Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

19 mars 2019 à 08:51:02

Le Monde de L'Écriture » Autour de l'écriture » Salle de débats et réflexions sur l'écriture » Urgence littéraire

Auteur Sujet: Urgence littéraire  (Lu 1497 fois)

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 770
  • C'est osé de penser que je pense.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Urgence littéraire
« le: 24 mars 2018 à 12:59:59 »
Ma question est simple : Savez-vous écrire dans l'urgence ?

Parfois les écrivains prennent de longs jours pour construire leurs textes, revenir dessus puis réécrire certains passages.

Pourtant parfois peut-on se retrouver acculé à écrire dans l'urgence.

Êtes-vous plutôt du genre méticuleux et précautionneux ? ou plutôt du genre dynamique à écrire sur l'instant ?

Redoutez-vous les temps de préparation courts ou êtes-vous prêts à relever le défi ?

Y aurait-il des préférences à la vitesse ou au ralentissement dont vous aimeriez parler ?

Hors ligne mercurielle

  • Prophète
  • **
  • Messages: 698
  • Ceci-n'est-pas-un-chat-qui-lit
    • Des Précieuses aux Femmes des Lumières
Re : Urgence littéraire
« Réponse #1 le: 24 mars 2018 à 18:27:30 »

Ma question est simple : Savez-vous écrire dans l'urgence ?

=> Oui.

Êtes-vous plutôt du genre méticuleux et précautionneux ? ou plutôt du genre dynamique à écrire sur l'instant ?

=> dans l'instant.

Y aurait-il des préférences à la vitesse ou au ralentissement dont vous aimeriez parler ?

=> Pour les poèmes, vite, vite, vite. Pour mes romans, 2 ans en gros : je laisse reposer 6 mois, souvent. Mais il y a des exceptions : j'en ai écrit un en deux fois 15 jours (110 pages A4), la moitié à Pâques, l'autre en novembre (vacances scolaires). Urgence absolue relative.  ;)
 
Ma page
"Connaître sert beaucoup pour inventer." (Mme de Staël).
http://ecrivaines17et18.e-monsite.com/

Hors ligne marie-ange

  • Buvard
  • Messages: 4
Re : Urgence littéraire
« Réponse #2 le: 25 mars 2018 à 14:27:19 »
Bonjour,

 Savez-vous écrire dans l'urgence ?
=>oui oui oui

Parfois les écrivains prennent de longs jours pour construire leurs textes, revenir dessus puis réécrire certains passages.
=>J’écris mon texte et je reviens généralement dessus pour apporter quelques correction, sans le changer.

Êtes-vous plutôt du genre méticuleux et précautionneux ? ou plutôt du genre dynamique à écrire sur l'instant ?
=> je suis plus du genre dynamique à écrire dans l'instant, à écrire la vie...

Redoutez-vous les temps de préparation courts ou êtes-vous prêts à relever le défi ?
=> difficile de répondre, je n'ai jamais été confrontée à ça...pourquoi pas relever le défi !

Hors ligne Claudius

  • Modo
  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 679
  • Miss Green Mamie grenouille
Re : Urgence littéraire
« Réponse #3 le: 25 mars 2018 à 17:00:11 »

J'écris souvent (toujours ?) dans l'urgence, si l'on considère que l'urgence est générée par l'idée qui vient, d'emblée.
Si je coince, je laisse. Je fais autre chose. Je reviens, je continue, ça s'éclaircit.

Je reviens pourtant, plus tard pour laisser le temps faire son oeuvre, mieux voir à froid ce qui me semble ne pas être cohérent ou qui ne colle pas.

Si je n'écris pas dans l'urgence, j'oublie l'idée... et elle ne se représente que rarement.

Un exemple : Orage, un de mes premiers textes posté ici, je l'ai écrit presque en entier, dans un embouteillage, sur la rocade et sous une pluie battante. Grève des poids-lourds. Et comme support, un paquet de kleenex.

 :mrgreen: :mrgreen:

Usage de la fenêtre : inviter la beauté à entrer et laisser l'inspiration sortir. Sylvain Tesson

Claudius ses textes et poésies

Hors ligne vinzWallbreaker

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 656
  • Ga Bu Zo Meu
    • Esquisses-18
Re : Urgence littéraire
« Réponse #4 le: 27 mars 2018 à 13:49:23 »
Aucune précaution, rarement de plan, tout au feeling. Il est bien de se soucier de la technique après. Et puis à force de fonctionner comme ça, on fini par y trouver une sorte de rythme de croisière. La relecture/réécriture me porte peine en général.
Aucune préparation. Juste l'idée de départ et un très vague point de chute. Le reste n'est que prise de tête. Je fonce et on voit où ça mène.

J'éprouve parfois du mal à noter l'avalanche d'idées qui peut fuser. Exemple, en quatre séances (d'une à trois heures) d'écriture j'ai fini avec 45000 signes d'une histoire farfelue... Parti d'un simple délire...

Ensuite tout dépend de ce qu'on écrit aussi. Dans le domaine de l'imaginaire on peut aller vite, moins, je pense, si l'on souhaite écrire un essai, une bio...
Avec des Si on fait de la musique monotone...

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 770
  • C'est osé de penser que je pense.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Urgence littéraire
« Réponse #5 le: 31 mars 2018 à 18:15:10 »
Oh ! Mais je n'ai même pas répondu à ma propre question, cruelles habitudes...

Alors, pour moi, le confort du temps long me plaît ; j'aime prendre mon temps quand cela paraît envisageable.

Bon, en réalité, j'ai souvent été confronté à l'urgence ces dernières années, m'attaquant à des sujets d'actualité, il m'était bien souvent difficile de retarder mes activités de publication. Je ne rechigne pas à écrire dans l'adrénaline du moment, parfois même à sauter le gouffre de l'instant présent.

Pourtant, je rêve d'une petite retraite tranquille dans les bocages normands à feuilleter cinquante bouquins en avançant mois après mois des mémoires lancinants...

On peut toujours rêver !!

Hors ligne Espérance

  • Tabellion
  • Messages: 52
Re : Urgence littéraire
« Réponse #6 le: 31 mars 2018 à 18:44:17 »
J'ai toujours écrit dans l'urgence. Paf, ça vient, et j'écris (enfin là ça fait un moment ^^).

Je ne corrige que quelques petites fautes, une répétition de mots, et encore ça dépend. Parfois c'est plus joli ainsi même avec une répétition.

A l'école, collège, lycée, j'écrivais quasi d'un trait, et je ne faisais pas de brouillon. J'avais toujours les meilleures notes.
Un jour, voyant les autres faire un brouillon, corriger, etc ... J'ai essayé. J'ai eu une note nettement moins bonne que d'habitude.
Donc, j'ai recommencé d'un trait.

Hum, je suis moins comme ça, je me suis rouillée, et oui ^^

Pour un texte court, je reviens peu dessus.

Mais j'avais l'ambition d'écrire un roman ^^ J'avais l'idée, le sujet. Je l'ai commencé dans un certain style. Le lendemain ou deux jours après, j'ai trouvé que ça n'allait pas du tout. J'ai recommencé dans un autre style. Hum, ça s'est amélioré, mais si je continuais, je pense que j'évoluerais encore dans mon style, et que ce serait long. Faudrait trouver le ton juste, la bonne manière de raconter, ni vite fait, ni du trop long-trop lourd.

J'ai souvent entendu de grands auteurs de chansons dire que certaines de leurs chansons avaient été écrites d'un trait, comme Duteil. Quant à "je suis malade" de Serge Lama, c'est Alice Donna qui l'a écrite sur une nappe de restaurant, en quelques minutes.

Pour ma part, je pense que les textes courts ne s'écrivent pas comme les textes longs, et malgré mon amour pour l'inspiration et la spontanéité, je ne pourrais écrire un texte long, sans y revenir plusieurs fois.

« Modifié: 02 avril 2018 à 02:04:26 par Espérance »

Hors ligne vinzWallbreaker

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 656
  • Ga Bu Zo Meu
    • Esquisses-18
Re : Urgence littéraire
« Réponse #7 le: 03 avril 2018 à 14:24:58 »
Il n'est pas incompatible d'écrire vite en plusieurs étapes... Sur mon texte long, j'écris en moyenne trois pages sur une heure d'écriture... Je ne relierai que lorsque je serai arrivé au bout.
Avec des Si on fait de la musique monotone...

Hors ligne Miromensil

  • Modo
  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 940
  • Mon nu mental
    • pouet
Re : Urgence littéraire
« Réponse #8 le: 09 avril 2018 à 09:23:40 »
Je n'ai pas pu répondre à ton sondage car aucune option ne me convenait parfaitement. J'écris dans l'urgence, mais pas dans le sens 'adrénaline', plus parce que... dur à dire. J'ai le sentiment que 'demain ce sera trop tard'. Non pas tant pas peur de perdre une idée mais dans le sens 'je sais pas ce qu'il peut m'arriver et je dois l'écrire absolument'. Pourtant non, il ne m'arrive rien d'alarmant, mais j'écris comme si c'était le cas. Après, ça n'empêche pas que certains textes aient leur temps de préparation mentale, qui peut être plus ou moins long. J'écris beaucoup pour des AT et des concours, qui ont des dead lines, ça doit jouer aussi. J'ai souvent très très envie de participer même en me mettant à écrire le texte la veille ou le jour même. Au final un texte est rarement pris, mais c'est pas forcément mon but - oui, c'est sur que c'est cool quand ça arrive. Mais je crois que mon état naturel, de base, est de ne rien faire du tout.. du coup je dois ruser par toutes sortes de pression pour me mettre à écrire, sinon je ne ferais rien ou pas grand chose. Donc je me sers des AT et autre pour m'y mettre et à terminer un texte, avec un début un développement et une fin, pour aller au bout de ce que je pouvais en faire. Comme je m'y prends souvent à la dernière minute, je commence souvent par un titre. Puis, un premier paragraphe, et le reste doit venir tout seul (le tout sous couvert qu' 'il y a urgence et qu'il faut absolument que je le fasse'). J'ai souvent l'impression de faire une course contre la montre alors qu'en principe, rien ne m'oblige à le voir comme ça. C'est un peu curieux, mais ça marche ^^
Petit coeur en balustrade, il fallait me retenir plus tôt. Tu m'as perdu ma solitude. Tu m'as arraché le drap. Tu as mis en fleur mes cicatrices. (H. Michaux)

Hors ligne vinzWallbreaker

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 656
  • Ga Bu Zo Meu
    • Esquisses-18
Re : Urgence littéraire
« Réponse #9 le: 10 avril 2018 à 13:23:29 »
Du moment que ça marche...
Avec des Si on fait de la musique monotone...

Hors ligne Plumeffraie

  • Plumelette
  • Messages: 8
Re : Urgence littéraire
« Réponse #10 le: 11 avril 2018 à 10:58:21 »
Comme pour l’instant j’écris pour le plaisir, je prends toujours mon temps pour développer mes histoires.
J’essaye d’écrire mes idées et réflexions dès qu’elles viennent pour ne pas les oublier, mais ensuite, l’élaboration du scénario s’étale sur la durée. Sachant que je n’ai pas une imagination foisonnante, ça a tendance à stagner.
Puis je ne me presse pas pour rédiger mon manuscrit. J’aime prendre le temps d’imaginer chaque scène, de réfléchir à mes dialogues.

Donc non, je ne sais pas écrire dans l’urgence, car j’aime peaufiner. J’ai besoin de temps pour créer une histoire, la développer, faire évoluer mes personnages.
Écrire dans l’urgence me frustrerait beaucoup !

zevoulon

  • Invité
Re : Urgence littéraire
« Réponse #11 le: 03 mai 2018 à 15:44:17 »
Je me lance à tenter d'apporter ma contribution à une des multiples questions d'Alan.

Je n'écris pas dans l'urgence. En revanche, il m'arrive d'avoir un besoin urgent d'écrire, dans le sens : "c'est le bon moment, saisissons-le et écrivons !"
Écrire dans l'urgence, pour moi, c'est écrire sous contrainte. Or, l'écriture est avant tout pour moi synonyme de liberté. Allez, je vais même aller jusqu'à oser écrire : "Je refuse d'écrire dans l'urgence !"
« Modifié: 03 mai 2018 à 15:46:29 par zevoulon »

Hors ligne alaya

  • Buvard
  • Messages: 3
Re : Urgence littéraire
« Réponse #12 le: 28 mai 2018 à 15:20:17 »
Ma question est simple : Savez-vous écrire dans l'urgence ?

Si le besoin sens fait sentir, oui .

Parfois les écrivains prennent de longs jours pour construire leurs textes, revenir dessus puis réécrire certains passages.

Pourtant parfois peut-on se retrouver acculé à écrire dans l'urgence.

Êtes-vous plutôt du genre méticuleux et précautionneux ? ou plutôt du genre dynamique à écrire sur l'instant ?

Tout dépends de mon état d'esprit  et de ce que je souhaite partager

Redoutez-vous les temps de préparation courts ou êtes-vous prêts à relever le défi ?

J'en suis encore à essayer de me repérer sur le site mais, non. Je ne le redoute pas trop et je dirais même pourquoi pas, au moment opportun et voulu

Y aurait-il des préférences à la vitesse ou au ralentissement dont vous aimeriez parler ?

Pas encore. Mais merci de le demander ^^ ."
 

Hors ligne Alela

  • Tabellion
  • Messages: 33
Re : Urgence littéraire
« Réponse #13 le: 05 juin 2018 à 13:46:39 »
comme zevoulon,
il m'est parfois urgent d'écrire sous la pression de l'inspiration, de l'idée ou des idées qui soudain se bousculent...
Souvent lorsque j'ai une idée je l'écris sur une feuille, un post-it, une enveloppe... en fonction de ce que j'ai sous la main...
Le travail d'écriture lui je ne le fais pas dans l'urgence... mais je me sens rarement dans l'urgence à vrai dire... question de caractère...  :-¬?
Quand je mets à écrire c'est que j'ai du temps devant moi pour le faire...
"La simplicité est la sophistication suprême"
Léonard de Vinci

"Pour écrire, il faut aimer, et pour aimer "il faut comprendre".
John Fante dans mon chien stupide

Hors ligne noaset13

  • Tabellion
  • Messages: 26
Re : Urgence littéraire
« Réponse #14 le: 23 juillet 2018 à 23:17:55 »
Coucou !

Pour ce qui est d'écrire dans l'urgence, oui et non  :P. J'utilise toujours un brouillon pour écrire : je "balance" mon idée et les mots qui vont avec, puis je reviens dessus plus tard. Mais pour ce qui est de la rédaction "définitive" (elle ne l'est jamais, n'est-ce pas  ^^ ?), je préfère prendre mon temps. Je suis du coup assez méticuleuse, et même perfectionniste dans l'écriture de mes textes.
Mais si le temps s'avérait être court, je suis prête à relever le défi  8)
"Il n'est point nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer." Isabel Alonso

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.062 secondes avec 22 requêtes.