Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

24 août 2019 à 11:50:43

Le Monde de L'Écriture » Sous le soleil des topics » Archives croulantes » Revue » Numéro 9 » [P03] Le dresseur de vent

Auteur Sujet: [P03] Le dresseur de vent  (Lu 1005 fois)

Hors ligne Mout

  • Mout
  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 165
[P03] Le dresseur de vent
« le: 07 mars 2017 à 12:39:05 »
Le dresseur de vent

Il est tombé du nid
Le poussin
Un nid sans assise
Coupant comme un filin

Et les gens ont fait Oh !
Catapulté des cris
D’orfraies endimanchées

De sa caboche en deux
La vie s’étire et glisse
En un sillon moelleux

Il a voulu maman
Et posé ses vertiges
Contre la peau souple
Dont l’odeur lui parle

C’est pas ma faute Maman
La faute au mauvais vent
J’ai pas peur jamais peur
Je fais tout comme les grands
Demain je ferai mieux

Dors mon funambule
Petit dresseur de vent
Laisse aller tes menottes

Dors

Et les gens ont fait Oh !
En griffant l’air du temps
D’un signe rédempteur
« Modifié: 15 mars 2017 à 17:17:21 par Mout »
Je suis le mout, tu es le mout, il est le mout, elle est le mout, nous sommes le mout, vous êtes le mout, ils sont le mout.
Le mout est multiple, le mout est omniscient : le mout est tout.

Hors ligne Verasoie

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 963
    • Attendez-moi sous l'orme.
Re : [P03] Le dresseur de vent
« Réponse #1 le: 13 mars 2017 à 20:19:59 »
C'est quoi une orfraie ? O_o

Citer
De sa caboche en deux
La Vie s’étire et glisse
En un sillon moelleux

Moi j'aime pas du tout qu'on mette un v majuscule à vie, mais sinon j'aime beaucoup ce paragraphe

Citer
Il a voulu maman
Et posé ses vertiges
Contre cette peau souple
Dont l’odeur lui parle

J'aime pas du tout quand on utilise abusivement des "ce", "cette"... alors que "sa peau souple" passait mieux. Et "dont l'odeur lui parle" j'aime pas trop non plus... Ce paragraphe me plaît moins, en résumé, hihi

Citer
Pardon aussi Papa

Moyennement naturel à mon avis, alors que le reste du paragraphe se veut naturel et qu'il est très réussi !

Citer
D’un signe rédempteur

C'était quoi leur signe rédempteur exactement ? : o ça me dérange j'ai l'impression que l'expression est là pour faire joli mais se rapporte à rien...


Globalement ce que j'aime beaucoup dans ce texte c'est qu'il a un bon rythme je trouve, de jolies expressions. J'aime beaucoup le fait qu'on appelle le petit "poussin" alors que le papa est déguisé en coq sur la gravure ! Je trouve ça très chouette comme clin d'oeil ! : D Pareil sur le sentiment de culpabilité que montre le petit poussin parce que ça me fait penser à son expression sur la gravure. C'est pour ça que je trouve le "pardon aussi papa" dommage, "et pardon papa" me paraîtrait plus naturel...

Merci pour ce texte : )

Un doute aussi sur "laisse aller tes menottes et desserrer tes dents". Ça devrait être "et se desserrer tes dents" pour être correct, à mon sens, mais ça colle pu au rythme. Ou alors "et desserre tes dents" (à impératif). Voili voilou
Pendant des années la vie ne vous lâche rien que des mesquineries minables, et encore faut-il les lui arracher, sans compter la bonne humeur qu'on dépense à rester joyeux pour lui plaire, et tout à coup, sans raison, allez savoir pourquoi, elle vous balance sans prévenir des trésors dans les pattes.

Hors ligne Mout

  • Mout
  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 165
Re : [P03] Le dresseur de vent
« Réponse #2 le: 14 mars 2017 à 16:15:17 »
Bonjour Verasoie,

Tout d'abord merci pour ta lecture et le sympathique retour !

L'orfraie est un rapace dont le cri caractéristique a donné naissance à l'expression "pousser des cris d'orfraie" ( = crier au scandale, nous dit Wiki).
Le "signe rédempteur" est tout simplement le signe de croix, qui était encore, au XIXème siècle, bien ancré dans la gestuelle. On se signait à tout bout de champ, notamment lors de la survenance d’un décès.

La plupart de tes remarques sont pertinentes et je les adopte telles quelles :
- Majuscule inutile à "Vie"
- "Sa peau" plutôt que "cette peau"
- "Pardon papa" plutôt que "pardon aussi papa"

Par contre, je maintiendrais : "l'odeur qui parle". L’odeur en question renvoie au « peau à peau » des toutes premières minutes de vie. L’odeur, la chaleur, le grain de peau maternels qui sécurisent immédiatement le nouveau-né. Ici l’enfant mourant se recroqueville, par instinct, cherche le réconfort du sein maternel. C’est, en quelque sorte, un retour à la matrice originelle...

Je suis tenté de maintenir le « et desserrer tes dents » dont la rudesse est intentionnelle. J’y entends l’ultime contracture des mâchoires. D’ailleurs, « desserrer tes dents » peut se prononcer mâchoire fermée, en crispation presque douloureuse. C’est la dernière phrase du poème, avant le chuchotement de la mère et le retour au public. Je souhaitais une césure abrupte interrompant la relative musicalité des vers précédents.

Qu’en dis-tu ?

Bien à toi
Je suis le mout, tu es le mout, il est le mout, elle est le mout, nous sommes le mout, vous êtes le mout, ils sont le mout.
Le mout est multiple, le mout est omniscient : le mout est tout.

Hors ligne Verasoie

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 963
    • Attendez-moi sous l'orme.
Re : [P03] Le dresseur de vent
« Réponse #3 le: 14 mars 2017 à 16:27:06 »
D'accord avec tout ce que tu dis : )

Pour "desserrer tes dents" c'était (j'ai très mal exprimé ce que je voulais dire, désolée...) un problème de construction de phrase, pour moi. (J'aime beaucoup, comme tu dis, la rudesse de l'expression !)

Laisse aller tes menottes
Et desserrer tes dents

On a un impératif avec "laisse", du coup ta phrase signifie "laisse aller tes menottes et (laisse, sous-entendu) desserrer tes dents". Et je trouve ça bizarre de "laisser desserrer les dents", tu vois ce que je veux dire ?

Je proposais donc soit de corriger ça en gardant le "laisse" sous-entendu (laisse aller tes menottes et (laisse) se desserrer tes dents), mais je trouve ça moins joli et on perd le côté rude.

Ou simplement deux impératifs : laisse aller tes menottes, et desserre tes dents. T'y perds pas de syllabe (on prononce le "e" final de "desserre") et la phrase retrouve sa stabilité.

(Oui, toutafait, sur ce forum on argumente DIX LIGNES pour un pauvre "r" à la fin d'un mot ihihi).

J'espère que j'ai été plus claire sur ce que je voulais dire ? : ) Bien sûr le choix reste le tien !
Pendant des années la vie ne vous lâche rien que des mesquineries minables, et encore faut-il les lui arracher, sans compter la bonne humeur qu'on dépense à rester joyeux pour lui plaire, et tout à coup, sans raison, allez savoir pourquoi, elle vous balance sans prévenir des trésors dans les pattes.

Hors ligne Mout

  • Mout
  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 165
Re : [P03] Le dresseur de vent
« Réponse #4 le: 15 mars 2017 à 17:16:47 »
Chère Verasoie,
Je suis en phase avec toi : le vers "cloche" incontestablement, je ne parviens pas à matérialiser mon idée première.
Faisons simple et efficace, en supprimant cette phrase. La strophe gagne en efficacité.
Je reste à ton écoute  ;)
Je suis le mout, tu es le mout, il est le mout, elle est le mout, nous sommes le mout, vous êtes le mout, ils sont le mout.
Le mout est multiple, le mout est omniscient : le mout est tout.

Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 7 719
  • Ex-dragonne
    • Page perso
Re : [P03] Le dresseur de vent
« Réponse #5 le: 19 mars 2017 à 20:16:41 »
Salut !


Citer
Et les gens ont fait Oh !
Catapulté des cris
D’orfraies endimanchées
pourquoi "catapulter" ?

Citer
De sa caboche en deux
La vie s’étire et glisse
En un sillon moelleux
j'aime bien

Citer
Il a voulu maman
Et posé ses vertiges
Contre la peau souple
Dont l’odeur lui parle
j'aime bien l'idée, par contre, je trouve l'expression pas très jolie : "il a voulu maman" / "dont l'odeur lui parle"

Citer
Demain je ferai mieux
j'aurais aimé que ça rime

Citer
Dors mon funambule
Petit dresseur de vent
Laisse aller tes menottes
bof pour menottes ? le nom de dresseur de vent était joli, là, on tombe dans le prosaïque

J'aime pas trop la fin. En fait, j'aurais préféré que le texte se finisse sur l'image du dresseur du vent, ça permettrait le rappel du titre. La fin me semble donner trop d'importance au méchant public bourgeois et puis, en vrai, je trouve les derniers vers pas très poétiques (c'est à cause du R, il est rude et je crois que j'aurais préféré un son plus léger pour clore le texte).

Bref, dans l'ensemble, je trouve le poème sympathique. Ce n'est pas un coup de coeur mais je trouve qu'il se lit bien !
« Modifié: 20 mars 2017 à 19:48:38 par ernya »
"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

Hors ligne Marygold

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 264
  • marmotte aphilosophique
Re : [P03] Le dresseur de vent
« Réponse #6 le: 20 mars 2017 à 19:39:33 »
Hello Mout !

Alors, pour tout te dire, il y a des choses très chouettes dans ton texte, et des choses qui m’ont moins plu.

Le rythme est pas mal, assez classique mais ça convient. Par contre, il y a des expressions qui m’ont fait un peu tiquer, par exemple « les gens ont fait Oh ! » : je ne sais pas si c'est d'utiliser "faire" ou "dire" qui me gêne, mais je n'ai trouvé l'expression super. « Catapulter des cris », je ne sais pas trop quoi en penser, je suis mitigée. Mais dans l’ensemble, le début m’a quand même plu.

Citer
Il a voulu maman
Et posé ses vertiges
Contre la peau souple
Dont l’odeur lui parle
Comme ernya, ce sont les premier et dernier vers que je n'ai pas aimés. Je les trouve assez plats par rapport au reste.
Et dans le 2e, j'ai pensé que tu avais fait une faute (« poser » au lieu de posé, pour "il a voulu poser") mais en fait c'est "il a voulu" et "il a posé" ?

Citer
C’est pas ma faute Maman
La faute au mauvais vent
J’ai pas peur jamais peur
Je fais tout comme les grands
Demain je ferai mieux
Cette strophe, je la trouve vraiment moins bonne. Le ton enfantin, à la première personne, au milieu du reste, ça me paraît étrange et mal amené.

Citer
Dors mon funambule
Petit dresseur de vent
Laisse aller tes menottes
Par contre, je trouve moins bizarre l’incursion de la parole maternelle. Va savoir… 

Citer
Dors

Et les gens ont fait Oh !
En griffant l’air du temps
D’un signe rédempteur

J’aime bien la fin (sauf la fameuse phrase « Et les gens ont fait Oh ! » que je ne trouve toujours pas super). Mais, comme j’aime bien la fin, j’aime bien l’évolution du texte, cette rupture avec « dors » et les gens qui se signent comme sur sa tombe.


Bref, dans l’ensemble, j’ai bien aimé mais il y a peut-être encore quelques petites choses à revoir ?

Merci pour ce texte !  :)
Oh yeah ! 8)

Hors ligne Kerena

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 540
  • Générateur d'improbabilités
    • Dans les nuages
Re : [P03] Le dresseur de vent
« Réponse #7 le: 27 mars 2017 à 14:27:10 »
Bonjour Mout !

Citer
Il est tombé du nid
Le poussin
Un nid sans assise
Coupant comme un filin

J'aime bien cette première strophe, je trouve qu'il y a beaucoup d'éléments et de clins d’œil au tableau en peu de mots.

Citer
Et les gens ont fait Oh !
Catapulté des cris
D’orfraies endimanchées

Celle-ci j'ai dû la relire trois fois pour la comprendre. La syntaxe et la grammaire sont justes, et pourtant je trouve sa structure bizarre, peut-être parce que le sujet (les gens) est déjà trop loin du verbe de la seconde strophe.

Citer
De sa caboche en deux
La vie s’étire et glisse
En un sillon moelleux

Berk  xD et pourtant c'est très parlant... peut-être que c'est trop explicite par rapport au reste du poème, qui est plus doux.

Citer
Il a voulu maman
Et posé ses vertiges
Contre la peau souple
Dont l’odeur lui parle

Pareil que précédemment, le fait que le sujet ("il") soit rapporté à deux verbes, dont un à la seconde strophe, je trouve que ça égare le lecteur.

Citer
C’est pas ma faute Maman
La faute au mauvais vent
J’ai pas peur jamais peur
Je fais tout comme les grands
Demain je ferai mieux

J'aime beaucoup mieux cette strophe ci ! (sauf le dernier vers... il est un peu tout seul)

Citer
Dors mon funambule
Petit dresseur de vent
Laisse aller tes menottes

Tout comme ernya, j'aime beaucoup la strophe, mais encore une fois, le dernier vers semble un peu seul, d'autant que le mot "menotte" m'a aussi perturbée x)

Par contre j'aime beaucoup le dernier paragraphe ! (comme quoi... :D )



Je trouve qu'il y a de bonnes idées et de belles images, mais encore pas mal de maladresses qui font que l'ensemble n'est pas tout à fait homogène.
Je repasserai pour voir s'il y a eu remaniement =)

Merci Mout pour ce texte !
Je crois qu’il y a dans le cœur des hommes une place créée pour l’émerveillement, une place endormie qui attend de s’épanouir. ~ Ambre, Les aventuriers de la mer, R. Hobb

Hors ligne Mout

  • Mout
  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 165
Re : [P03] Le dresseur de vent
« Réponse #8 le: 01 avril 2017 à 18:55:24 »
Bonsoir Ernya, Kerena et Marygold. Merci pour vos judicieux retours. Je n'aurai malheureusement pas le loisir de modifier encore ce texte d'ici dimanche soir. Espérerons que les lecteurs ne m'en tiendront pas trop rigueur...
Au plaisir, quoi qu'il en en soit et belles continuations !
Je suis le mout, tu es le mout, il est le mout, elle est le mout, nous sommes le mout, vous êtes le mout, ils sont le mout.
Le mout est multiple, le mout est omniscient : le mout est tout.

Hors ligne Luna Psylle

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 488
  • Le temps est mon pire ennemi.
    • Page perso du Monde de l'Ecriture
Re : [P03] Le dresseur de vent
« Réponse #9 le: 05 avril 2017 à 13:18:24 »
Salut !

Désolée de passer après gel des textes.

Surtout que... je ne sais pas trop, j'ai aimé, mais quelque chose me dérange. Je pourrais décortiquer et chercher, mais pour l'avoir fait en plusieurs lectures, je n'arrive pas à trouver.
Peut-être la comparaison à un oiseau, peut-être l'idée que ses ailes se sont brisées, affaissées. Mince ! les oiseaux ne tombent jamais >< surtout lorsqu'ils sont dans leurs nids, cette image est trop triste.

Mais en même temps, j'ai aimé cette sorte d'arrêt sur image. Comme si le temps lui-même prenait le temps (désolée pour ce... jeu de mot :relou:) de s'arrêter pour l'enfant.

Et les gens font Oh !
Et la vie reprend son cours


C'est l'effet que ça m'a fait.
D'ailleurs, tu as bien fait de retirer la majuscule, je trouve. Mettre un majuscule, à ma lecture, ça aurait offert une personnification à la vie qui aurait éclipsé l'enfant.

Hors ligne Miromensil

  • Modo
  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 337
  • Mon nu mental
    • pouet
Re : [P03] Le dresseur de vent
« Réponse #10 le: 07 avril 2017 à 09:13:11 »
Coucou Mout !

Ooooh j'aime bien ce poème  :coeur: Pour une fois, le ton de l'enfant de 6 ans sonne juste ("C’est pas ma faute Maman") et on entend aussi la voix de la maman ("Dors mon funambule"). Le "Et les gens ont fait Oh !" est tout simple mais en même temps vrai, c'est juste que les gens ont fait "oh" en le voyant tomber... Bref j'apprécie le réalisme doux de ton poème, qui fait pas mal d'effets grâce à sa modestie, intention sur base laquelle il semble s'être construit (:kei:).
Sur la montagne patapouffe
Vivent des gens patapoufs
Qui, avec des cuillers patapouffes
Mangent des soupes patapouffes !

Hors ligne Loïc

  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 7 659
  • Cas désespérant
Re : [P03] Le dresseur de vent
« Réponse #11 le: 14 avril 2017 à 15:19:52 »
Salut salut !

Citer
Catapulté des cris
D’orfraies endimanchées

J'ai eu du mal à sentir la continuité ici;

Citer
Demain je ferai mieux

pas fan de se vers qui s'intègre mal, je trouve.

J'ai eu du mal à rentrer dedans, mais après j'ai plutôt bien aimé. Et c'est pas seulement une description mise en vers du tableau, ce qui est cool.
"Moi je crois aux histoire auxquelles les autres ne croient pas encore."
Angèle

"Les Grandes Histoires sont celles que l'on a déjà entendues et que l'on n'aspire qu'à réentendre.
Celles dans lesquelles on peut entrer à tout moment et s'installer à son aise."
Arundhati Roy

Hors ligne Mout

  • Mout
  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 165
Re : [P03] Le dresseur de vent
« Réponse #12 le: 15 avril 2017 à 14:28:32 »
Luna, Miromesnil, Loïc, MERCI d'avoir pris la peine de me faire part de vos ressentis. .. Le "retour critique" est un peu nouveau pour moi et je trouve l'exercice profitable, pour ne pas dire essentiel. Belle expérience, quoi qu'il en soit ! Merci donc à tous !
Je suis le mout, tu es le mout, il est le mout, elle est le mout, nous sommes le mout, vous êtes le mout, ils sont le mout.
Le mout est multiple, le mout est omniscient : le mout est tout.

Hors ligne Luv

  • Prophète
  • **
  • Messages: 735
  • Aimer, c'est tout.
Re : [P03] Le dresseur de vent
« Réponse #13 le: 17 avril 2017 à 14:20:35 »
Bonjour et merci du poème,

Une fluidité, une sobriété que j'aime. Et l'évidence du discours qui passe du narrateur  puis d'un personnage à l'autre. C'est sensible et habile, j'ai aimé ce poème !
Luv :-*

Hors ligne Mout

  • Mout
  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 165
Re : [P03] Le dresseur de vent
« Réponse #14 le: 17 avril 2017 à 14:35:04 »
Merci beaucoup, Luv !
Je suis le mout, tu es le mout, il est le mout, elle est le mout, nous sommes le mout, vous êtes le mout, ils sont le mout.
Le mout est multiple, le mout est omniscient : le mout est tout.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.055 secondes avec 24 requêtes.