Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

26 avril 2019 à 07:47:11

Le Monde de L'Écriture » Sous le soleil des topics » Archives croulantes » Revue » Numéro 8 » [T15] Le trou V2

Auteur Sujet: [T15] Le trou V2  (Lu 953 fois)

Hors ligne Mout

  • Mout
  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 165
[T15] Le trou V2
« le: 05 septembre 2016 à 10:22:00 »
Hop ! Version 2 !
(pas mal de changements un peu tout le long, mais surtout dans l'acte 3)
(merci encore de vos bons conseils et remarques :) )



Le trou

Acte 1
Décor : Le salon d’un appartement avec deux canapés l’un en face de l’autre, un tapis entre les deux déchiqueté en son centre par un grand trou sombre aux contours bien nets. Des bibliothèques. Une poutre traverse au plafond. À gauche, une porte, à droite, une fenêtre.

Scène 1 : Tessa.
Tessa, en nuisette, entre dans le salon une tasse de café à la main. Elle s’approche des canapés et découvre l’énorme trou à la place de la table du salon. Elle en fait le tour, se penche au-dessus pour voir dedans, pousse des onomatopées de temps en temps. Elle trouve un briquet posé par terre, essaye d’éclairer l’intérieur du trou. Tessa sort de la pièce en appelant.


TESSA : Dimitri !

Scène 2 : Tessa, Dimitri.
Tessa et Dimitri entrent. Tessa a toujours sa tasse de café à la main, Dimitri est en caleçon, les cheveux ébouriffés.


TESSA : Viens voir, je te dis, c’est incroyable.
Dimitri s’étire et grogne. Tessa l’entraîne jusqu’au trou.
DIMITRI : Mais ! Whaaa ! Mais c’est pas des conneries ?!
TESSA ton accusateur : Ben non, c’est pas des conneries.
Dimitri regarde le plafond intact au-dessus du trou, se penche pour voir dans le trou, se laisse tomber sur le canapé, sidéré.
DIMITRI : Qu’est-ce que c’est que cette connerie ??
TESSA : Tu viens de dire que c’en était pas une.
Tessa sirote son café tranquillement en regardant dans le trou. Dimitri se relève, prend le briquet reposé par terre et essaye d’éclairer dans le trou.
DIMITRI ton angoissé : Je ne vois rien.
TESSA : Pareil, j’ai rien vu.
DIMITRI : Tessa, on a des voisins en dessous, tu te souviens ? Pas un grand vide noir…
TESSA : C’est peut-être éteint chez eux avec les volets fermés ?
Dimitri la regarde comme si elle était folle.
DIMITRI : Mais enfin tu vois bien que c’est pas normal ce qu’on voit ! Enfin ce qu’on ne voit pas ! C’est comme…
TESSA riant : Comme si un trou noir avait aspiré leur appartement ?
Dimitri se lève et va se mettre à quatre pattes derrière le canapé, colle son oreille au plancher. Il se relève et saisit un balai, tape sur le sol trois coups. Il attend, Tessa s’agenouille sur le canapé pour le regarder faire par-dessus le dossier. Dimitri recommence à frapper.
Quatre coups remontent depuis le sol et l'on entend une voix étouffée.

VOISIN DU DESSOUS : C’est fini oui ? Y en a marre de votre boucan ! Je vais encore appeler les flics si ça continue !
TESSA : Toujours aussi patient et agréable… On peut donc éliminer l’hypothèse du trou noir.
Dimitri retourne observer le trou.
DIMITRI : Nan mais c’est fou. C’est peut-être pas que nous ?!
Il va à la fenêtre pour voir s’il se passe quelque chose dehors.
DIMITRI : Tout a l’air normal et calme… Je vais aller voir sur internet. Ils en parlent sûrement.
Dimitri sort de la pièce.

Scène 3 : Tessa.

Tessa va poser sa tasse sur un des rayons de bibliothèque. Elle retourne observer le trou, s’accroupit, avance sa main, hésite.

TESSA : Et si ça me bouffe la main ?...
Tessa se relève et va regarder les livres des bibliothèques, pose son index sur les titres.
TESSA : Non, pas celui-là… Celui-ci je l’aime trop… Hmmm, non plus… Voilà. Un bien lourd. L’édition de Dimitri ne sert à rien puisqu’on a déjà la mienne.
Elle emporte le livre avec elle jusqu’au trou, le tend au-dessus, hésite. Elle le lâche et recule aussitôt d’un pas. Trois secondes, puis un bruit sourd d’objet qui a rencontré le sol ‘Pok !’.
Tessa s’assied au bord du trou, les jambes se balançant à l’intérieur, pensive.

Scène 4 : Tessa, Dimitri.

Dimitri entre dans le salon, toujours en caleçon.

DIMITRI : Il n’y a rien, rien ! Personne n’en parle nulle part ! Un truc pareil ça ne peut pas arriver qu’à nous… (Il aperçoit Tessa)  Aaahh ! Mais tu es folle, sors de là !
TESSA moqueuse : Tout va bien, tu te souviens on a éliminé l’hypothèse du trou noir…
DIMITRI : Mais… Mais on ne sait pas ce que c’est ! Tessa, un trou est apparu dans notre salon, qui ne donne pas sur ce qu’il devrait y avoir en dessous ! Tout cela n’a aucun sens !
TESSA : Il y a un sol au fond. C’est un lieu consistant, il faut qu’on descende voir !
DIMITRI : Mais… Comment tu sais ça ? On n’y voit rien.
TESSA : J’ai balancé un livre, ça a touché un fond. Pok !
DIMITRI : Un livre ? Quel livre ?
TESSA : Bwo, un doublon inutile qu’on avait… Ta version était de toute façon bien trop lourde pour être agréable à lire, c’est pas pour rien qu’on a inventé des tomes hein, alors tout relier dans le même, c’est d’une imbécilité…
DIMITRI : Mais ! Tu as nourri un affreux trou surnaturel avec un livre à moi ?!
TESSA : Qu’est-ce qui te dit qu’il est affreux et surnaturel ?
Tessa se lève.
TESSA : Je vais aller chercher une torche et une corde pour descendre.
DIMITRI : Quoi ?? Il n’en est pas question, on appelle la police et c’est tout.
TESSA : La police ? Pour qu’ils fassent quoi ?
DIMITRI se tenant la tête : Je sais pas moi ! Quelque chose ! Et puis de toute façon, on n’a pas de corde.
TESSA : Oui, je vais prendre la grande rallonge électrique. J’espère qu’elle est assez solide.
Tessa sort de la pièce

Scène 5 : Dimitri.

Il fait les cent pas, puis se penche au-dessus du trou.

DIMITRI : Ohééé ! Y a quelqu’un ?
L’écho lui renvoie sa voix. Il prend le balai, le fait descendre, le remonte, le cogne contre les parois internes du trou.
DIMITRI soupirant : Pourquoi faut-il que ce genre de truc nous tombe dessus ?

Scène 6 : Tessa, Dimitri.

Tessa revient dans le salon, toujours en nuisette. Elle porte une lampe torche et une grande rallonge électrique. Elle cherche un point d’accroche, va se placer sous la poutre.

DIMITRI : Tu te rends compte que ça peut être dangereux ?
TESSA : Tu as juste peur de l’inconnu. Il n’y a aucun signe de danger. Tu n’as pas envie de savoir ce qu’il y a là-dedans ?
Dimitri s’assied sur un des canapés.
DIMITRI : Non. Enfin si, mais pas comme ça… Laissons des spécialistes aller voir d’abord…
Tessa lance la rallonge autour de la poutre et fait un nœud pour encercler la poutre.
TESSA : Bon c’est beaucoup trop court, je vais nouer des draps.
DIMITRI : Tessa, s’il te plaît ! Aide-moi plutôt à réfléchir à qui il faut appeler…
Tessa le toise.
TESSA : Personne ne te dit ce qu’il faut faire alors tu es perdu ? C’est pas interdit de découvrir les choses par soi-même, tu sais ?
Tessa sort.

Scène 7 : Dimitri.


DIMITRI : Elle serait foutue d’y aller… même sans moi… Qui s’occupera du zoo si ça tourne mal ? Il est important le zoo.
Il attrape une coupelle décorative remplie de cailloux de verre coloré qui calent une bougie, et jette les cailloux un à un dans le trou.

Scène 8 : Dimitri, Tessa.

Tessa revient avec un tas de draps qu’elle jette sur le canapé en face de Dimitri. Elle commence à les nouer ensemble.

DIMITRI : Tu vas vraiment y aller ?
TESSA : Bien sûr !
DIMITRI : Mais tu regardes et tu remontes tout de suite alors ?
TESSA : Comment veux-tu que je le sache ? J’atteindrai peut-être plus les draps une fois en bas.
DIMITRI : Mais enfin, c’est sûrement une impasse !
TESSA : Dimitri, je ne le saurais que quand j’y serai. Je ne vais pas te promettre de revenir alors que je n’en sais foutrement rien. Tu n’as qu’à venir.
Tessa va accrocher la série de draps au fil électrique passé autour de la poutre. Elle lance le long assemblement dans le trou.
DIMITRI : Tu as raison, j’ai peur. Peur de l’inconnu, peur du changement, j’ai pas envie que tout ça arrive et bouleverse… notre équilibre ? Tu comprends ?
Tessa sourit à Dimitri et va s’asseoir à ses côtés.
TESSA : Oui, je comprends. Mais moi je perds l’équilibre si je m’ennuie. On a toujours besoin de nouveaux horizons, tu ne crois pas ?
DIMITRI : Un trou noir, un nouvel horizon ?
TESSA : C’est pas un trou noir on a dit…
DIMITRI : Tu t’ennuies ?
TESSA : Mais non… Allez, viens !
Tessa se lève et attrape la corde de draps.
DIMITRI : Attends ! Et si on est coincés en bas ?
TESSA : Oui c’est vrai, prenons des trousses de secours.

Ils sortent. Le tonnerre gronde dehors, un orage éclate.

Scène 9 : Dimitri toujours en caleçon, Tessa toujours en nuisette.

Ils entrent avec chacun un sac à dos marron portant une croix rouge dessus.


DIMITRI : Attends ! La clef du zoo ! Je ne peux pas la laisser, elle est importante.
Dimitri fourre la clef dans son sac. Tessa passe devant Dimitri et se laisse descendre le long du cordage. Dimitri suit, au ralenti.

Acte 2

Décor : scène dans le noir, juste le faisceau de la lampe torche, Tessa et Dimitri avancent.

Scène 1 : Dimitri, Tessa.

DIMITRI : Combien de temps qu’on avance ?
TESSA : Aucune idée.
DIMITTRI : Tu sais qu’on vit un truc impossible ? Un tunnel dans le plancher de notre appartement entre le 3ème et le 4ème étage de notre immeuble ?
TESSA : Je sais.
DIMITRI : Faisons demi-tour, Tessa.
TESSA : Non. Je vois une lumière, on arrive.


Scène 2 : Dimitri, Tessa.
Des flambeaux éclairent une grotte. Les parois sont couvertes de dessins et peintures.


TESSA : Regarde ça, c’est incroyable ! Tu as vu ce dessin ? Des trombes d’eau qui pleuvent, et là, les terres qui sont submergées.
DIMITRI : Ça raconte le déluge. On serait dans une église souterraine ?
TESSA : La suite ici. Des galeries qui rejoignent toutes un grand tunnel commun.
DIMITRI : Un tas de gens et d’animaux qui les parcourent jusqu’à ressortir sur une île.
TESSA : La seule terre restant émergée sur le globe.
DIMITRI : C’est une drôle de version de l’arche de Noé…
TESSA : Oui… Tu crois que…
DIMITRI : Non. Ce qui nous arrive dépasse l’entendement, mais je vais pas me mettre à croire en Dieu pour autant.
TESSA : C’est pas Dieu, tu vois bien. C’est… un réflexe cosmique pour garder des espèces ?
DIMITRI : Je sais pas. C’est n’importe quoi.
TESSA : Continuons.
Ils se dirigent vers le couloir sur la droite de la scène pour poursuivre leur chemin, réapparaissent à gauche et avancent dans le noir, avec juste le faisceau de la lampe torche.

Scène 3 : Dimitri, Tessa, deux chats.


TESSA : Ah ! Tu as vu ? Quelque chose a bougé !
DIMITRI : Non j’ai rien vu, passe-moi la lampe !
TESSA : Quelqu’un ? Y a quelqu’un ?
Dimitri éclaire deux chats avec sa lampe.
DIMITRI : C’est eux que tu as dû voir.
TESSA : Des chats !
DIMITRI : Je crois que j’entends du bruit plus loin. Tessa, on devient fous non ? Qu’est-ce qu’on est en train de vivre ?
TESSA crispée : Je sais pas… Avançons.
À droite de la scène une lumière s’éclaire progressivement, ils arrivent à la sortie du tunnel.
TESSA : Dimitri, je me sens bizarre.
DIMITRI : Moi aussi, Tessa…


Acte 3

Décor : la sortie d’une grotte sur une île, plage et palmiers dans le fond, des gens, des animaux dans des enclos.

Scène 1 : Dimitri, Tessa, Femme avec une casquette (Debby), Héros, foule de gens et d’animaux.

DIMITRI une main à son front : Oh putain ça a recommencé ! (se prenant la tête dans les mains) Aaaah ! La migraine !
TESSA inquiète : Dimitri ! Qu’est-ce qui t’arrive ?
DIMITRI : Il a encore perdu avant de nous tuer, tu vois bien !
TESSA : Quoi ? Mais ? Qu’est-ce que tu racontes…
FEMME AVEC UNE CASQUETTE : Ok tout le monde, l’effacement est terminé, le jeu est rechargé, on va espérer que le game over arrivera moins vite cette fois ! Héros, par ici, je te téléporte au début du jeu. Les concernés des trois premiers niveaux vous lâchez les cocotiers et vous vous remettez dans le bain, il s’agit pas d’oublier votre texte. Les apparitions des niveaux quatre à douze vous pouvez profiter de la plage, je vous ferai signe quand l’heure approchera.
HÉROS : Y en a marre, Debby, pourquoi ils font pas des héros tournants un peu ? Je gère des emmerdements à gogo, je prends le tunnel et je repars aussi sec ! Moi aussi je veux des vacances, merde !
FEMME AVEC UNE CASQUETTE : J’ai pas d’emprise sur les scénaristes du jeu vidéo, mon chou. Si tu crois que j’aime orchestrer tout ce bazar tu te fourres le doigt dans l’œil.
TESSA : Je comprends pas. Je comprends rien.
FEMME AVEC UNE CASQUETTE : Tessa, Dimitri, vous voilà enfin ! Pourquoi vous avez piqué des trousses de secours ? Faudra penser à les ramener…
HÉROS : Salut Dim’, je suis mort avant toi, cette fois.
DIMITRI : Je préfère quand tu me mitrailles pour récupérer la clef du zoo, mon pote. T’imagines pas la migraine quand le jeu s’arrête avant et qu’on reste coincés dans notre rôle.
HÉROS moqueur : Ça illumine pourtant ma journée de vous voir débarquer en pyjama.
TESSA criant : Mais c’est quoi ce bordel ! Il se passe quoi ?
FEMME AVEC UNE CASQUETTE : Je ne le dirai jamais assez mes amis, je ne cautionne pas le jeu de merde dans lequel nous sommes coincés. Héros, tu es prêt ? Allez hop, sur la plateforme de téléport, mon chou.
TESSA : Répondez-moi ! Dimitri ! Explique-moi !
DIMITRI : J’ai trop mal au crâne, Tessa, rejoins moi à la plage quand tu te souviendras…
TESSA : Mais…
Dimitri part. Tessa est abasourdie.

Scène 2 : Tessa, Debby, quelques gens dans le fond.


DEBBY : Vendeur de journaux et Cynthia, pointez-vous ! Vous filez les infos à Héros dans cinq minutes s’il tourne pas en rond comme la dernière fois. Tessa, concentre toi, ma bichette, ça va te revenir. Le jeu vidéo, tu te souviens ?
TESSA criant : Je ne suis pas un putain de personnage de jeu vidéo !
DEBBY : Tu nous refais une crise d’identité ? Allez, nous ne sommes que de l’ADN humain codé dans un ordinateur, ça te parle ?
TESSA : Quoi ? Mais… Non !
DEBBY : Le top du jeu vidéo, des personnages avec une apparence plus réelle que jamais…
TESSA : Je ne me laisserais jamais enfermée dans un jeu vidéo, je ne vous crois pas !
DEBBY : Tu as dû jouer à des trucs du genre quand tu étais vivante, tu te souviens un peu ? Sans savoir que des esprits se retrouvaient bloqués pour notre divertissement bien sûr…
TESSA : Aaaah ma tête… Cette migraine…. (se tenant la tête)
DEBBY : Super, ça te revient ! Gros Jack, sur la plate-forme de téléport ! La vente d’armes a lieu dans trois minutes !
TESSA : Debby ! Debby, je me souviens. (pleurant) Je veux pas ça !
DEBBY : Bienvenue, chérie. Dimitri t’attend à la plage.
TESSA : Je veux pas recommencer, je veux pas de cette plage. Il faut qu’on le fasse comprendre aux concepteurs, qu’ils nous libèrent.
DEBBY : Tessa…
TESSA : Quoi, ne me dis pas qu’ils le savent ?
DEBBY : La réponse te rendrait agressive…
TESSA : Je ne le ferai plus, Debby ! Je n’irai plus dormir dans ce putain de lit pour me faire buter par Héros pour une foutue clef de zoo. Ma vie n’est pas une éternelle répétition !
DEBBY : Quelle vie ? Tu es morte mon cœur…
TESSA furieuse : Je vais changer le rôle, Debby, je vais le faire, je te dis.
DEBBY s’énervant : Tu ne vas pas tous nous condamner ! Si on foire le scénario le jeu sera révisé pour une nouvelle version et là, on sera bel et bien morts. Il ne faut aucune anomalie, aucune.
TESSA : Debby, nous sommes des marionnettes, des jouets, on n’a aucune liberté.
DEBBY : Non, JE n’ai aucune liberté. Parce que j’interviens en dernier et que je fais un stupide signe de main pour lancer le générique de fin, je me retrouve à gérer toute la mise en scène. Héros et moi on est des esclaves, oui. Mais toi… (fort) Chauffeurs un à sept pour la course poursuite du niveau un, en place ! (normal) Toi, tu es libre le temps que le joueur atteigne le niveau six, tu te fais tuer et tu reviens à la liberté. Ça te laisse de belles heures, alors va te détendre et arrête de te plaindre.
TESSA : J’en ai fait le tour vingt fois de cette île, je la déteste cette plage…
DEBBY : Pauvre petite, c’est si dur de patauger dans les vagues ? Tessa, je te le répète, tu as quelques heures devant toi, une île agréable, et quand tu te seras fait tuer pour la cinquante-troisième fois, tu reviendras ici par un tunnel pour retourner faire bronzette. Je sais que ça te chamboule quand tu te prends pour une vivante, mais il n’y a pas d’issue. Rien, ton horizon est clos et tu ne peux rien faire contre.
TESSA : Cinquante-trois !  Et combien encore à venir ? On va tous devenir fou.
DEBBY : On n’a pas le choix. Ce n’est pas une seconde chance, chérie, c’est ça ou la mort.
TESSA : Et bien la mort alors !
DEBBY : Et qu’est-ce qu’elle aurait de plus ?
TESSA : L’inconnu.

« Modifié: 01 octobre 2016 à 10:50:43 par Mout »
Je suis le mout, tu es le mout, il est le mout, elle est le mout, nous sommes le mout, vous êtes le mout, ils sont le mout.
Le mout est multiple, le mout est omniscient : le mout est tout.

Hors ligne Ragne

  • Calligraphe
  • *
  • Messages: 116
    • Par chez moi
Re : [T15] Le trou
« Réponse #1 le: 06 septembre 2016 à 16:24:37 »
Coucou Mout

Le théâtre fait rarement des émules, alors je viens te dire au fil de la lecture ce que m'inspire ton texte.

Citer
TESSA regard accusateur : Ben non, c’est pas des conneries.
Ce passage m'ennuie. Tout d'abords, la didascalie n'est pas marqué par un italique ou un retour à la ligne, et je l'a trouve inutile en fait. C'est au metteur en scène de définir le jeu des acteurs. Je me souviens d'une représentation de Don Juan ou le personnage principale avait été actualisé pour correspondre dans son jeu à un fasciste. Tout ça pour dire qu'en soit, comme ça n'apporte rien au récit (et que les myopes dans la salle ne s'en rendront pas compte), cette didascalie fait dirigiste et est superflu.
Quand à la reprise de l'autre au dessus, ça manque un peu d'élégance je trouve :/

En fait, tu as vraiment un truc avec les attitude de tes personnage qui ne correspondent pas à ma vision du théâtre, c'est amusant, ça devient presque une nouvelle par instant. Les tons et les regards ne doivent pas figurer dans l'oeuvre selon moi. (mais c'est juste un avis, je crois que j'avais lu un lettre de ionesco qui affirmait le contraire et je n'arrive pas à la retrouver en ligne)

Pour le reste en soi, il y a peu à dire, formellement, quelque phrases manque un peu de naturel, mais rien qui soit terriblement dangereux.
En fait c'est surtout qu'il y a un problème de transition. On passe d'une situation de mystère où y'as un pusillanime et une timbrée qui s'aventurent dans un endroit potentiellement dangereux à un mindfuck absolu.
Et ce qui est dommage c'est qu'on sent l'univers pensée avec des enjeux logiques. Les protagonistes sont des esclaves d'un monde où ils sont éternellement rebooté et ne peuvent pas se rebeller sous peine de mourir. Ok, je marche. Ce sont de anciens humains qu'on a greffé sur de l'informatique pour avoir de meilleurs graphisme. Ok, y'as un petit problème éthique, mais je marche encore. Le problème c'est que la transition entre l'illusion du réel et le monde d'anticipation ne se fait pas et on trébuche vraiment, ce qui amène à des phases d'expositions assez maladroite
Citer
Tessa, nous étions tous réels. Nous avons vécu et nous sommes morts. L’ADN prélevé sur nos cadavres ne garde pas la mémoire complète de nos vraies vies, mais on a suffisamment de flashs pour l’avoir compris. Il n’y a que ceux qui n’ont pas vécu comme ils l’auraient voulu qui ne s’y font pas. Ils veulent une seconde chance, mais ce n’en est pas une.
Par exemple cette phrase fait beaucoup trop robot, trop personnage secondaire. Qui parle comme ça dans la vie ? Ca manque d'humour, de résignation, d'expérience. On ne reste pas calme sur la seule base d'une menace, on reste calme quand on a entendu l'histoire de x qui a joué au con et en a fais les frais.

Quand à la révolte, elle est soit pas assez triste, soit trop sur la réserve pour me convaincre. Quand à la chute, elle manque un peu de panache.

Du coup cher Mouth, je suis un peu déçu parce que ton texte a tout pour être génial, mais est trop aride pour vraiment séduire de suite.
Bref, courage très cher. Je reviendrais lire après la réécriture!
Niou

Hors ligne Mout

  • Mout
  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 165
Re : [T15] Le trou
« Réponse #2 le: 06 septembre 2016 à 18:21:57 »
Salut, premier lecteur !

Le théâtre fait rarement des émules.
j'ai pas compris  :-\

pour la didascalie pas en italique, c'est un oubli réparé (tu as peut-être remarqué qu'il y avait bcp d'italique à mettre sur ce texte, ça aurait été une anoRmalie que j'en rate pas un bout  :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:), pour leur utilisation, j'y connais trop rien, donc peut-être faut en supprimer oui, j'en sais rien. C'est pas tant de vouloir être dirigiste sur la mise en scène que le contexte du texte (un AT pour être lu plutôt que joué) qui fait que le lecteur n'a pas les mimiques des acteurs quoi, mais je sais pas trop...

pour la transition abrupte entre les genres/phases (y en a trois un peu en fait, qui correspondent aux actes ), quelque part c'est pas mal si ça t'a WTFé puisqu'en soit c'est vraiment ce que vivent les persos qui ne sont pas au fait de leur réalité en 1 et 2. Après ça a pas l'air de t'avoir enchanté tout ça, donc bon, c'est peut-être pas très réussi...

Citer
Quand à la révolte, elle est soit pas assez triste, soit trop sur la réserve pour me convaincre.
comment ça une révolte triste ? :\? Là on est pas tant dans la révolte, la résignation globale est rodée, Tessa est surtout abasourdi et en mode dépressive. J'aurai pu traiter de la révolte mais ce serait un autre chapitre du texte alors  :D j'espère pour eux que ça arrivera, même s'ils ont l'air de pas tellement pouvoir s'en sortir en fait (y a bien une question éthique soulevée par ce biais de façon ultra rapide, mais du coup ça semble suffir pour qu'elle soit présente donc c'est cool, après mon but sur le fond était davantage de parler de la peur de l'inconnu et de son besoin (et l'acte 3 avec la chute WTF c'est pour le côté funky du WTF, pas tant pour le fond)) (si tu as compris ce que je viens d'essayer d'exprimer, tu es très fort  :huhu:)

sinon je vais attendre d'autres retours avant de me lancer dans des modifs.

Merci de ton passage !

Mout
Je suis le mout, tu es le mout, il est le mout, elle est le mout, nous sommes le mout, vous êtes le mout, ils sont le mout.
Le mout est multiple, le mout est omniscient : le mout est tout.

Hors ligne Rémi

  • ex RémiDeLille
  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 6 495
Re : [T15] Le trou
« Réponse #3 le: 07 septembre 2016 à 22:52:11 »
Salut Mout,
je pense qu'il manque une ou deux virgules dans les didascalies du tout début.

Citer
Je vais aller voir sur internet. Ils en parlent surement aux infos.
"aux infos" aurait tendance à renvoyer à la télé, je trouve

Citer
on appelle la police et c’est tout, là.
le "là" me semble en trop

Citer
J’atteindrai peut-être plus les draps une fois en bas.
atteindrais, non ?
(et c'est pas super oral cette phrase, je trouve)

Citer
Des galeries qui rejoignent tous un grand tunnel commun.
toutes

Acte 3  : sur une pièce si courte, ce changement de décor me paraît chaud à réaliser

Citer
TESSA criant : Je ne suis pas un putain de personnage de jeu vidéo ! Expliquez-vous !!
italique à "criant"

Citer
Il n’y a que ceux qui n’ont pas vécu comme ils l’auraient voulu qui ne s’y font pas.
qui n'en font pas ?

Bon, l'idée est chouette (pas forcément ultra nouvelle) et j'aime bien le début, avant le jeu vidéo. À partir de là, je trouve que c'est trop figé, Debby raconte l'histoire à comprendre, on ne la découvre pas. Ce serait certainement plus chouette si on comprenait le truc à travers Tessa et edit Debby Dimitri. Autre remarque, où est Dimitri dans la dernière scène ? Pourquoi n'est-il plus avec Tessa ? Donc, lecture agréable mais la fin manque de peps je trouve.
Je trouve les dialogues plus vivants au début, dans le dernier acte, les interventions de Debby sont longues.
Voilà, j'ai bien aimé mais je suis pas ultra convaincu.
Merci pour la lecture,
Rémi
« Modifié: 08 septembre 2016 à 16:44:08 par RémiDeLille »

Hors ligne Chouc

  • ex ChoucrouteEstivale
  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 517
  • Chercheuse dort
Re : [T15] Le trou
« Réponse #4 le: 08 septembre 2016 à 15:32:05 »
Salut Mout !

Au fil de la lecture :

Citer
À gauche, une porte pour entrer et sortir de la pièce, à droite, une fenêtre.
Et la fenêtre, elle sert à quoi ?  :D
Pardon, je me moque gentiment  ;) Je pense pas qu'il soit indispensable de préciser à quoi sert une porte  :P

Citer
DIMITRI : Tessa, tu te rends compte que ça peut être dangereux ?
TESSA : Tu as juste peur de l’inconnu, Dimitri. I
Il n'y a qu'eux, je ne trouve pas très naturel qu'ils s'appellent par leurs prénoms respectifs.

Citer
Tessa revient avec un tas de draps qu’elle jette sur le canapé en face de Dimitri. Elle commence à les nouer ensemble.
Alors ça c'est un truc qui m'a toujours fasciné. Quelle quantité de parures de lit un couple peut posséder pour confectionner une grande longueur de corde en nouant des draps ?  :D

Citer
TESSA : Oui c’est vrai, faut des affaires.
Cette phrase cloche un peu. Depuis le début, Tessa fait preuve d'initiative et de témérité. "faut des affaires" ça sonne pas terrible dans sa bouche. Je l'imagine davantage répondre "oui, c'est vrai, il nous faut du matériel." ou "des vivres", quelque chose de plus concret et pragmatique que "des affaires".

Citer
DIMITRI : Je me souviens, ça y est putain.
C'est brutal comme sursaut. Peut-être insérer une didascalie juste avant disant que Dimitri ouvre de grand yeux, se prend la tête à deux mains ou attrape le poignet de Tessa brusquement, quelque chose qui appuie cet effet "révélation".



Ah, du théâtre !
Un choix casse gueule et audacieux pour un AT, je respecte ça.

Je comprends un peu ce que dit Ragne au tout début, certaines de tes didascalies ne sont pas pertinentes dans le sens où il s'agit d'indications trop subtiles pour de la mise en scène perceptible par le spectateur. Rémi a mis le doigt sur un truc aussi, de tels changement de décors semblent difficilement envisageable dans une vraie pièce.
Tout ça pour dire que ta pièce ne me semble pas "crédible" en tant que telle.

Je pense que tu as opté pour une forme risquée en partant sur du théâtre. Parce qu'à côté de ça, ton histoire est bien vue et très intéressante, donc je trouve qu'avoir voulu en faire une pièce lui nuit plus qu'autre chose. Les codes du théâtre ne sont pas appliqués à fond et ça tend à dévaloriser ton récit, c'est dommage.  Je vais à nouveau m'appuyer sur le commentaire de Rémi mais son exemple est parfait : Debby découd toute l'intrigue avec une explication, ça n'est pas "vivant" comme du théâtre est supposé l'être.

Bref, tu as un fond solide et intéressant, mais la forme pêche un peu selon moi. Tu pourrais en faire une "vraie" pièce en respectant totalement les codes du théâtre et en redonnant leurs lettres de noblesse aux didascalies, à la mise en scène et à l'action. Ou tu pourrais te rebeller et en faire tout autre chose, un texte court, une chanson, une fable, que sais-je...Mais en l'état, je réserve mon jugement bien que séduite par le fond.

Je vais surveiller ton texte de près  ;)

A bientôt !

Hors ligne Kerena

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 544
  • Générateur d'improbabilités
    • Dans les nuages
Re : [T15] Le trou
« Réponse #5 le: 08 septembre 2016 à 17:00:29 »
Bonjour Mout !

Citer
DIMITRI : Tessa, on a des voisins en dessous, tu te souviens ? Pas un grand vide noir…

 :D

Citer
Tessa s’assied au bord du trou, les jambes se balançant à l’intérieur, pensive.

Elle a pas peur Tessa ! :aah:

Citer
  Aaahh ! Mais tu es folle, sors de là !

qu'est-ce que je disais ?  :mrgreen:

Citer
c’est d’un imbécile

d'une imbécilité :huhu:

Citer
Ok tout le monde, l’effacement est terminé, le jeu est rechargé, on va espérer que le game over arrivera moins vite cette fois ! Héros, par ici, je te téléporte au début du jeu.

 :o



Bon, je suis perplexe (encore. Décidément, cet AT me donne beaucoup de perplexité). J'étais contente de voir du théâtre, parce qu'on en a rarement en réponse à nos AT du Mout.
Mais, heu. Je ne sais pas du tout quoi penser de cette pièce. J'ai adoré le début, la découverte du trou, le caractère de Tessa, le départ à l'aventure... Mais peut-être que j'aurai préféré rester dans le "réel". L'histoire est un peu "osée" pour du théâtre, alors du coup je suis assez perturbée.

Je ne sais pas comment commenter ton texte, et ça m'embête.  :\?
Je crois qu’il y a dans le cœur des hommes une place créée pour l’émerveillement, une place endormie qui attend de s’épanouir. ~ Ambre, Les aventuriers de la mer, R. Hobb

Hors ligne WEG

  • ex World End Girlfriend ou Nocte
  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 591
  • Innuendo Cumulonimbus
Re : [T15] Le trou
« Réponse #6 le: 10 septembre 2016 à 04:40:13 »
DIMITRI : Mais ! Whaaa ! Mais c’est pas des conneries ?!
Allons, jeune homme, voilà qui est vulgaire.

Premier acte fini. Bon, j'aime pas Dimitri, c'trop une mauviette et je le trouve lourd.

Texte fini. Ok, je ne m'en serait pas douté, c'était vachement cool comme développement. Après... y'a quand même quelque chose qui ne va pas, le thème de la liberté/indépendance/inconnu n'est pas assez mis en valeur au départ pour que la fin puisse vraiment marquer. Je sais que dans certaines répliques ça en parle (avec les hésitations de Dimitri), mais ça devrait être quand même mieux exploité à mon avis.
Chameau vagabond / Houmousexuel patatophile

Hors ligne Marygold

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 253
  • marmotte aphilosophique
Re : [T15] Le trou
« Réponse #7 le: 10 septembre 2016 à 11:53:35 »
Hey Mout !

Citer
se laisse tomber assis sur le canapé
Le "assis" est superflu il me semble

Citer
DIMITRI : Qu’est-ce que c’est que cette connerie ??
TESSA : Tu viens de dire que c’en était pas une.
Un peu lourd, du coup

Citer
VOISIN DU DESSOUS : C’est fini oui ? Y en a marre de votre boucan ! Je vais encore appeler les flics si ça continue !
TESSA : Toujours aussi patient et agréable…
Bah, en même temps, va être patient quand on tape sur ton plafond avec un manche à balai !

J'aime bien les scènes 3 et 4, malgré quelques lourdeurs, elles sont plus drôles que le début. Et ensuite j'ai lu d'une traite, ça m'a intriguée cette histoire de tunnel, de zoo, de peintures murales, etc.
Je ne sais pas trop quoi en penser. L'idée de base est intéressante - imaginer ce que sont les personnages d'un jeu vidéo quand ils ne sont pas dans la scène du héros - mais j'ai pas trop accroché à leur histoire, ça ne m'a pas émue plus que ça.
En fait, je suis assez d'accord avec la seconde partie du commentaire de Ragne (pour les didascalies en revanche, j'ai pas trop tiqué... mais j'ai lu le dernier Rowling qui m'a beaucoup déçue donc peut-être que mes attentes en théâtre sont moindres désormais ^^)
Après, pour améliorer juste un chouia le texte, l'idée de Rémi est pas mal pour pallier le côté froid de la révélation : ce serait pas mal de voir ça du point de vue de Tessa et Dimitri, plutôt que d'avoir une explication extérieure.

Bref, je ne sais toujours pas quoi en penser. Je reviendrai lire une V2 si tu en fais une, quel que soit les suggestions que tu prends en compte. Mais, dans tous les cas, je rejoins mes camarades pour dire qu'on n'a pas souvent du théâtre et que ça fait plaisir d'en lire !

Merci pour ta participation !
Oh yeah ! 8)

Hors ligne Mout

  • Mout
  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 165
Re : [T15] Le trou
« Réponse #8 le: 11 septembre 2016 à 09:57:05 »
Salut,

et merci de vos lectures et avis !

je vais essayer de bouger le texte aujourd'hui en fonction de vos remarques, donc une V2 à venir :)

pour répondre à certains points :

@rémi
Citer
Autre remarque, où est Dimitri dans la dernière scène ? Pourquoi n'est-il plus avec Tessa ?
il s'est barré à la plage quand il s'est souvenu de tout (au moment du changement de scène), normalement c'est indiqué. En fait ça le "transforme" quand ça fait "ting" et qu'il se souvient, mais peut-être que du coup je vais le faire se souvenir dès qu'il voit le bazar et que l'explication vienne de lui effectivement

(je réponds au reste sur le global après ;) )

@choucroute
Citer
Il n'y a qu'eux, je ne trouve pas très naturel qu'ils s'appellent par leurs prénoms respectifs.
en fait c'est que si on se place en mode théâtre joué les spectateurs n'ont pas leurs noms sinon... et j'ii tendance à les remettre parce que ça me parait délicat de s'en souvenir en une seule fois. Et aussi je crois que j'ai tendance à parler en disant les noms de gens  :D

Citer
Alors ça c'est un truc qui m'a toujours fasciné. Quelle quantité de parures de lit un couple peut posséder pour confectionner une grande longueur de corde en nouant des draps ?  :D
hmmm un draps fait 190 donc un peu plus sur la diagonale, moins le noeud on doit pas aller en dessous des 170. si tu rajoute les housses de couettes je pense que 3 draps 3 housses de couettes suffisent largement pour un trou de 10m (et là je vois le truc à 8-10 mètres en gros)

Citer
Cette phrase cloche un peu. Depuis le début, Tessa fait preuve d'initiative et de témérité. "faut des affaires" ça sonne pas terrible dans sa bouche. Je l'imagine davantage répondre "oui, c'est vrai, il nous faut du matériel." ou "des vivres", quelque chose de plus concret et pragmatique que "des affaires".
yep, carrément d'accord avec toi

Citer
Ou tu pourrais te rebeller et en faire tout autre chose, un texte court, une chanson, une fable, que sais-je...
ben en fait tout ça est partie de l'idée d'une scène de théâtre avec un trou au milieu d'un salon autour du duquel les persos peuvent tourner en faisant   :o :???: :-\ >< |-| :D :/ :-X ;D J'avais pas prévu de suite y a bien fallu trouver une idée  :D Mais bref pour dire que j'avais vraiment envie que ce soit du théâtre pour cet élément trou que je trouvais vachement sympa dans la mise en scène.

@kerena WEG et marygold : merci du passage  :)

et donc @tous :
je vous rejoins sur le manque de finesse des transitions, et sur le côté trop explicatif de la troisième partie, c'est effectivement pas terrible tout ça... je vais faire des modifs ;) (même si dans l'idée pour les transitions entre les actes, je trouvais ça rigolo qu'on change complétement d’ambiance/genre littéraire de l'un à l'autre, apparemment ça fonctionne pas trop)
pour l'aspect impossible de la mise en scène par contre je pense que c'est plutôt jouable. les actes un et deux sont assez classiques (le 2 c'est une question de jeu de lumière). Le trois je pense que les moyens techniques actuels peuvent jouer sur une projection de film dans le fond d'un paysage avec le gros bordel, des gens qui se téléportent etc, et que sur scène il y ait au final les quelques persos qui en sont pas dans la figuration. non ? ou bien délirer en mode décor en carton à gros pixel (jeu vidéo) pour le décor de la plage, et pareil pour les animaux ? enfin chai pas mais je pense qu'au théâtre on bidouille tjs un truc tant que que le lieu est fixe.

à bientôt pour la V2 donc !
Je suis le mout, tu es le mout, il est le mout, elle est le mout, nous sommes le mout, vous êtes le mout, ils sont le mout.
Le mout est multiple, le mout est omniscient : le mout est tout.

Hors ligne Mout

  • Mout
  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 165
Re : [T15] Le trou V2
« Réponse #9 le: 11 septembre 2016 à 12:44:00 »
La version 2 est dans le premier post, pour les courageux qui voudraient relire !
(des changements un peu tout du long, mais surtout dans l'acte 3 qui devrait mieux passer j'espère (hésitez pas à me dire si c'est tjs foireux) )
Je suis le mout, tu es le mout, il est le mout, elle est le mout, nous sommes le mout, vous êtes le mout, ils sont le mout.
Le mout est multiple, le mout est omniscient : le mout est tout.

Hors ligne Chouc

  • ex ChoucrouteEstivale
  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 517
  • Chercheuse dort
Re : [T15] Le trou V2
« Réponse #10 le: 11 septembre 2016 à 14:58:11 »
Re !

Citer
portant une croix en plus rouge dessus.
:\?

Citer
Je n’irai plus dormir dans ce putain de lit pour me faire buter et que Héros prenne la clef du zoo.
Je suis pas convaincue.
Dimitri en parle déjà avec Héros juste avant. Pour le coup, ça me semblerait plus naturel que ça vienne de Debby : "tu sais que c'est inévitable, Héros vous tue tous les deux pour s'emparer de la clé du zoo, c'est le scénario qui veut ça."
Un truc du genre '-'



C'est nettement mieux, vraiment !
Le fait que Dimitri revienne à lui en premier et parle avec Héros sans que Tessa n'y entende quoi que ce soit, ça me semble bien plus naturel. Maintenant, pour bien faire, il faudrait des yeux neufs. Quelqu'un qui n'avait pas lu la V1, pour s'assurer qu'on comprend facilement. Mais en l'état, tu as résolu bon nombre de problème. J'adhère  :)

Hors ligne Kanimp

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 974
  • mangeur de pop corn
    • page perso
Re : [T15] Le trou V2
« Réponse #11 le: 12 septembre 2016 à 14:38:32 »
Bonjour Mout,


Citer
TESSA : Qu’est-ce qui te dit qu’il est affreux et surnaturel ?
:viviane:

J’ai toujours eu du mal à commenter des scènes de théâtre et je crois que c’est la première ou j’ose.
Le fait que cela soit obligatoire n’y est pas étranger.

Au début, je trouvais l’histoire amusante et bien menée.
Arrivé à l’acte 3, où l’histoire mène à un « game over ». C’était où j’étais en le lisant.
Complètement perdu, à comprendre qui dit quoi.
Je n’arrivais plus à visualiser la scène, ce que j’arrivais auparavant.
Bref, je me suis retrouvé à la cause primaire pour laquelle je ne commente pas de pièce de théâtre.
Je n’arrive pas à visualiser les scènes suffisamment que pour les comprendre.

Ceci dit, le sujet du trou qui apparait dans le salon pour arriver à un jeu vidéo est pas mal.

Intéressé par Star Citizen. Utilisez le code STAR-6JJV-BSWP pour obtenir 5000 UEC.

Hors ligne Rémi

  • ex RémiDeLille
  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 6 495
Re : [T15] Le trou V2
« Réponse #12 le: 17 septembre 2016 à 20:23:14 »
Salut mout !

Citer
DIMITRI se tenant la tête :
manque l'italique ici

Citer
TESSA : C’est pas Dieu, tu vois bien. C’est… un réflexe cosmique pour garder des espèces ?
réflexe cosmique me semble optimisable

Citer
TESSA crispée : Je sais pas… Avançons.
manque l'italique

Citer
TESSA criant : Mais c’est quoi ce bordel ! Il se passe quoi ?
idem

Bon, il me semble bien mieux comme ça cet acte 3 :) Beaucoup plus intéressante cette façon de faire comprendre le coup du jeu vidéo.
Par contre, je capte pas bien la cohérence avec la scène du début dans leur appart. Je veux dire, dans le jeu, ils habitent cet appart ?
La toute fin est chouette aussi.

Bref, elle me plait plus cette V2 :)

A+
Rémi

Hors ligne Mout

  • Mout
  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 165
Re : [T15] Le trou V2
« Réponse #13 le: 20 septembre 2016 à 11:46:26 »
Merci de vos relectures Rémi et Choucroute ! :)

et merci de ton passage Kanimp :)

@rémi
Citer
Par contre, je capte pas bien la cohérence avec la scène du début dans leur appart. Je veux dire, dans le jeu, ils habitent cet appart ?
c'est peut-être plus clair dans la v1 :\? en gros Héros doit monter dans l'appartement de Tessa et Dimitri pour récupérer la clef du zoo dont il a besoin (pour le jeu) et le scénario du jeu prévoit qu'il arrive et les tue dans leur sommeil (un peu un clin d’œil contre la violence parfois exagérée dans les jeux vidéos). Là en gros héros s'est fait tué dans la montée d'escalier et comme le scénario était déjà "activé" dans leurs têtes, Dimitri et Tessa sont restés "coincés" dans les persos jusqu'au tilt, et c'est aussi pour ça qu'ensuite il passent toute la pièce en pyjama (ils ont pas de vêtements dans le jeu ils sont voués à se faire tuer au lit)

voili voilou !

(j'ai fait les modifs de l'italique, et sur la phrase qui gênait choucroute :) )
Je suis le mout, tu es le mout, il est le mout, elle est le mout, nous sommes le mout, vous êtes le mout, ils sont le mout.
Le mout est multiple, le mout est omniscient : le mout est tout.

Hors ligne Rémi

  • ex RémiDeLille
  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 6 495
Re : Re : [T15] Le trou V2
« Réponse #14 le: 20 septembre 2016 à 16:33:14 »
en gros Héros doit monter dans l'appartement de Tessa et Dimitri pour récupérer la clef du zoo dont il a besoin (pour le jeu) et le scénario du jeu prévoit qu'il arrive et les tue dans leur sommeil (un peu un clin d’œil contre la violence parfois exagérée dans les jeux vidéos). Là en gros héros s'est fait tué dans la montée d'escalier et comme le scénario était déjà "activé" dans leurs têtes, Dimitri et Tessa sont restés "coincés" dans les persos jusqu'au tilt, et c'est aussi pour ça qu'ensuite il passent toute la pièce en pyjama (ils ont pas de vêtements dans le jeu ils sont voués à se faire tuer au lit)
Ok, je viens de relire, c'est moi qui merdouille sur ce coup-là, désolé  :/

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.547 secondes avec 24 requêtes.