Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

22 septembre 2019 à 05:45:23

Le Monde de L'Écriture » Sous le soleil des topics » Archives croulantes » Revue » Numéro 9 » [P07] Le tambourin

Auteur Sujet: [P07] Le tambourin  (Lu 1104 fois)

Hors ligne Mout

  • Mout
  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 165
[P07] Le tambourin
« le: 07 mars 2017 à 12:46:42 »
Le tambourin

Tambourin et trompette pour faire la fête
L’or du fou brille sur son corps et sur sa tête
Il est posé et frissonne, le tambourin va chuter.
Pour ôter la crasse de la rue il faut se revêtir de paillettes et d’or.
Le fou brille de la tête aux pieds et grelotte jusqu’au sommet du crâne, il fait si froid.
Sa princesse orientale est belle dans son drapé soyeux.
De son pied finement chaussé elle désigne la carte du bonheur.
L’avenir est écrit sous la semelle.
Chaque jour le couple uni en misère traîne des étoiles de joie pour distraire les bourgeois.
Un jour dans la roulotte qui brinquebale apparaît l’enfant.
Il doit gagner son pain.
Alors il va s’envoler.
Et il faut mettre les perches plus haut pour effrayer les badauds.
Sur les bois croisés on voit le petit frissonner.
Ce matin le pied léger a glissé.
Il a chuté.
Les larmes de clown sont illusion, celle du fou sont frisson.
La mère n’est plus princesse.
Le souffle de son petit prince fuit entre ses bras.
Il se fond contre son ventre elle le serre entre ses seins.
Il est plus blême que le masque de son père.
Comme la Pieta dans le Carrare se délie le corps blanc de l’enfant
Et coulent en silence les perles rares des yeux des miséreux.
Tambourin et trompette pour faire la fête
L’or du fou brille sur son corps et sur la tête
De sa princesse d’azur douloureuse effondrée
Le petit prince se meurt le ruisseau rubis est asséché
FIN
Je suis le mout, tu es le mout, il est le mout, elle est le mout, nous sommes le mout, vous êtes le mout, ils sont le mout.
Le mout est multiple, le mout est omniscient : le mout est tout.

Hors ligne Verasoie

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 975
    • Attendez-moi sous l'orme.
Re : [P07] Le tambourin
« Réponse #1 le: 13 mars 2017 à 20:49:16 »
Avant tout, est-il nécessaire de préciser "fin" à la fin d'un poème ? :mrgreen:

Citer
La mère n’est plus princesse.
Le souffle de son petit prince fuit entre ses bras.

Un prince fils de princesse c'est légèrement contre-intuitif pour moi, pourquoi pas reine ?

Citer
Comme la Pieta dans le Carrare se délie le corps blanc de l’enfant

J'ai peur de manquer de culture, je vois pas trop c'est quoi cette pietà ?

Sinon, outre "un jour apparaît l'enfant" que je trouve un peu trop "et paf ça fait des chocapics", j'aime énormément le fait que tu aies centré cette brève sur le couple et pas sur le gamin. Ça change des autres textes et je trouve ça plus travaillé : )
Pendant des années la vie ne vous lâche rien que des mesquineries minables, et encore faut-il les lui arracher, sans compter la bonne humeur qu'on dépense à rester joyeux pour lui plaire, et tout à coup, sans raison, allez savoir pourquoi, elle vous balance sans prévenir des trésors dans les pattes.

Hors ligne Mout

  • Mout
  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 165
Re : [P07] Le tambourin
« Réponse #2 le: 13 mars 2017 à 23:09:49 »
Avant tout, est-il nécessaire de préciser "fin" à la fin d'un poème ? :mrgreen:
Bonsoir, je ne sais pas pourquoi, mais cela m'est nécessaire... c'est grave docteur ?

Citer
La mère n’est plus princesse.
Le souffle de son petit prince fuit entre ses bras.

Un prince fils de princesse c'est légèrement contre-intuitif pour moi, pourquoi pas reine ?
J'ai volontairement limité : ils ne sont pas régnant, même adultes. je ne peux changé en reine. Perso, prince et princesse me font rêver, dans un bel inachevé.


Citer
Comme la Pieta dans le Carrare se délie le corps blanc de l’enfant
J'ai peur de manquer de culture, je vois pas trop c'est quoi cette pietà ?
A Rome, j'ai eu un choc esthétique en voyant la Pieta de Michel Ange taillée dans du marbre blanc. La douleur de la mère émane du bloc comme du tableau.

Sinon, outre "un jour apparaît l'enfant" que je trouve un peu trop "et paf ça fait des chocapics", j'aime énormément le fait que tu aies centré cette brève sur le couple et pas sur le gamin. Ça change des autres textes et je trouve ça plus travaillé : )
Merci, c'est comme le bouquet japonais, tu tailles jusqu'à garder l'essentiel. Le choc ne doit pas venir d'une surabondance, mais du dépouillement.
Pour la venue de l'enfant assez brusque, je pense à sa "mise en route" au milieu de leur misère. Tout en gardant inconsciemment la tendresse du mot de Hugo "...l'enfant paraît".

Merci de t'être penché sur mon texte, le tableau m'a tapé dans les tripes. J'espère l'avoir transmis.
Je suis le mout, tu es le mout, il est le mout, elle est le mout, nous sommes le mout, vous êtes le mout, ils sont le mout.
Le mout est multiple, le mout est omniscient : le mout est tout.

Hors ligne Miromensil

  • Modo
  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 447
  • Mon nu mental
    • pouet
Re : [P07] Le tambourin
« Réponse #3 le: 14 mars 2017 à 21:05:53 »
Coucou Mout !

Premier poème que je lis ici :

Citer
Les larmes de clown sont illusion, celle du fou sont frisson.
je dirais de tout mettre au pluriel ? illusions, celles et frissons ?

J'ai bien aimé ! Sans trop savoir pourquoi. La forme me plait, il y a un petit côté prose poétique qui ne cherche pas à en faire trop mais que j'ai trouvé humble - dur à expliquer. Tu décris un portrait de famille, il y a de belles images simples mais mélancoliques, ça m'a plu oui ^^
Sur la montagne patapouffe
Vivent des gens patapoufs
Qui, avec des cuillers patapouffes
Mangent des soupes patapouffes !

Hors ligne Mout

  • Mout
  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 165
Re : [P07] Le tambourin
« Réponse #4 le: 14 mars 2017 à 23:45:37 »
Bonsoir,
Tu as bien défini, c'est de la prose poétique.
C'est vrai que je ne veux pas tomber dans le mélo, alors par touches, comme un peintre on peut décrire une misère poignante, si on n'oublie pas qu'un tableau se réalise aussi au couteau...
Merci, ton commentaire fait du bien.
Je suis le mout, tu es le mout, il est le mout, elle est le mout, nous sommes le mout, vous êtes le mout, ils sont le mout.
Le mout est multiple, le mout est omniscient : le mout est tout.

Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 7 719
  • Ex-dragonne
    • Page perso
Re : [P07] Le tambourin
« Réponse #5 le: 19 mars 2017 à 20:03:44 »
Salut !


Citer
Il est posé et frissonne, le tambourin va chuter.
j'ai un peu de mal avec ce nouveau début, je sens comme une rupture et pratiquement d'entrée de jeu, ça me gêne un peu...

Citer
L’avenir est écrit sous la semelle.
Chaque jour le couple uni en misère traîne des étoiles de joie pour distraire les bourgeois.
Un jour dans la roulotte qui brinquebale apparaît l’enfant.
je trouve que ça manque un peu de rythme. Tu oscilles entre prose et vers, roman et poésie, c'est bizarre.

En vrai, je ne suis pas très convaincu par le caractère "poétique" de ton texte. Je pense qu'il serait plus percutant si tu jouais davantage sur le rythme (la forme versifiée te permet plein de ruptures possibles).
En fait, j'accroche peu à la forme du poème. Je ne vois pas trop quel usage tu fais de la forme versifiée et ce que la prose t'aurait empêché de faire. Pour moi, ton texte a le cul entre deux chaises. Tu ne pousses pas assez, à mes yeux, les avantages de la prose et du vers.
(D'ailleurs, la prose poétique, si on regarde un peu ce qu'en disent les critiques littéraires, c'est plus le style Chateaubriand ou Rousseau que des "faux vers")

Tu l'auras compris, je ne suis pas convaincue par tes choix d'écriture. Tant pis pour moi !
"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

Hors ligne Mout

  • Mout
  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 165
Re : [P07] Le tambourin
« Réponse #6 le: 20 mars 2017 à 10:33:39 »
Salut !

Citer
Il est posé et frissonne, le tambourin va chuter.
j'ai un peu de mal avec ce nouveau début, je sens comme une rupture et pratiquement d'entrée de jeu, ça me gêne un peu...
Bonjour Ernya,
Les deux premières lignes sont l'ordinaire des baladins.
Mais la phrase sur le tambourin annonce un malheur, casse le rythme du qoutidien

Citer
Citer
L’avenir est écrit sous la semelle.
Chaque jour le couple uni en misère traîne des étoiles de joie pour distraire les bourgeois.
Un jour dans la roulotte qui brinquebale apparaît l’enfant.
je trouve que ça manque un peu de rythme. Tu oscilles entre prose et vers, roman et poésie, c'est bizarre.
Oui, la roulotte a des cahots.
Prose ? Oui
Vers ? Non
Roman ? Sans rapport vu la longueur
Poésie ? C'est, je le souhaite le caractère du texte : poétique par le choix de mots, et certaines images.

Merci d'avoir pris le temps de me lire et de commenter.
Je te souhaite une belle journée.

« Modifié: 20 mars 2017 à 11:15:17 par Marygold »
Je suis le mout, tu es le mout, il est le mout, elle est le mout, nous sommes le mout, vous êtes le mout, ils sont le mout.
Le mout est multiple, le mout est omniscient : le mout est tout.

Hors ligne Kerena

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 540
  • Générateur d'improbabilités
    • Dans les nuages
Re : [P07] Le tambourin
« Réponse #7 le: 22 mars 2017 à 17:43:08 »
Bonjour Mout !

J'ai un peu de mal avec les phrases de longueur très variées, j'ai trouvé que ça n'avait pas de rythme et du coup c'est très difficile de rester concentré sur sa lecture. J'ai dû relire certaines phrases plusieurs fois pour bien saisir leur sens.
Sur le fond, il y a des images chouettes, mais ton texte n'en apporte pas beaucoup plus que l'illustration de Doré en elle-même.
Tu l'auras compris, le texte n'a pas fonctionné sur moi... désolée !
Merci quand même pour ce texte !
Je crois qu’il y a dans le cœur des hommes une place créée pour l’émerveillement, une place endormie qui attend de s’épanouir. ~ Ambre, Les aventuriers de la mer, R. Hobb

Hors ligne Mout

  • Mout
  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 165
Re : [P07] Le tambourin
« Réponse #8 le: 01 avril 2017 à 12:27:12 »
J'ai un peu de mal avec les phrases de longueur très variées, j'ai trouvé que ça n'avait pas de rythme et du coup c'est très difficile de rester concentré sur sa lecture. J'ai dû relire certaines phrases plusieurs fois pour bien saisir leur sens.
Sur le fond, il y a des images chouettes, mais ton texte n'en apporte pas beaucoup plus que l'illustration de Doré en elle-même.
Tu l'auras compris, le texte n'a pas fonctionné sur moi... désolée !
Merci quand même pour ce texte !
 
Bonjour,
Eh oui, ça cahote en roulotte.
Désolée pour la relecture, mais si cela t'apporte un éclairage nouveau et violent, c'est voulu.
Ce tableau est moins classique qu'il ne le paraît. C'est sa "relecture" qui glace, enfin c'est mon impression.
J'ai donc suivi un fil ténu, et cette discrétion, je l'espère, rend l'émotion plus forte quand elle surgit.
Je te souhaite une belle journée. 
Je suis le mout, tu es le mout, il est le mout, elle est le mout, nous sommes le mout, vous êtes le mout, ils sont le mout.
Le mout est multiple, le mout est omniscient : le mout est tout.

Hors ligne pehache

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 213
Re : [P07] Le tambourin
« Réponse #9 le: 02 avril 2017 à 09:08:03 »
Comlme les autres, j'ai une impression de choix non totalement assumés, prose-poésie, d'abord.

Hors ligne Luna Psylle

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 488
  • Le temps est mon pire ennemi.
    • Page perso du Monde de l'Ecriture
Re : [P07] Le tambourin
« Réponse #10 le: 05 avril 2017 à 15:28:54 »
Salut !

J'aime pas l'idée de déconstruire la forme du texte. Centré et aligné à gauche, de sorte que ? on ne peut pas vraiment lire le centré sans l'aligné à gauche, mais l'inverse est possible. Dans ce cas, à quoi sert le centré ? à encadrer le reste ? à montrer que tout recommence ? quoi qu'il se passe ? que l'on oublie pour recommencer ? qu'une histoire parmi d'autres s'oublie si on se concentre sur le recommencement ? Je ne sais pas :-\

Et pour l'histoire, aligné à gauche, j'ai eu beaucoup de mal à voir les images. Ou plutôt, je voyais trop bien les images. Pas assez de poésie, ou une poésie trop ancrée, qui ne me touche pas.

Désolée.

Hors ligne Loïc

  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 7 681
  • Cas désespérant
Re : [P07] Le tambourin
« Réponse #11 le: 15 avril 2017 à 11:08:24 »
Salut !

D'abord je dois avouer que j'aime plutôt la forme traditionnelle en poésie, du coup ça partait un peu mal. (Mais c'est mes gouts et en l'occurrence, tu n'y peux rien).

Du coup, forcément, j'ai eu un peu de mal.

J'ai aussi trouvé certaines formules maladroites :

Citer
Comme la Pieta dans le Carrare se délie le corps blanc de l’enfant

En revanche, comme disait Verasoie, c'est pas mal de centrer sur le couple plutôt que l'enfant.

Merci pour la lecture et à bientôt.
"Moi je crois aux histoire auxquelles les autres ne croient pas encore."
Angèle

"Les Grandes Histoires sont celles que l'on a déjà entendues et que l'on n'aspire qu'à réentendre.
Celles dans lesquelles on peut entrer à tout moment et s'installer à son aise."
Arundhati Roy

Hors ligne Luv

  • Prophète
  • **
  • Messages: 735
  • Aimer, c'est tout.
Re : [P07] Le tambourin
« Réponse #12 le: 17 avril 2017 à 14:49:18 »
Bonjour à toi,

Mon commentaire est un peu court, désolée. 
Je ne suis pas "rentrée" dans le poème, dommage. En fait, je n'ai pas ressenti de fil directeur  ou d'atmosphère qui relie les phrases entre elles. Voilà…   Bonne chance  à toi malgré tout  ;)

Luv  :-*

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.052 secondes avec 24 requêtes.