Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

20 novembre 2019 à 22:35:50

Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Poésie (Modérateurs: Aube, Ben.G, Claudius) » avortons, orphelins, bossus, bribes, lambeaux, éclats d 'azur (fil collectif)

Auteur Sujet: avortons, orphelins, bossus, bribes, lambeaux, éclats d 'azur (fil collectif)  (Lu 22549 fois)

Hors ligne Versus1

  • Calliopéen
  • *
  • Messages: 503
Grâce

Que de fois suis-je venu communier, Grand Tout !
En vain. Car ton ordre sacré n’est rien d’autre
Qu’un vaste champ de forces sans kamis*.
Et pourtant, aux appels incertains des mortels,
Caché, tu dépêches la paix, les riches heures.

*esprits / dieux de la nature japonais

N.B : J'ai posté ce quintil (pièce de cinq vers), dans le fil dédié au partage et à l'inachèvement, car les deux derniers vers ne me satisfont pas – peut-être à tort –, particulièrement leur rythme qui dénote, je trouve, avec les trois premiers.
« Modifié: 28 juillet 2019 à 17:27:26 par Versus1 »

En ligne WEG

  • ex World End Girlfriend ou Nocte
  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 599
  • Innuendo Cumulonimbus
Le nu mental.
Des asparagus sur la plage.
J'ai trouvé le sommier.

Spoiler
[close]
Chameau vagabond / Houmousexuel patatophile
[img width= height=]http://nanowrimo.org/widget/graph/weggen.png[/img]

En ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 7 303
  • Voleur de nuits
    • J'irai lire chez vous
Re : avortons, orphelins, bossus, bribes, lambeaux, éclats d 'azur (fil collectif)
« Réponse #242 le: 11 septembre 2019 à 14:14:45 »
J'ai batti ce sarcophage de couettes
Où j'attends un prophète pour descendre me rejoindre ;
Des doigts somnambules grattent les couloirs
De ce labyrinthe dont nous aurons l'éternité
«J'aurais beau me crever au travail, porter des chevaux sur les épaules, faire tourner des meules et des moulins, de toute façon, je ne serai jamais un travailleur. Mon travail, quelque forme qu'il puisse prendre, il n'est perçu que comme pure caprice, espièglerie, hasard.»
- Ossip Mandelstam

Hors ligne extasy

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 090
Re : avortons, orphelins, bossus, bribes, lambeaux, éclats d 'azur (fil collectif)
« Réponse #243 le: 11 septembre 2019 à 14:26:45 »
Ooh c'est pas mal...
C'est marrant je pensais à un pharaon hier matin :\?

Hors ligne Hily

  • Buvard
  • Messages: 2
Ce n'est pas évident de résister,
de faire tout comme si …
Ce n'est vraiment pas évident.
Pourquoi résister lorsque deux corps ne demandent qu'à fusionner.
Et si ta froid, sache que mes drap sont chaudes et sauront de réchauffer.
Quand vient le jour, elle revêt son armure.
Ce n'est jamais évident quand il s'agit de sentiments

Hors ligne Acini Van Herst

  • Scribe
  • Messages: 60
@Versus1

Citer
Grâce

Que de fois suis-je venu communier, Grand Tout !
En vain. Car ton ordre sacré n’est rien d’autre
Qu’un vaste champ de forces sans kamis*.
Et pourtant, aux appels incertains des mortels,
Caché, tu dépêches la paix, les riches heures.

*esprits / dieux de la nature japonais

N.B : J'ai posté ce quintil (pièce de cinq vers), dans le fil dédié au partage et à l'inachèvement, car les deux derniers vers ne me satisfont pas – peut-être à tort –, particulièrement leur rythme qui dénote, je trouve, avec les trois premiers.

Bon ! Bon ! bon !

Mon esprit tortueux qui diverge :

Chewbacca est en fait un Kami muni d’un champ de force qui avait été, par le trou noir au centre d’une œuvre de Versus1, propulsé dans Star Wars ???

Ma compréhension de Star Wars est toute chamboulée par cette nouvelle info !!!

Enfin ! Tout ça pour te signaler que ce « champ de force » me semble trop connoter SF et détone dans ton quintil.


Sinon :

«
Q...ui
E...st-ce
Q...ui
E...st
Caché ? »

Une joli transposition des blagues « toc toc qui est là ? » et « allo c’est qui ?» vers une version SMS anonyme… Et rappelant que les kamis sont souvent un peu farceur (voir capricieux).

 Fortuit, élaboré en cours de route, ou voulu dès la base de ton quintil ?

Je m’attendais à une réponse de l’autre côté (petite hésitation j'avais pas dit qui ?):

 …………………………………………. Tout
………………………………..………… autre
………………………………….………. Kamis
……………………………………………mortels
………………..les riches heures   s’éveillent !    (Suggestion dont l’ajout du mot transforme ton déca en alexandrin et ne paraît pas pervertir l’œuvre)


Pour ton autre vers déca, désolé ! Ton trou noir perturbe mon cerveau moteur... Mais je m’inquiète pas, tu vas nous trouver quelque chose d’ensorcelant…

Ah ! Sinon pour le dernier déca, virer le « tu » et le remplacer par le nom d’un Kami  en trois syllabes (soit de « la forêt de miyory » y a du choix, soit d’ailleurs).

Après ce n’est pas gagné pour qu’un lecteur comprenne le renvoi à ce film d’animation…

Pourtant le lien me semble presque symbiotique, la narratrice serait l’héroïne, la petite sorcière qui chasse les ravageurs de forêt avec l’aide des gentils kamis.

À se demander si tu n’as pas voulu rendre hommage à ce manga de la trempe de Hayao ?

Mais je dois m’égarer ce thème se retrouve dans d’autre anime voire dans des légendes nippones…
« Grace » le titre de ton poème ne me renvoie pas clairement à ce manga, je ferais bien une association lac de grasse et construction du barrage dans le film, mais là j’ai l’impression que je vais un peu loin…


Allez, dernière intox :

Se pourrait-il que je sois Chewbacca revenu sur terre par le trou noir et dont l’esprit serait perturbé par un champ de force ?

Du coup ! Suis-je un Kami et/ou un étron ?

Et si j’oublie la majuscule dû à sa divinité kami, cette dernière viendra t’elle me faire une farce en retour ???


Dernier roulement de tambour :
Bon ! Bon ! Bon !


The end or near !


C’était silly wars X en avant-première sur le fil du fofol de MdE…


Distribution :

La petite sorcière qui sert les déca et le Kami final…………….Versus1
Chewie et les autres Kamis…………………………………………………Cini
La tortue qui dit verge………………………………………………………..Le rôle est libre qui n’en veut ?

Roulement de tambour orchestré par Chewie et les Kamis.

Equipe de secours et accessoiristes : On attend encore les gars qui devaient amener la camisole…


Spoiler
[close]

Acini Van Herst
Barde bardé de bourdes dont l’esprit tortueux diverge

Hors ligne HELLIAN

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 356
L'ami de l'amant lassé
Là mit deux lames enlacées,
Prisant lit qui de la femme
Prise en liquide l'affame.

Commentaire explicatif :

Horrible fait divers dans un état perdu du Brésil, relaté dans le numéro des dernière nouvelles de Rio du 23 février  2002 :

Un homme lassé de sa compagne confia à son copain le soin de satisfaire celle-ci. l'ami dévoué prit  tant sa mission au sérieux qu'il brisa le sommier qui supportait  leurs ébats. De rage  et culpabilité,il tua la belle  à la machette passa une partie de son corps  au mixer et   dégusta   un litre de son sang avec un reste de ratafia, après quoi il dévalisa le frigo de la maison puis s'écroula ivre mort avant d'être arrêté par la police du lieu.
« Modifié: 09 novembre 2019 à 22:31:12 par HELLIAN »

En ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 292
  • Mon verre s’est brisé comme un éclat de rire
    • Alan Tréard, c'est moi !
Symbole et liberté en un art accueillant,
Aux idées confinées dans une rage unique,
Ô pieuse jalousie, sacrilège souillant
Le chagrin primitif d'un sentiment inique.

Hors ligne BettYY

  • Tabellion
  • Messages: 46
J’ai cherché des mots roses,
Qui pansent les blessures,
Mais j’ai fini morose,
Asphyxiée au mercure.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 1.481 secondes avec 23 requêtes.