, mais je doute qu'ils le fassent tous et ce serait dommage de se priver d'auteurs important.

Sinon, globalement, je ne pense pas qu'il faille diminuer la fréquence de parution du Mouth. Pourquoi ? Parce que 6 mois c'est déjà très très long en terme de participation. Le faire sur un an c'est se mettre une balle dans le pied. D'autant qu'une parution par an ça voudrait aussi dire perdre des lecteurs qui au bout d'un an se ficheront bien de savoir si le magazine qu'ils ont lu l'année dernière est sorti.

Nan pour moi, il faudrait lancer le Mouth de façon trimestrielle mais en diminuant la pagination. Pourquoi ?
- La fréquence serait plus courte donc plus attractive pour le lecteur
- La pagination étant moins grosse, ça encourage aussi à lire + (c'est un avis perso)
- l'investissement des personnes tiendraient sur une période plus courte donc plus encourageante à rester jusqu'au bout
- Deux équipes pourraient bosser en parallèle : une équipe Mouth 1 + une équipe Mouth 2 -> L'équipe du Mouth 1 reprend ensuite pour le Mouth 3 et l'équipe 2 reprend pour le Mouth 4. Cette façon de faire à l'avantage de laisser aussi une équipe avec 3 mois de répit avant de repartir (sauf si les gens de cette équipe veulent participer à tous les Mouth ce qui est possible aussi hein)

Ce que j'aurais bien vu dans le Mouth :
  • Sommaire / Edito (la base donc)
  • AT du forum en lui même
  • Un texte court ou un avant gout d'un texte long (ça donnerait eux gens l'envie de lire la suite et donc de venir sur le forum) provenant du forum. On pourrait tirer aux sort un membre du forum qui resterait anonyme et qui choisirait lui même un texte. Du coup là, hormis l'histoire de mise en page ça représente peu de travail au niveau rédaction.
  • AT du monde extérieur puisque c'est le but du magazine d'être tourné vers l'extérieur
  • Critique de livres (là j'avoue que j'aimerais bien y voir un peu tous les styles, que ça parle à + de gens..perso je lis des romans à l'eau de rose tout pourri la plupart du temps ou de la littérature jeunesse donc si on parle de Baudelaire ça va pas forcément m’intéresser) -> D'où la question : à qui s'adresse le Mouth ?. Et là, miracle, tout le monde peut le faire ! Même les gens ne souhaitant pas s'investir dans le Mouth peuvent participer de cette façon en nous proposant une critique de livre. On pourrait donner un schéma de critique et suivre toujours le même modèle.
  • Si on part sur une impression on peut faire des "mots croisés" "mots mélés" truc comme ça. Y'a pas mal de générateur sur le net, on pourrait y introduire des titres de livres, de personnages de fiction ou des auteurs. Si on se la joue égocentrique, on peut même mettre les personnalités du forum.
  • J'aurais bien vu des choses que l'on voit dans les magazine mais tournées de façon "MDE"
    - LDM (Livre de merde) : même principe que le célèbre VDM mais avec des anecdotes uniquement tournées autour du livre du genre : "J'ai commencé un polar. Le suspense était à son comble durant tous le livre. Mon neveux à joué avec mon livre et a arraché les dernières pages du livre pour les mâchouiller. J'ai dû racheter le livre pour connaitre enfin l'issue de l'histoire. La fin est nulle. LDM"
    - J'aime bien l'idée de la "cellule de soutien pour les névrosés" : Une personne (ou plusieurs ?) pourrait recevoir des courriers anonymes via une boite mail crée pour l'occasion et répondre de manière littéraire aux soucis. Une sorte de courrier du cœur. S'pas mon idée préférée mais ça pourrait être être drôle au final.
    - Des quizz écrit par nos soins du type : quel héro de livre êtes vous ? etc. Quelque chose de ludique ou de loufoque. "quelle ponctuation êtes vous ?". Là ca permet de mobiliser des gens qui pourraient préparer des quizz à l'avance, et on aurait plus qu'à prendre pour imbriquer dans le Mouth.
    - L'horoscope est pas mal aussi
    - Et pourquoi pas proposer des "cours" ? Avec l'atelier d'écriture que l'on a sur le forum, y'a moyen de faire quelque chose. Genre "comment écrire un dialogue en suivant les règles de bases" etc.


« Modifié: 30 mars 2018 à 15:13:44 par Sundaysuki »

En ligne Loïc

  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 7 576
  • Chercheur en causes perdues
Re : Quid du Mammouth ? [Revue du MdE]
« Réponse #12 le: 30 mars 2018 à 15:05:36 »
Yo !

Ben G

Citation de: Ben G
Pour étendre encore la discussion aussi, est-ce qu'il n'y aurait pas une forme -non de lassitude- mais d'habitude qui du coup érode un peu le sentiment d'excitation collectif et la création de la nouveauté, lié au final aussi à l'implication qu'on produit, à force d'avoir trop de lignes à suivre ? Je ne pense pas personnellement dans le fond, mais je pose la question ici.

Je suis pas sûr de bien comprendre de quoi tu parles. Si tu parles d'une érosion des motivations parce qu'il y a eu dix numéros et du coup plsu grand-chose de neuf, je suis pas sûr. Les abandons, ça existe depuis le début (même si le premier numéro était un peu spécial, puisqu'on créait tout, qu'il a mis un an et demi, etc.). Les retours d'expérience existent depuis moins longtemps que ça, mais le problème a toujours existé je crois.

Citer
(peut être aussi, entre parenthèse, que pour le 10 tout le monde a voulu tout bien faire parfaitement, peut être faire trop et qu'on s'est nous même paralysé légèrement en voulant trop bien faire, pour marquer le coup)

Je suis pas tellement sûr. Je crois surtout que ça a été un gros coup du lassitude de personnes qui ont fait beaucoup de Mout et pour qui c'était clairement celui de trop, même si oui on voulait marquer le coup (anlor et moi, par exemple) alors qu'on avait par ailleurs d'autres trucs qui nous prenaient du temps.

Citer
AU niveau de la sélection des , il y a eu en quelque sorte une logique de prendre plus de  parce qu'il y avait plus de participant (ou une année que la qualité était très élevée et les votes très serrés, mais du coup ça a poursuivi comme ça l'année suivante)

Tu as une idée du nombre de textes pris par numéro ? Je suis pas sûr que ça ait vraiment évolué. Par contre, la taille max des textes l'a par contre, j'en suis quasi sûr. Sur les premiers numéros, on devait être à 1500-2000 mots max contre 3000 sur les derniers.

Citer
Ma question va se résumer très simplement (et il ne faut pas la voir comme une attaque ni un cri d'alarme, le mout n'est pas en souffrance ^^ )  :
Le Mammouth, est-ce qu'on continue ou pas ?

Si on continue, est qu'on le fait évoluer ou pas ?
Et comment ?

Je fais un paquet de propositions, certaines pas urgentes du tout mais à penser, d'autres à réfléchir plus tout de suite.


Mon avis perso : Bien sûr que j'ai envie de continuer, ça serait quand même dommage de laisser tomber un si beau bébé, mais je me situerait plutôt dans l'optique du changement, et d'essayer de le renouveler un peu, une espèce de nouveau cycle où on testerait des choses au début (ou tout le temps ? Peut être pas tout le temps). A quel point par contre, je ne sais pas. Mais j'ai quelques suggestions déjà suite à tout ce que je viens de dire (et de vous assommer  :/ )

En fait mon problème, avant de lire la suite, c'est que je vois pas ce qui conduit à cette volonté de changement, ce qui dans le diagnostic qui précède définit ce besoin.

Citer
- Là j'en arrive à une proposition un peu ouf :mrgreen :
Et si on tentait carrément un mammouth en totale confection en public ? Genre, tout visible, avec des fils carrés de ceux qui veulent les lancer, des votes publics (sans doute assez conséquents)
Mais ouaip, un tout public avec mille propositions, et pourquoi pas d'autres publications qui verront le jour suite à cet élan de folie pure, genre, des tonnes de jumeaux mammouteaux '-'
Est-ce que ca serait pas à tenter, franchement ? :mrgreen :
(je plaisante à moitié, ca serait sans doute assez compliqué, mais pourquoi pas au final, et sans doute que ca nous pousserait tous aussi à plus étendre la revue vers l'extérieur, vu qu'il n'y aurait de surprise pour personne. A la limite si on veut on peu garder l'anonymat pour les textes, et les mettre auprès de la modé histoire que ce soit neutre;)

Bon, mon avis est à relativiser dans la mesure où ça concerne surtout les futurs éditos, mais perso j'aurais aucune envie de me lancer là-dedans. Non seulement je vois pas ce que ça apporterait, mais en plus ça oblitère toute possibilité de discuter de choses un peu sensibles, de se lâcher quand des choses sont mal faites et du besoin de pouvoir discuter en privé.
(Et je suis vraiment hyper sceptique sur les apports. Quand on implique tout le monde, au final on implique personne).

Citer
- Changer le rythme de parutions ?
Est-ce que en soi changer le rythme de parution changerait quelque chose ? Une revue à l'année ne réglerait pas forcément les problèmes de désistement, mais peut être que ça nous permettrait de voir large et faire les choses sans stress, avec des équipes plus tournantes.

Je suis à peu près sûr que non ; et que ça serait même pire pour les raisons évoquées par les personnes avant moi.

Citer
Ou alors à l'inverse, faire quelque chose de trimestriel, on peut imager faire une revue plus light, avec peut être un appel externe une fois sur deux pour alléger les sélection, plus de place aux rubriques ou au contraire, un numéro spécial coup de cœur, un peu comme le recueil, une fois sur deux aussi.

D'expérience, ce serait aussi encore pire. Le coup de coeur est les rubriques sont les choses sur lesquelles il est le plus compliqué de mobiliser une équipe, alors que l'AT tourne à peu près bien tout seul.

Citer

- J'ai envie de dire tout simplement : pour qui est-ce qu'on le fait ? En fait j'ai l'impression qu'on reste tout de même dans un entre-deux. On le fait pour nous, pour écrire entre nous et pouvoir faire lire, pour les gens qui participent et qu'on aide, mais au final, qui nous lit à part ces deux catégories ?
Par le passé on avait demandé à Zach si elle pouvait nous donner le nombre de clics ou de téléchargements sur les PDF et epub du Mammouth pour qu'on puisse se donner une idée, mais je sais pas si c'était possible au final (@Zach si tu passes par là?)

En fait tout simplement, j'ai envie de vous demander si vous avez eu des retours d'amis ou de proches à qui vous auriez fait lire ? Parce que à chaque sortie de revue, tout le monde se félicite qu'il soit là, dit qu'il est beau, mais on a très très peu de retour de lecteurs, d'autant plus extérieurs, sur comment était-ce à parcourir, une vue d'ensemble et générale de comment c'est agréable à lire ou non.

On était passé sur Noob TV, fut une époque. Effectivement, faudrait ptet se questionner sur la diffusion.

Sunny
Citer
6 mois c'est long, c'est vrai. Après, qu'est-ce qui empêcherait de diviser le Mouth en deux ? Je m'explique. Comme vous le disiez, le nombre de pages à sensiblement augmenté au fil des Mouth. Nous (je dis "nous" pour faire plus simple) pourrions effectivement réduire le nombre de page afin d'obtenir un magazine plus petit mais faire une parution plus régulière (tous les 3 mois par exemple, un par saison en somme). Niveau organisation, c'est possible (je ne dis pas facile) mais on pourrait organiser UN magasine pour ensuite le séparer en deux.
Je ne sais pas trop comment vous fonctionnez pour les AT, c'est encore nouveau tout ça pour moi.
Faire un appel à texte pour tout un Mouth. Préparer un demi-mouth en ne retenant qu'un seul AT par exemple sur les deux. Utiliser le deuxième pour le second numéro et lancer deux nouvel AT dans ce numéro pour les deux prochains magasines.

Ça me semble difficilement réalisable, d'une part pour les questions d'implications et de choix du contenu qui ont déjà été évoquées, mais aussi que rien qu'en choix du thème de l'AT + AT en lui-même + sélection des textes, ça prend au minimum 4 mois.
C'est aussi beaucoup s'avancer dans les cas où on ne trouverait plus d'équipe pour la suite.

Rémi :
Citer
J'aime bien l'idée, mais perso je pense que deux revues par an c'est suffisant.
Du coup, que l'équipe du Mout n+1 commence à bosser pendant que l'équipe du mout "n" est en phase fab/relecture, ça serait chouette : on lancerait l'AT "n+1" assez vite après la sortie du Mout "n" et le timing serait plus facile à tenir.

On arrive pas à tenir des équipes sur six mois et vous voulez les tenir sur un an ?

Citer
J'aimerais beaucoup une version papier de la revue et je pense que j'en achèterai plusieurs numéros à chaque parution.

à la base, le pdf se voulait un "pdf imprimable" :huhu:

Pour les relectures en général, ça me parait de moins en moins nécessaire de chercher des gens au début du Mout, puisqu'elles n'auront lieu que bien plus tard. Mais en même temps, c'est dur de trouver des gens en plein milieu (encore que ça dépende des périodes).

(Je suis entièrement contre un Mammouth payant. Surtout que si on fait un Mout payant, faut rémunérer les auteur-es et illustrateurs/trices)

(Et je rejoins totalement tout ce qu'a écrit Milla, ce qui n'est pas si fréquent :mrgreen:)
« Modifié: 30 mars 2018 à 15:43:42 par Loïc »
"The most human thing of all: attempt something futile with a ton of unearned confidence and fail spectacularly!"

"Les Grandes Histoires sont celles que l'on a déjà entendues et que l'on n'aspire qu'à réentendre.
Celles dans lesquelles on peut entrer à tout moment et s'installer à son aise."
A. Roy

Hors ligne Dieter

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 876
  • Orthographe réformée = Histoire déformée
    • Dieter
Re : Re : Quid du Mammouth ? [Revue du MdE]
« Réponse #13 le: 30 mars 2018 à 17:21:05 »
On s'est mal compris sur ce point, Sunny  :)
Non. TU te fou de la mise en page mais c'est pas forcément le cas de tous. Personnellement que ce soit une revue, un magazine, un livre, j’apprécie toujours une belle mise en page, une belle couverture. Ça donne aussi un côté plus "professionnel" qui attire l’œil. Si le Mammouth est vu à l'extérieur et que le but est de le rendre plus populaire, je ne suis pas sûre qu'il faille se moquer de sa présentation. Je pense que ce n'est pas important pour toi et certainement d'autres mais c'est important pour moi et surement d'autres aussi.
Je ne disais pas que la mise en page n'est pas importante ni qu'il faut la bâcler. Je disais qu'il me semble inutile de passer du temps dessus à la renouveler à chaque parution. Bien entendu qu'il faut qu'elle soit belle et attirante.

Quant au fait de rendre une édition papier payante, à quoi cela servirait-il si on peut accéder à une édition en ligne gratuite ? Et sur le fait de rémunérer auteurs.illustrateurs, ça se discute, mais pourquoi pas si dans l'avenir ça devient un incontournable aussi prisé que le Reader's Digest ou le Guide Michelin ? Oui, je sais, "dans tes rêves mon coco..."  ;D

Enfin, comme je le disais, ce n'étaient que des propositions destinées à vous aider à faire avancer le Schmilblick.
On n'a rien inventé de mieux que la bêtise pour se croire intelligent.
Amélie Nothomb

Hors ligne Kailiana

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 726
  • Lial' | Calamar placide
Re : Re : Re : Quid du Mammouth ? [Revue du MdE]
« Réponse #14 le: 30 mars 2018 à 17:33:55 »
Quant au fait de rendre une édition papier payante, à quoi cela servirait-il si on peut accéder à une édition en ligne gratuite ? Et sur le fait de rémunérer auteurs.illustrateurs, ça se discute, mais pourquoi pas si dans l'avenir ça devient un incontournable aussi prisé que le Reader's Digest ou le Guide Michelin ? Oui, je sais, "dans tes rêves mon coco..."  ;D
Perso pour partager le Mammouth autour de moi je préférerais avoir une version papier, mais jesaisplusqui m'avait fait remarquer à juste titre que je pouvais l'imprimer moi-même (j'ai juste jamais pris le temps de le faire... )

Sinon je ne participe pas trop à la conversation parce que j'ai jamais fait partie de l'équipe de Mout, perso je préfère participer à la sélection des textes, et les quelques fois où j'avais envie de participer généralement je ne pouvais pas m'engager pour 6 mois  :-¬?
Par contre faire de la pub sur les salons ou dans les librairies si on a des exemplaires papiers je pense que ça me tenterais bien (bon sauf que je sais pas où je serai dans un an donc je ne peux pas m'engager... ><)

Citer
(Je suis entièrement contre un Mammouth payant. Surtout que si on fait un Mout payant, faut rémunérer les auteur-es et illustrateurs/trices)
selon moi le mout doit être payant uniquement en version physique (si elle existe), et juste pour amortir les couts d'impression. On ne peut pas faire payer la version dématérialisée aux membres qui ont participé ne serait-ce qu'un peu à la revue - serait-ce juste une participation à l'un des jeux.
Si la réalité dépasse la fiction, c'est parce que la réalité n'est en rien tenue à la vraisemblance.
Mark Twain

La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Einstein

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.049 secondes avec 22 requêtes.