Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

19 juin 2019 à 21:08:58

Le Monde de L'Écriture » Autour de l'écriture » Salle de débats et réflexions sur l'écriture » Méritologie de la morale publique

Auteur Sujet: Méritologie de la morale publique  (Lu 215 fois)

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 148
  • ─ Oh ! fumer l'opium dans un crâne d'enfant
    • Alan Tréard, c'est moi !
Méritologie de la morale publique
« le: 16 octobre 2017 à 14:58:04 »
De la morale publique

prévention
[close]

Faut-il qu'un homme* ait un comportement moral pour être accueilli au sein de la communauté des auteurs ?

La réponse est oui.

Pour qu'un homme puisse mériter le titre d'auteur, il doit nécessairement avoir un comportement emphatiquement moral : pleurer quand y'a des méchants, rire à gorge déployée quand y'a un lynchage public, savoir compter deux par deux et lasser ses chaussures.

Cette loi entraîne naturellement toute une série de tests pour s'assurer que, quand l'auteur agit au quotidien, il reste attentif à l'immensité inévitable qu'incombe la morale publique des braves gens.

Les tests doivent naturellement dépasser toute forme d'humanité, c'est-à-dire s'offrir le droit de détacher l'une des parties de l'auteur à savoir : Est-ce qu'il dit merci à papa quand on lui fait manger des asticots ? Est-ce qu'il sait écrire sur les bienfaits de la natation pour le corps lorsqu'on lui plonge trois fois par jour la tête dans la bassine d'eau brûlante ? Accepte-t-il qu'on lui coupe un doigt pour son bien suprême ? Est-il prêt à tout pour mériter le titre très honorable de la grande communauté des lettres ?

Tout bon méritologue résumerait la situation ainsi : « Auteurs, cessez de nous partager l'infâme résidu d'existence dont est faite votre piteuse vie ! Épargnez-nous vos comportements immoraux pour de bon. Révisez les cent dix lois de la méritologie pour en faire l'idole de vos nuits. »

Écrire, c'est mener le lecteur vers une vie méritante, et rigolote, et dynamique, et poussive, et cul-cul, et bizarre.

Admirez, adorez, consultez, dérivez, déraisonnez, c'est la force toute puissante de la morale publique !



* Sachant que pour une femme c'est nécessairement plus difficile d'avoir un comportement moral, il vaut mieux faire preuve d'une plus grande intolérance.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.039 secondes avec 22 requêtes.