Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

26 juin 2019 à 14:03:19

Le Monde de L'Écriture » Sous le soleil des topics » Archives croulantes » Revue » Numéro 9 » [T11] Tes larmes pour prix

Auteur Sujet: [T11] Tes larmes pour prix  (Lu 1130 fois)

Hors ligne Miromensil

  • Modo
  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 132
  • Mon nu mental
    • pouet
Re : [T11] Tes larmes pour prix
« Réponse #15 le: 01 avril 2017 à 19:19:14 »
Yop Mout

Citer
les rires, les soupirs et les échos de peur se succédaient;
espace avant le ;

Citer
Pourtant, Léandre était un délicieux équilibriste, rapide et agile comme un écureuil.
J’aime beaucoup le choix des prénoms. « délicieux » me semble un peu incongru dans ce contexte, mais c’est peut-être juste moi. Le « comme un écureuil » est bien trouvé par contre

Citer
les orphelins des bords de route
Plusieurs routes, donc s ?

Citer
Agostin avait passé dans sa vie l'instant d'une nuit, lui laissant un souvenir grandissant et bien vivant: aujourd'hui, Sméraldine chérissait son fils Léandre plus que tout.
Où as-tu trouvé tes prénoms ? Agostin c’est chouette aussi ! Sinon, espace avant les :

Citer
Quelque chose ne se passait pas bien !
Pas fan du tout du point d’exclamation à cet endroit

Citer
Le silence jeta dans l'âme de Sméraldine une terreur de plus. Elle était glacée d'effroi.
Personnellement je ne ressens pas trop le fait qu’elle soit glacée d’effroi mais c’est du chipotage

Citer
Son garçon, son pauvre petit mourait par sa faute ! Car c'était parce qu'elle avait levé les yeux qu'elle l'avait fait chuter, elle en était sûre !
Houlala je trouve vraiment que les points d’exclamation font lourd et surfait, mais c’est subjectif

Citer
Il se pencha vers elle. Sméraldine leva des yeux hagards.
— Tu veux que ton enfant vive ? lui demanda-t-il.
Ca, c’est original ^^

Citer
Très bien. Je te promets que ton fils vivra, lui dit le Diable.
Citer
Cependant, le diable ne paraissait toujours pas
Majuscule ou non à « le Diable » ? Me semble que tu penches plutôt vers la majuscule donc il en manque une ici

Citer
Il fallait patienter, attendre, et payer le prix, voilà tout.
Je me demande si la virgule est nécessaire après le attendre

Citer
Ses mains se parcheminèrent de s'être trop inquiétées,
Se parcheminer <3 

Citer
Elle était désormais une vieille femme, et le diable ne lui avait toujours pas rendu visite.
Manque une majuscule à le diable

Citer
— Au contraire, j'étais bien là. Sache que pour payer la vie de ton fils, tu m'as donné plus que je n'espérais. Tes angoisses, tes doutes et tes peurs... Tes inquiétudes et ta douleur, c'était cela, mon prix. Un prix délicieux.
Je ne sais pas ce qui t’a inspiré, mais c’est très subtil et bien vu, jusqu’au bout je me serai demandée où tu voulais en venir !

Bon eh bien c’est fort bien écrit tout ça ^^ Il y a une petite touche d’originalité, on peut dire que tu as un style d’écriture (pour ce que vaut cette expression) maitrisé, j’ai rien de bien négatif à dire. Dans la première moitié du texte je n’ai pas été très conquise par le personnage de la mère, n’ai pas trop ressenti son angoisse, mais par la suite ça monte un peu en tension et j’étais curieuse de savoir la fin. Merci pour la lecture !

Hors ligne Luna Psylle

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 488
  • Le temps est mon pire ennemi.
    • Page perso du Monde de l'Ecriture
Re : [T11] Tes larmes pour prix
« Réponse #16 le: 02 avril 2017 à 14:10:27 »
 :coeur:

En fait, c'est un peu pénible de passer après tous ces gens :D j'ai l'impression de ne plus rien avoir à dire à part "j'aime/j'aime pas"

Et cette valse, le temps d'une vie, j'aime ! (oui, j'ai vu une valse entre les deux : elle l'attend, il arrive et le dernier soupir entre eux :coeur:)

Hors ligne Mout

  • Mout
  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 165
Re : [T11] Tes larmes pour prix
« Réponse #17 le: 02 avril 2017 à 22:39:45 »
Bonjour à tous les trois !

Ernya : j'ai corrigé la répétition des "tout".
Miromensil : j'ai corrigé la ponctuation et les majuscules.
Le choix des prénoms n'est pas anodin: je suis en train d'écrire un cycle de nouvelles rendant hommage chaque fois à un auteur et un peintre. "Tes larmes pour prix" est ma cinquième et cet appel à textes m'a permis d'en faire une en hommage à Gustave Doré, que j'aime beaucoup. L'auteur qui lui est adjoint est Théophile Gautier : tous les prénoms sont tirés du "Capitaine Fracasse", oeuvre qui colle assez, je trouve, à l'esprit du tableau.
Luna Psylle : moi j'aime bien ton commentaire, même s'il est court^^ Je n'avais pas pensé à une valse mais c'est agréable de voir que j'arrive à évoquer de jolies images non prévues !

Merci de vos retours et de vos compliments !
Je suis le mout, tu es le mout, il est le mout, elle est le mout, nous sommes le mout, vous êtes le mout, ils sont le mout.
Le mout est multiple, le mout est omniscient : le mout est tout.

En ligne Loïc

  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 7 574
  • Cas désespérant
Re : [T11] Tes larmes pour prix
« Réponse #18 le: 09 avril 2017 à 14:16:15 »
Salut Mout !

D'abord, désolé d'arriver si tard.

Citer
pour lui donner un mal de tête étourdissant.

Pour ne va pas, je trouve ; les applaudissements n'ont pas de but en eux-mêmes.

Citer
   La troupe des saltimbanques dressaient leur cirque

dressait son (le sujet est la troupe)

Citer
   Le public lança un cri de détresse unanime. Quelque chose ne se passait pas bien ! Alors Sméraldine leva les yeux vers son fils.

La deuxième phrase me parait de trop.
Aussi, il faudrait plus de lien entre la première et la troisième. Là, c'est hyper haché et ça correspond pas bien à ce qu'il se passe je trouve.

Citer
y mettant toute la concentration dont il pouvait faire preuve, lui, pourtant si jeune, que la mort semblait déjà vouloir happer vers le gouffre.

Là par contre c'est trop long et trop introspectif, descriptif alors qu'on est dans un moment de tension.

Citer
  Dieu ne l'entendit pas. Mais son appel ne resta pas pour autant vain

Virgule plutôt que point

Citer
— Très bien. Je te promets que ton fils vivra, lui dit le Diable.

Est-ce une bonne idée de vendre la mèche si tôt ? On s'en doute, je veux dire, mais garder un peu d'incertitude aurait pu donner quelque chose de pas mal.

Citer
simplement invoquer le démon...

Un point seul suffit.

Citer
   Alors, peut-être l'avait-il oubliée ? Mais non, le Diable n'oubliait jamais rien... Il fallait patienter, attendre, et payer le prix... Ce n'était en définitive qu'un maigre prix pour la vie de son fils. Sméraldine était prête à tout donner, jusqu'à sa vie même, si c'était cela qu'il souhaitait. Sa vie contre celle de son fils, ce n'était rien ! Si seulement il lui rendait visite et lui disait enfin de quoi il retournait ! À la longue, c'est l'attente en elle-même qui devenait intolérable.

Ce passage est assez lourd et lassant. On n'en a pas besoin pour comprendre son angoisse, je pense.

Citer
et pas le sien.

Et en trop

Citer
, dès lors qu'il s'agissait de sa propre destinée.

on a compris la première fois, ça aurait plus d'impact sans ça.

Citer
Seuls,

virgule en trop

Citer
, et bientôt,

ça serait plus fluide sans le bientôt et les virgules
(En plus ça évite la répétition avec la ligne d'en-dessous)

Citer
Quinze années après le

quinze ans ?

Citer
, tel le supplicié à qui l'on dit qu'il sera exécuté la semaine suivante, sans préciser quel jour exactement.
   

Tu peux te passer de ça je pense.

Citer
elle s'endormit, et ne se réveilla pas.

Virgule en trop.

Bon, j'ai bien aimé. Le style est fluide, en partant du tableau et d'une scène lue et relue tu as pris un tout nouveau départ et c'est fort fort chouette.
Le principal défaut est l'excès de fioritures, je crois. J'en ai relevées pas mal, tu es d'accord avec ou pas. Mais je pense que simplifier ton texte ne lui donnera que plus de forces.
(Et je suis d'autant plus rageux d'arriver trop tard u_u)
"Moi je crois aux histoire auxquelles les autres ne croient pas encore."
Angèle

"Les Grandes Histoires sont celles que l'on a déjà entendues et que l'on n'aspire qu'à réentendre.
Celles dans lesquelles on peut entrer à tout moment et s'installer à son aise."
Arundhati Roy

Hors ligne Mout

  • Mout
  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 165
Re : [T11] Tes larmes pour prix
« Réponse #19 le: 10 avril 2017 à 08:52:15 »

Bonjour Loïc,
Je ne pourrai hélas plus modifier les points sur lesquels je suis d'accord avec tes remarques; heureusement, il n'y en a pas beaucoup !
- "pour lui donner un mal de tête" : "pour" peut aussi exprimer la conséquence ("pour son malheur", "ce n'est pas pour lui déplaire") et ne me semblait pas impropre ;
- "la troupe des saltimbanques" : on m'a déjà fait cette remarque deux ou trois fois plus haut, et je répondrai à nouveau que l'accord après un nom collectif + complément se fait suivant le sens ;
- Tu cites trois phrases, tu dis que la deuxième est de trop, et puis que la première et la troisième manquent de lien : c'est un peu contradictoire, non ?
- Une fois c'est trop hâché, une fois c'est trop long : mais quel est ton étalon, au juste ? Un texte sans aspérité, bien égal, et qui ne sort pas des clous ? Aussi, je ne vois pas en quoi la description introspective serait néfaste à la tension, au contraire.
- Tu me dis que je vends la mèche trop tôt sur la survie du fils: je suis d'accord. Mais peut-être est-ce pour mieux cacher le véritable enjeu, qui est le bonheur de la mère ? Et puis la limite de mots imposée ne me permettait pas de développer un roman: c'est une nouvelle, dont l'enjeu est la chute.
- Tu cites un passage que tu dis lourd et lassant et inutile à la compréhension de l'angoisse du personnage. Dois-je préciser qu'on m'a fait le reproche exactement inverse qui était que l'angoisse ne se percevait pas assez, et que c'est pour cette raison que j'ai développé ?
- Ma foi, entre "quinze ans" et "quinze années"...
Bref, merci, mais ce que tu appelles "fioritures", je l'appelle "mon style". Si je veux insister sur un aspect de mon histoire, je prends les moyens pour le faire, et peut-être que cela passera pour une fioriture au regard d'un texte écrit au degré zéro de l'énonciation, mais ce ne sont rien moins ni plus que les figures (de style comme de narration) d'une écriture littéraire. Idem, à plus petite échelle, pour les virgules, que je place où elles sont parce que je veux faire respirer mon texte de cette façon à ces endroits. Après tout, je n'écris pas une lettre administrative !


Je suis le mout, tu es le mout, il est le mout, elle est le mout, nous sommes le mout, vous êtes le mout, ils sont le mout.
Le mout est multiple, le mout est omniscient : le mout est tout.

En ligne Loïc

  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 7 574
  • Cas désespérant
Re : [T11] Tes larmes pour prix
« Réponse #20 le: 11 avril 2017 à 21:19:59 »
Salut !

Citer
- "pour lui donner un mal de tête" : "pour" peut aussi exprimer la conséquence ("pour son malheur", "ce n'est pas pour lui déplaire") et ne me semblait pas impropre ;

D'acc, c'était dans un sens de conséquence. Bon en vrai, hors des formules plutôt figées que tu cites, c'est dur à comprendre et pas forcément très heureux à mon sens.

Citer
- Tu cites trois phrases, tu dis que la deuxième est de trop, et puis que la première et la troisième manquent de lien : c'est un peu contradictoire, non ?

Pas pour moi, je ne trouve pas que la deuxième fasse de lien, justement.

Citer
- Une fois c'est trop hâché, une fois c'est trop long : mais quel est ton étalon, au juste ? Un texte sans aspérité, bien égal, et qui ne sort pas des clous ? Aussi, je ne vois pas en quoi la description introspective serait néfaste à la tension, au contraire.

Ben... ça dépend du moment de l'action, de comment c'est fait, des changements de rythme, etc.
Le problème de l'introspection, c'est qu'elle sort de l'action.

Citer
- Tu me dis que je vends la mèche trop tôt sur la survie du fils: je suis d'accord. Mais peut-être est-ce pour mieux cacher le véritable enjeu, qui est le bonheur de la mère ? Et puis la limite de mots imposée ne me permettait pas de développer un roman: c'est une nouvelle, dont l'enjeu est la chute.

Je ne parlais pas de la survie du fils, mais de l'identité du diable (c'était pas clair, désolé). Et je rajoute que j'aurais dû supprimer, ça se justifie avec la suite du texte.

Citer
- Tu cites un passage que tu dis lourd et lassant et inutile à la compréhension de l'angoisse du personnage. Dois-je préciser qu'on m'a fait le reproche exactement inverse qui était que l'angoisse ne se percevait pas assez, et que c'est pour cette raison que j'ai développé ?

Comme quoi, les gouts et les couleurs :mrgreen:

Citer
Bref, merci, mais ce que tu appelles "fioritures", je l'appelle "mon style". Si je veux insister sur un aspect de mon histoire, je prends les moyens pour le faire, et peut-être que cela passera pour une fioriture au regard d'un texte écrit au degré zéro de l'énonciation, mais ce ne sont rien moins ni plus que les figures (de style comme de narration) d'une écriture littéraire. Idem, à plus petite échelle, pour les virgules, que je place où elles sont parce que je veux faire respirer mon texte de cette façon à ces endroits. Après tout, je n'écris pas une lettre administrative !

Oh bah si c'est ton style, tant mieux.
"Moi je crois aux histoire auxquelles les autres ne croient pas encore."
Angèle

"Les Grandes Histoires sont celles que l'on a déjà entendues et que l'on n'aspire qu'à réentendre.
Celles dans lesquelles on peut entrer à tout moment et s'installer à son aise."
Arundhati Roy

Hors ligne Elk

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 123
Re : [T11] Tes larmes pour prix
« Réponse #21 le: 16 avril 2017 à 16:14:11 »
Bonjour Mout,

J'ai eu un peu peur au début de la lecture que ton texte s'étende longuement sur la mort du fils... Mais au contraire, tu as bien pris le contrepied de tout ça !
Je n'ai pas grand-chose à ajouter aux commentaires précédents : ce n'était pas un exercice facile de rendre ce déroulement de vie en si peu de mots, sans être superficiel pour autant, et je trouve que tu t'en es plutôt bien tiré :). Si je devais avoir un reproche à faire, je dirais que la première partie du texte (jusqu'à la presque-mort de l'enfant et l'arrivée du Diable) a peut-être été un peu longue à mon goût : comme ce n'est finalement pas le cœur de l'histoire, j'ai l'impression que ton texte aurait gagné à raccourcir cette partie, quitte à peut-être étoffer la seconde, sur la vie de la mère après l'incident. Mais c'est déjà un chouette texte en l'état !

A bientôt :)

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.046 secondes avec 25 requêtes.