Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

19 septembre 2019 à 11:13:36

Le Monde de L'Écriture » Autour de l'écriture » Salle de débats et réflexions sur l'écriture » Croyez-vous au miracle ?

Auteur Sujet: Croyez-vous au miracle ?  (Lu 2244 fois)

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 267
  • Mon verre s’est brisé comme un éclat de rire
    • Alan Tréard, c'est moi !
Croyez-vous au miracle ?
« le: 15 août 2017 à 20:45:32 »
Coucou tout le monde !

 :meeting:

Une simple question que je me posais. Et pourtant pas des moindres. Ce pourrait-il que la littérature ne soit faite que de miracles ?

Je veux dire... on cherche, on cherche, on expérimente... et par un miracle du hasard on trouve !

 :guillaume:

Croyez-vous en les miracles ? Existe-t-il des miracles littéraires ??

Hors ligne WEG

  • ex World End Girlfriend ou Nocte
  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 591
  • Innuendo Cumulonimbus
Re : Croyez-vous au miracle ?
« Réponse #1 le: 15 août 2017 à 20:50:54 »
Happy little accidents comme disait l'autre.
Sinon un miracle qui se répète n'est plus un miracle. La littérature c'est de l'artisanat, il y a peu de place au hasard.
Chameau vagabond / Houmousexuel patatophile
[img width= height=]http://nanowrimo.org/widget/graph/weggen.png[/img]

Hors ligne Kanimp

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 978
  • mangeur de pop corn
    • page perso
Re : Croyez-vous au miracle ?
« Réponse #2 le: 15 août 2017 à 21:03:48 »
Non, car ce qu'on écrit fait partie d'un tout qui donne la solution si blocage il y a .

Intéressé par Star Citizen. Utilisez le code STAR-6JJV-BSWP pour obtenir 5000 UEC.

Hors ligne LeMargoulin

  • Prophète
  • **
  • Messages: 895
  • Petit poulpe des bois
Re : Croyez-vous au miracle ?
« Réponse #3 le: 15 août 2017 à 21:08:09 »
Alors, déjà, j'aurais aimé voter, mais comme ma réponse tourne autour, vaguement, de "oui et non", je m'abstiens (Dieu, l'impie, il fait le jeu des extrêmes ! Pardon, réflexe).

Bon, bon. La littérature est-elle faite de miracles ? Hé bien, personnellement, je ne crois pas aux miracles, au sens divin du terme. Mais dans ce cas, il semble que pour une fois le Très-Haut ne soit pas la question, on parle de miracle non-religieux, le miracle que même le plus intégriste des athées pourrait reconnaître sans hésiter. Donc, partant de là,...

Oui, parce que, trouver une idée géniale, dont on soit satisfait et qui satisfasse également les lecteurs, comme ça au détour d'une réflexion, d'un repas, d'une insomnie, d'un éternuement... ça tient en effet du miracle, un miracle assez régulier quand même chez beaucoup de monde. Le miracle en reste-t-il un s'il perd son caractère exceptionnel ? Surtout, produire une oeuvre superbe sans  réfléchir ni retravailler beaucoup, c'est également un miracle. Mais ça a du arriver.

Mais non, parce qu'on ne peut dire que la littérature est faite de miracles ; à moins d'imaginer que les Muses sont absolument nécessaires pour insuffler le miraculeux élan aux artistes, l'art ne peut pas être qu'un immense miracle. Ou, dans ce cas, chaque artiste (en l'occurrence auteur) qui a une idée est, à lui seul un miracle vivant. Il faut tout de même un cheminement d'idées, une réflexion résolument réfléchie (sans blague...) pour donner naissance à la littérature.

Alors quid des éclairs de génie, des fugaces fulgurances ? Bon, des miracles, peut-être...j'attends de voir ce qu'en pensent les autres.

EDIT : Ah, bah les autres ont posté pendant que j'écrivais...
« Modifié: 15 août 2017 à 21:10:35 par LeMargoulin »
J'aurais aimé me lancer dans la flibuste mais ma couardise m'a poussé vers les lettres.

Hors ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 6 960
  • Veilleur de nuit
    • J'irai lire chez vous
Re : Croyez-vous au miracle ?
« Réponse #4 le: 15 août 2017 à 21:13:56 »
T'as une définition plus précise de miracle ?
Être sur la route sans avoir quitté la maison,
être dans la maison sans avoir quitté la route
- Victor Segalen

Mon paradoxe de singe

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 267
  • Mon verre s’est brisé comme un éclat de rire
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Croyez-vous au miracle ?
« Réponse #5 le: 15 août 2017 à 21:28:14 »
Ben, oui, toi Ben.G, par exemple. Tu dis souvent : "C'est un miracle si tel ou tel livre a eu du succès, on ne sait pas du tout pourquoi."

Ainsi, l'auteur.e serait celui ou celle qui accomplit des miracles, non ?

Hors ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 6 960
  • Veilleur de nuit
    • J'irai lire chez vous
Re : Croyez-vous au miracle ?
« Réponse #6 le: 15 août 2017 à 23:47:30 »
Les hasards ne sont pas des miracles.

Je te demande ta définition à toi pas de me prendre à parti (en citant quelque chose qui n'est pas une définition)  ^^

Spoiler
[close]
« Modifié: 15 août 2017 à 23:51:09 par Ben.G »
Être sur la route sans avoir quitté la maison,
être dans la maison sans avoir quitté la route
- Victor Segalen

Mon paradoxe de singe

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 267
  • Mon verre s’est brisé comme un éclat de rire
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Re : Croyez-vous au miracle ?
« Réponse #7 le: 16 août 2017 à 00:10:23 »
 ::) Ah ! Mon cher Ben.G, ton courage est légendaire !

Un miracle pour moi c'est quelque chose qui arrive soudainement sans relations directe de cause à effet, là non, même si on comprend pas "pourquoi", y'a toujours des raisons que ce soit le travail de quelqu'un, une époque, un bouche à oreille, bref rien à voir avec transfomer l'eau en vin y'a une causalité

Oui, il y aurait donc des causes à la littérature ; mais l'auteur est-il pour autant celui qui accomplit des miracles ?

Par exemple, un auteur peut expérimenter (avec un texte expérimental), et il peut tout à fait faire des trouvailles, non ? Dans ce cas, on ne parle plus de hasard (c'est la recherche de l'auteur qui l'amène à trouver) ; mais peut-on parler de miracle ?

Tenir du miracle (parfois avec une nuance iron.). Être surprenant, prodigieux, paraître inexplicable.

Accomplir, faire des miracles; faire miracle (fam.)
Obtenir des effets surprenants, remarquables; avoir un effet très positif.
Faire des efforts extraordinaires.

Hors ligne Milora

  • Modo
  • Trou Noir d'Encre
  • *****
  • Messages: 10 967
  • Championne de fautes de frappe
Re : Croyez-vous au miracle ?
« Réponse #8 le: 16 août 2017 à 00:18:40 »
Moi j'ai voté "oui" parce que quand je relis Peter Pan et qu'on nous dit que Clochette va mourir si le lecteur ne tape pas dans ses mains, je tape dans mes mains, juste au cas où. Et jusqu'ici, ça a toujours marché.  :coeur:
« Modifié: 16 août 2017 à 00:22:29 par Milora »
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 267
  • Mon verre s’est brisé comme un éclat de rire
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Croyez-vous au miracle ?
« Réponse #9 le: 16 août 2017 à 00:19:49 »
 :kei:
Spoiler
[close]

Hors ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 6 960
  • Veilleur de nuit
    • J'irai lire chez vous
Re : Croyez-vous au miracle ?
« Réponse #10 le: 16 août 2017 à 01:00:09 »
Citer
Par exemple, un auteur peut expérimenter (avec un texte expérimental), et il peut tout à fait faire des trouvailles, non ? Dans ce cas, on ne parle plus de hasard (c'est la recherche de l'auteur qui l'amène à trouver) ; mais peut-on parler de miracle ?
Tu peux donc relire ma réponse au dessus.
Où est l'inexplicable ? L'imagination, ton cerveau, l'assemblement des mots travaille, à moins que ce soit un domaine où l'alchimie inexplicable devient sacrée ? (utiliser l'expression "faire des miracles" comme tu essayes de le faire pourquoi pas, mais la connotation sacrée que tu y imposes par la même occasion -et qui me semble très volontaire- me débecte assez. Un mot qui a des connotations ausi marqués ne peut pas être utilisé uniquement pour un seul de ses sens, comme juste un effort extraodinaire et s'en remettre à l'inexplicable comme si rien n'avait de cause, c'est s'aveugler )

En plus ce que tu essayes de dire (surtout en fait, c'est là TOUT ce que je veux dire au final), sur l'espèce d'illumination de l'auteur qui trouve une idée, peut tout aussi bien être remplacé par "inspiration" "génie" etc etc etc, bref mettre un mot qui peut correspondre ne suffit pas à en transformer le sens. Pourquoi ne pas mettre un autre mot, donc ?

Tu ne me donnes toujours pas ta définition, c'est celle du dictionnaire celle-ci ; mais tu es peut être un dictionnaire ?


Preuve que ta compréhension de la définition n'est pas claire : si tu regardes mieux le hasard, tu te rends compte qu'il n'est qu'un enchainement de probabilités. Un miracle serait le hasard suprême, l'inexplicable totale sans aucune cause à effet (soit, comme beaucoup utilisent ce mot de hasard quand il n'y a rien d'explicable), mais si faire des miracles est un travail, il y a des millions de faiseurs de miracles et le monde va bien, donc dire qu'un miracle vient à la somme d'efforts et de travail c'est... comment dire... Pour le moins juste un détournement d'une expression commune ? (souvent ironique d'ailleurs, usitée par une influence de la religion trop longue)



Citer
::) Ah ! Mon cher Ben.G, ton courage est légendaire !
Moi c'est ta volonté inffaible de vouloir avoir raison qui me laisse sur le cul ! (pardon pour les culs bénits si ca choque)

Je vais juste prendre le "(parfois avec une nuance iron.)", du coup
« Modifié: 16 août 2017 à 01:10:34 par Ben.G »
Être sur la route sans avoir quitté la maison,
être dans la maison sans avoir quitté la route
- Victor Segalen

Mon paradoxe de singe

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 267
  • Mon verre s’est brisé comme un éclat de rire
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Croyez-vous au miracle ?
« Réponse #11 le: 16 août 2017 à 02:22:56 »
Oui, pardonne-moi Ben.G, je ne pensais pas que tu prendrais le sujet autant au sérieux.

Je me permets un mot d'esprit, je n'imagine pas forcément que celui-ci va choquer ; c'est tout à ma charge. Allons donc, un peu de vigueur s'impose.

Les mots miracle, hasard, divin, inspiration, génie, pourraient avoir une connotation dogmatique, je le comprends. C'est le lot de notre vocabulaire qui peut s'orienter légèrement vers les croyances métaphysiques qu'on le veuille ou non.

On a le sentiment parfois que rien ne peut être expliqué en littérature, comme si tout était relatif ; d'où ma référence au miracle (quelque chose que l'on crée miraculeusement et qui donne du prestige). Je fais la distinction entre des gens qui croiraient au miracle, et qui écrivent comme ça, sans vraiment se poser de question (comme au loto, en fait), et les autres. Pour les premiers, c'est un peu comme si les auteurs se promenaient dans les bois et tombaient sur le Saint Graal par hasard mais qu'il n'y avait aucune différence à faire avec une épée en bois (cherchez l'erreur...).

Souvent, on noie les repères, la responsabilité nous revient à toutes & tous, et l'on laisse supposer que quelqu'un écrirait bien comme par magie.

Bon, tu admettras malgré tout que dans tout travail de recherche, il y a une part de hasard, c'est quelque chose de nécessaire.

C'est une autre façon de poser la question de cette profession tant convoitée.

Qu'est-ce qui fait l’œuvre littéraire si ce n'est le miracle ?

Et je pose la question de celles & ceux qui croient naturellement au miracle, sans faire attention à la réalité du travail d'écriture et de ses conséquences. Tu ne peux pas nier que certains lecteurs croient parfois qu'il suffit qu'ils ouvrent leur traitement de texte pour faire aussi bien que Proust, Shakespeare, Dickinson, ou autre qu'ils affectionnent (sans travailler plus que ça).

C'est une croyance communément admise, on le sait.

Tous ces repères noyés laissent place au mysticisme, avec un choix entre : l'auteur, sorte de personnage inatteignable et provoquant des miracles ; l'auteur, profession règlementée où un travail acharné suffit à faire le métier. Tu devines mon penchant pour la deuxième option, même si je me permets un peu de dérision relative au miracle (croire au miracle=croire qu'un auteur peut tout faire).

Les auteurs gardent précieusement leurs secrets de fabrication, cela n'en fait pas des magiciens pour autant !

Bien sûr, ceux qui s'évertuent à prouver que l'auteur serait insensé, inaccessible, ne savent pas expliquer l'engouement provoqué par certaines œuvres, raison pour laquelle ils se réfèrent aux miracles.

Je m'amuse de cette croyance populaire et la retourne : l'auteur serait donc celui qui fait des miracles...

Sache que mes écrits ont eu des conséquences assez importantes, et que je croise encore de temps en temps des pitres pour croire qu'ils peuvent faire pareil que moi sans travailler ; moi-même, je reconnais qu'il y a une immense quantité de choses que je trouve çà et là chez des auteurs d'actualités ou de notre Monde, une quantité de prouesses que je ne saurais reproduire (malgré mes qualités). C'est le fruit d'un long travail, mais également d'un grand pragmatisme en matière de technique.

Le miracle, il peut aussi être apparenté à une illusion, voire à une arnaque.

Je crois que le miracle, ce serait surtout de faire comprendre une bonne fois pour toute que la profession d'auteur existe au-delà de la volonté d'une espèce de prescription absolue.

Ce n'est pas parce qu'un lecteur "croit au miracle" que l'auteur devient un vrai auteur... ça n'a pas de sens...

C'est une façon également de se référer au travail de l'auteur, dans sa recherche littéraire, et des belles choses qu'il peut découvrir s'il prend au sérieux son activité. Dans un tel cas, un auteur peut donner le sentiment de faire des miracles là où il accomplit de son point de vue un procédé simple (issu d'un long travail), d'un procédé littéraire (ou plutôt d'une multitude de procédés).

Par ailleurs, c'est une forme de référence au métier de l'auteur de savoir créer la surprise, la magie, l'inattendu... le miracle.

Voilà, c'est une façon amusante de rendre hommage à notre quotidien littéraire.
« Modifié: 16 août 2017 à 02:25:12 par Alan Tréard »

Hors ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 6 960
  • Veilleur de nuit
    • J'irai lire chez vous
Re : Croyez-vous au miracle ?
« Réponse #12 le: 16 août 2017 à 04:21:30 »
Bon j'ai lu beaucoup de "blahblahblah", passons

Citer
Je me permets un mot d'esprit, je n'imagine pas forcément que celui-ci va choquer ; c'est tout à ma charge.
Tu poses la question sur un débat PUBLIC en fait, donc tu cherches quoi, que chacun adoube ton trait d'esprit et te dises que "oui tu as raison, c'est un miracle " ?

Citer
Et je pose la question de celles & ceux qui croient naturellement au miracle, sans faire attention à la réalité du travail d'écriture et de ses conséquences.
Et toi tu crois au miracle, du coup non ? Non parce que tu poses la question à des gens qui écrivent aussi, du coup ici

Citer
Bien sûr, ceux qui s'évertuent à prouver que l'auteur serait insensé, inaccessible, ne savent pas expliquer l'engouement provoqué par certaines œuvres, raison pour laquelle ils se réfèrent aux miracles.
Tiens c'est marrant quand je t'ai demandé ta définition tu m'as répondu en disant que j'en faisait, en quelque sorte, partie ^^

Citer
Sache que mes écrits ont eu des conséquences assez importantes,
Ca je m'en contrefous dans ce débat de ce que tu fais en dehors, de ce que tu manges au petit dejeûner, sur ce lieu je ne vois pas ces "pitres" que tu fustiges (en tout cas un tel sujet ne s'adresse pas à eux, je n'espère pas en tout cas)

Citer
Je m'amuse de cette croyance populaire et la retourne : l'auteur serait donc celui qui fait des miracles...
e crois que le miracle, ce serait surtout de faire comprendre une bonne fois pour toute que la profession d'auteur existe au-delà de la volonté d'une espèce de prescription absolue.
Tes propos avant ce message me paraissent donc bien obscur puisque tu ne dis à aucun moment que tu t'en amuses et que tu refuses obstinément de m'en donner une définition, pourquoi cacher tes intentions dans ce cas ?


Bref au final c'est bien ce qui me semblait, t'as juste trouvé un mot d'esprit sympa, le miracle littéraire, une envie d'ironie, une envie de prendre le côté merveilleux du terme (attention au dogmatisme et au culte de l'auteur, à propos duquel on a déjà eu long débat), bref grand bien t'en fasses, utilises le autant que tu veux dans tes textes, pour briller en société si ca t'amuses, mais je vois pas pourquoi tu as besoin de faire un sondage pour un mot d'esprit, une gimmick possible d'écriture qui te plais, tout en cachant tes intentions, juste en posant des quesions, en observant les réponses, alors que derrière tu penses tout un tas de choses (notamment que tu n'aimes pas que l'on pense qu'écrire tout entier réside du miracle, t'attends quoi des réponses qu'on peut te faire dans ce cas ? Un peu condescendant, si tu veux mon avis. En plus au dessus tu dis que tu crois aux miracles, pourquoi tu donnes pas ton avis direct en fait ? )


Être sur la route sans avoir quitté la maison,
être dans la maison sans avoir quitté la route
- Victor Segalen

Mon paradoxe de singe

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 267
  • Mon verre s’est brisé comme un éclat de rire
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Croyez-vous au miracle ?
« Réponse #13 le: 16 août 2017 à 10:15:02 »
Bon écoute, je ne comprends pas ce ton agressif que je ne trouve ni justifié, ni justifiable.

Si tu crois en les miracles, tu votes oui, si tu n'y crois pas, tu votes non, et tu arrêtes de t'attaquer à moi parce que j'ai lancé une conversation légère sur la littérature où l'on ne comprend pas pourquoi tu prends autant les choses au sérieux.

Je ne vois pas en quoi le forum t'appartiendrait, en quoi tu déciderais de ce qui peut être dit, et de ce qui peut être discuté. Tu vas t'attaquer comme cela à tous les auteurs qui ont une idée saugrenue !?

M'interdis-tu de parler des miracles ou du divin ou de quelque dogme que ce soit ?

C'est quoi le problème, qu'on parle de littérature ? sur un forum d'écriture ?

Qu'on réfléchisse aux croyances populaires ? C'est ça, le mal ? Qu'on réfléchisse et se questionne ?

C'est mon opinion, le problème ? ou le fait que je demande celle des autres ?

Si je croyais en le surnaturel, en le miracle, me ferais-tu la guerre ?? Quelle croyance est-elle interdite sur notre Monde ? Où ça ?

En quoi peux-tu m'interdire de parler de ce qui se passe en dehors du Monde de l'écriture ? Les fils sont conçus pour cela, parler de notre expérience en littérature... Tu me censures ?? Quel est ton argument si ce n'est la violence ?

De quelle légitimité te justifierais-tu pour faire preuve d'une telle exagération ?

Je n'ai rien dit de scandaleux, ne me dis pas quoi faire, et ne m'empêche pas d'avoir les conversations qui me font plaisir,

Merci.

Hors ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 6 960
  • Veilleur de nuit
    • J'irai lire chez vous
Re : Croyez-vous au miracle ?
« Réponse #14 le: 08 septembre 2017 à 23:57:29 »
Bon, je crois que le temps ne compte pas et qu'il faut tout de même que je finisse par te répondre, en publique bien sûr et en privé si tu veux plus de détails. J'ai cru comprendre que tu as traversé une mauvaise passe, moi aussi. Pas facile d'être humains parfois.
Ton message m'a fait très mal et à avant ça, rien ne justifiait en effet la façon dont je me suis emporté contre toi, quelque soient mes raisons c'était ni le lieu ni la façon de le dire, bien que je pense ce que j'ai dis à propos de certaines façons de faire, c'était déplacé et malvenu de ma part.

Citer
Je ne vois pas en quoi le forum t'appartiendrait, en quoi tu déciderais de ce qui peut être dit, et de ce qui peut être discuté. Tu vas t'attaquer comme cela à tous les auteurs qui ont une idée saugrenue !?
Non à la phrase avec question, et jamais de la vie et tu le sais pour la première phrase qui aurait pu être une question.

Citer
M'interdis-tu de parler des miracles ou du divin ou de quelque dogme que ce soit ?
Non.

Citer
C'est quoi le problème, qu'on parle de littérature ? sur un forum d'écriture ?
Non et non.

Citer
Qu'on réfléchisse aux croyances populaires ? C'est ça, le mal ? Qu'on réfléchisse et se questionne ?
Non et encore moins (si je me laissais aller je souleverai la rhétorique mais même si le temps ne compte pas il vaut mieux qu'il passe.)

Citer
C'est mon opinion, le problème ? ou le fait que je demande celle des autres ?
Non, ce n'était pas exactement ça, si tu me relis derrière mon emportement (mais ça n'avait pas sa place ici, comme je l'ai dis plus haut, en effet).

Citer
Si je croyais en le surnaturel, en le miracle, me ferais-tu la guerre ?? Quelle croyance est-elle interdite sur notre Monde ? Où ça ?
Bon le non colle plus trop aux deux autres questions, mais ça reste un non.

Citer
En quoi peux-tu m'interdire de parler de ce qui se passe en dehors du Monde de l'écriture ? Les fils sont conçus pour cela, parler de notre expérience en littérature... Tu me censures ?? Quel est ton argument si ce n'est la violence ?
En rien.
Non.
Des désaccords mutuels sur la vision des choses qu'on ne reglera sans doute jamais.

Citer
De quelle légitimité te justifierais-tu pour faire preuve d'une telle exagération ?
Aucune pour le coup, tu trouveras donc ma réponse ici présente à ce fait.


Et loin de moi l'idée de relancer une querelle, dernière chose dont j'ai envie actuellement. Je te devais simplement une réponse plus calme.
Être sur la route sans avoir quitté la maison,
être dans la maison sans avoir quitté la route
- Victor Segalen

Mon paradoxe de singe

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.481 secondes avec 22 requêtes.