Le Monde de L'Écriture

17 août 2017 à 01:46:23

Le Monde de L'Écriture » Salle de lecture » Essais, documents » Anatomie du scénario (John Truby)

Auteur Sujet: Anatomie du scénario (John Truby)  (Lu 135 fois)

Hors ligne Pringles

  • Plumelette
  • Messages: 9
    • Voir le profil
    • Mon premier texte posté
Anatomie du scénario (John Truby)
« le: 31 mai 2017 à 01:08:43 »
Un livre qui va forcément intéresser les membres du forum et les artistes dont le mode de fonctionnement est assez cartésien.
L’auteur, John Trubby est un « spécialiste de la construction d’histoire » et délivre de précieux conseils relatifs à l’élaboration d’un scénario.
Ce n’est pas une recette magique mais l’écrivain en herbe évitera de nombreuses déconvenues liées aux clichés et au manque de méthode.

L’auteur ne prend pas la grosse tête pour autant et a conscience de la part artistique en soulignant que les « histoires ne sont pas de savantes mécaniques mais des organismes vivants ».

Il traite à peu près tous les genres de narration : romance, comédie, science-fiction, thriller… les constructions en elle-même : non linéaire, par embranchement...
et la création de personnages crédibles !
Alors évidemment, il s’appuie sur des exemples cinématographiques en extirpant des schémas afin d’aider le lecteur à assimiler les éléments essentiels à l’articulation du scénario.

C’est un bon guide basé sur la logique pour assister les jeunes auteurs à ne pas perdre le cap dans leur création.
Voyez cet ouvrage comme un copain qui vous donne des conseils plutôt qu’une espèce de gourou qui vend la recette du succès.
On trouve le livre à 25 euros avec une bonne quantité de pages et d’exemples faits dans une traduction de qualité.

C’est gentil, ça ne mord pas et ça fait vraiment genre "ouais j'écris des livres, je suis trop humble, je prends des conseils"

Ahem,
Si vous voulez avoir une idée du bonhomme, voici une interview d’une heure et 25 minutes: https://www.youtube.com/watch?v=8Q07y1JFeEE.
Il est calme, il ne bouffe pas les mots, il se savonne le visage, ça fait « zizir ».

À gauche la couverture, à droite la tête du bonhomme (et pas l'inverse  |-|)




J'ai le bouquin sous la main donc si vous avez des questions,  la boutique est ouverte  :-¬?
Aussi écœurant qu'un paquet de chips au barbecue

Hors ligne Milora

  • Modo
  • Trou Noir d'Encre
  • *****
  • Messages: 10 522
  • Championne de fautes de frappe
    • Voir le profil
Re : Anatomie du scénario (John Truby)
« Réponse #1 le: 01 juin 2017 à 20:09:26 »
Ça fait longtemps que j'entends parler de ce livre en long, en large et en travers. Il faudra que j'y jette un coup d'oeil en vrai, un jour, parce que mon impression sur lui n'est appuyée que sur des résumés que j'en ai lus...

...et j'ai un a priori très négatif sur ce livre, et sur ce genre de livres en particulier. J'ai l'impression - mais il faudrait que je consulte le livre pour de vrai pour le vérifier, et en attendant, je te demande ton avis à toi, Pringles (en plus je mange des chips en tapant ce message, je trouve la mise en abîme cocasse) - j'ai l'impression que dès lors que l'analyse littéraire/scénaristique est orientée dans une visée pratique (guider les auteurs), on tombe nécessairement dans de grosses ficelles, une mécanisation de l'invention d'histoire, et un descriptif qui s'appuie essentiellement sur des oeuvres très connues et "faciles" en laissant en marge tout ce qui est plus original.
Je veux dire que tout ce que j'ai lu comme résumés de Truby s'appliquait, pour commencer, uniquement à une structure d'histoire assez particulière (appelons-la l'histoire "d'aventure", type roman de genre, et souvent avec une structure de roman initiatique). Les conseils d'écriture que j'ai lus, tirés de ce livre, ne collent pas avec de la "littérature blanche".
Et le fait que ce soit orienté vers le cinéma plus que vers le roman me semble poser un problème fondamental (on n'a pas le même rythme dans un film et dans un livre ; le public a pas les mêmes attentes...).

Bref, je poste surtout pour lancer la discussion et te demander ton avis, Pringles, n'ayant pas lu moi-même le livre.

Mais d'une manière générale, j'ai l'impression tenace qu'en écriture, tous ces livres sur comment écrire un livre répondent à la démarche "regardez comment on fait", et que cette démarche est contre-productive pour ce qui relève de la créativité. La posture "regardez comment c'est fait" (qui ne généralise pas, ne donne pas de conseils, ne donne pas de cadre - nécessairement réducteur) me semble plus productive. Il me semble que l'important, pour progresser en écriture, c'est pas qu'on vous dise comment on fait - surtout pas - mais d'acquérir soi-même la démarche de regarder, par vous-mêmes, comment c'est fait chez les autres (essentiellement pour aboutir à l'envie de tenter de procéder autrement, parce que c'est là que se trouve l'invention).



EDIT : J'ai commencé à regarder, par curiosité, la vidéo que tu as postée, mais je peux pas m'empêcher de tiquer sur la démarche même de l'auteur du livre dans son analyse. Je veux pas dire qu'elle est fausse, mais elle me semble vraiment orientée vers un certain type d'histoires : les histoires grand public. Pour écrire de bons scénarios de films, type films hollywoodiens (qui constituent, d'après ce qu'il dit dans l'interview, son corpus d'analyse. Il dit lui-même que pour écrire son livre, il a visionné beaucoup de films reconnus comme bons et a cherché à isoler les points communs), c'est-à-dire des films qui vont prendre peu de risques, et tomber sur des schémas attendus tout en les renouvelant un peu si possible, ça doit marcher. Je dis ça sans que ce soit péjoratif : c'est pas facile de faire un bon blockbuster, et le résultat est tout à fait appréciable. Mais la littérature, c'est beaucoup moins grand public et beaucoup plus varié (parce qu'on parle pas de convaincre des centaines de milliers de gens d'aller voir le film pour rentrer dans ses frais de production). Et moins "typé", paradoxalement. Du coup, je suis pas du tout convaincue par le fait que les analyses de Truby soient des règles générales dans la littérature.
Et puis bon, comme meilleur script de l'année 2013, il cite Avengers, et, euh... bah c'est quand même typiquement le film "facile" qui n'invente rien, ne propose rien de nouveau, et joue juste sur le rythme pour procurer du divertissement au lecteur... (2e script qu'il cite : Hunger Games, mais vu que c'est tiré d'un livre...)
Et - désolée d'insister mais c'est que Truby revient tellement souvent dans les sites d'auteurs amateurs que ça finit par m'irriter - en littérature, c'est la narration qui tient l'histoire. Une bonne histoire avec une mauvaise narration (je veux pas dire un style basique, je veux dire quand la sauce ne prend pas), ça passera pas, alors qu'une histoire basique ou bizarre avec un style efficace pourra devenir rythmée et prenante, ce qui est moins faisable au cinéma (du moins avec les films "classiques").
Bref, plus je regarde cette interview et plus je suis mitigée.
« Modifié: 01 juin 2017 à 20:32:15 par Milora »
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Pringles

  • Plumelette
  • Messages: 9
    • Voir le profil
    • Mon premier texte posté
Re : Anatomie du scénario (John Truby)
« Réponse #2 le: 02 juin 2017 à 02:32:55 »
Truby a l'honnêteté d'amener l'idée que justement l'invention d'une histoire n'est pas mécanique mais plutôt organique.

Bien sûr que c'est très orienté sur le cinéma mais après à la fin des fins on parle écriture et histoire. C'est toujours bon à prendre.

Pour l'aspect mécanique, forcément le type utilise des exemples qu'il va décortiquer donnant alors un aspect recette miracle mais le comprendre comme ça, c'est justement mal le comprendre.

Lui-même dit que le succès ne s'explique pas en soi. Son bouquin a le mérite de remettre les pendules à l'heure quand on est complètement amateur, notamment sur les clichés à éviter et il donne des pistes sur la construction de personnage pour éviter de rédiger des grosses bêtises.
Il pointe les problèmes courants sur l'écriture des jeunes auteurs (rédaction scène par scène, mélange de scénarios déjà vus et revus...)

Personnellement ce livre m'a donné des pistes pour donner plus de corps et de cohérence à ce que j'écrivais. Après je vais être honnête, le bouquin m'a plu mais il m'a donné 30% de conseils pour 70% de pure culture cinématographique car... je hais presque le cinéma (il est très difficile de me convaincre de regarder un film
tant je trouve ça chiant et pas travaillé, d'ailleurs Truby met en exergue le succès des séries qui sont désormais bien plus travaillées que les films car les scénaristes sont
plus au centre de la production)

Après quand il s'agit d'art, il n’existe pas de guide absolu et aucune œuvre ne peut faire entièrement l'unanimité. En revanche, y'a des petites choses objectives comme
la répétition, la cohérence, le travail de la psychologie des personnages qui peuvent faire l'objet d'une aide extérieure. En fait, je le vois un peu comme un éditeur qui
te propose de modifier certaines choses.

Je préfère voir les choses comme ça.

Après les sites internet, les amateurs... faut prendre de la distance. Sur Internet les gens ont tendance à pervertir absolument tout,
sans parler des escrocs qui tentent de vendre leurs m#@!#! à chaque site.
On le voit dans la littérature, en matière politique, même dans le sport, ou carrément dans des sujets religieux. C'est le défouloir du grand n'importe quoi et il faut garder un minimum de sens critique.

Puis son livre hein, avec un peu de ruse, on trouve des réductions à 100%...  :-¬?
Aussi écœurant qu'un paquet de chips au barbecue

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.14 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.071 secondes avec 17 requêtes.