Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

24 juin 2019 à 13:46:09

Le Monde de L'Écriture » Autour de l'écriture » Salle de débats et réflexions sur l'écriture » Lecteurs, lecteurs... c'est à vous !

Auteur Sujet: Lecteurs, lecteurs... c'est à vous !  (Lu 723 fois)

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 133
  • ─ Oh ! fumer l'opium dans un crâne d'enfant
    • Alan Tréard, c'est moi !
Lecteurs, lecteurs... c'est à vous !
« le: 02 septembre 2015 à 13:47:34 »
Bonjour,

J'ai pu remarquer que sur Le Monde de l'écriture, on s'empare des textes et des intentions avec passion, on fait vivre les textes à cent à l'heure, et tout ça sans aucune pédale de frein. On est comme dans un grand huit, une fois que c'est parti, on se demande pourquoi on y est monté ! Et j'ai bien remarqué aussi qu'il y avait des conceptions diversifiées de l'écriture avec une attache au texte différente pour chacun. Pour un auteur comme moi, qui suis comme un poisson dans l'eau, c'est tout à fait normal d'avoir une relation si forte avec les lecteurs ; c'est mon quotidien dans le forum, mais aussi à l'extérieur du forum, c'est ce qu'on appelle la littérature. Il est donc facile pour moi d'apporter un peu d'expérience personnelle pour resituer l'effet « littéraire » sur les différentes orientations du forum. Et c'est la raison pour laquelle j'ai décidé de créer ce sujet, spécial MDE, qui revient en profondeur sur la relation entre les auteurs et les lecteurs. J'attends vos réaction et votre conception de l'écriture. Je me permettrai de faire une petite présentation du sujet, et vous pourrez intervenir comme bon vous semble, auteurs, lecteurs, commentateurs et autres. On vit et on agit comme cela, sans vraiment prendre conscience du temps qui passe, et il est parfois bénéfique de se poser les questions qui sont difficiles à aborder, et de se donner les moyens de trouver un juste équilibre. C'est une bonne occasion de faire vivre les sentiments de chacun, tout en restant dans la bonne humeur et l'échange solennel. Vous avez tous votre conception personnelle du sujet, et on ne peut pas juger les goûts et les couleurs, or il n'est pas interdit de parler de ce qu'on aime et de ce qu'on aimerait le plus !

Alors,
Avez-vous déjà déposé un texte ici ? Connaissez-vous l'effet « Coucou tout le monde, ça va ? Voilà... heu... je poste un texte que j'ai écrit... il porte ma signature... » C'est risqué, ça demande à la fois beaucoup d'énergie et pas mal d'ouverture d'esprit. Peut-on ignorer la difficulté que représente la publication d'un écrit ? Il est difficile de confronter un texte auquel on tient énormément à d'éventuels mauvais retours (je vous rappelle d'ailleurs que la règle est la suivante : les commentaires sont destinés à faire vivre le texte, et à chercher des pistes pour l'améliorer ; à éviter les commentaires qui disent : « ton texte n'a aucune utilité, tu aurais mieux fait de ne pas le poster, et d'aller jouer aux billes ailleurs ») ; il est difficile de s'ouvrir aux critiques, même positives, et à la lecture de chacun. Que personne ne vienne me dire qu'écrire est ridicule, ne sert à rien, est une activité enfantine, sans ambition ni aucun risque ! « Oui, me direz-vous, mais était-ce utile d'ouvrir un sujet pour répéter ce qui a déjà été dit mille fois ? » Non mais ! J'ai bien le droit d'ouvrir un sujet, non !? Je reviens surtout sur l'idée que seul l'auteur « souffrirait » de poster son texte. Je veux mettre fin à l'idée que seul l'auteur existe, que le reste n'a pas de valeur, que le reste est absent du Monde de l'écriture. Ne vous êtes-vous pas rendu compte qu'il est souvent difficile pour un lecteur de poster un commentaire ? Les lecteurs existent, ils sont utiles au forum et à sa raison d'être. Eh, oui ! Les efforts sont partagés : il suffit que, en tant que lecteur, je dise qu'un texte est vraiment sombre, qu'il ne dit que des mensonges, et qu'il a une étrange structure avec des mots qui se répètent, pour qu'immédiatement l'auteur me réponde : « C'est fait exprès ! Tu comprends vraiment rien ! Ton commentaire est dégueulasse et toi aussi... »

Eh, oui ! Dur d'être lecteur et de commenter lorsque c'est pour se voir entendre que l'on n'est pas fait pour lire. Moi, quand je commente, je ne veux pas entraver la démarche d'un auteur, mais je ne veux pas non-plus qu'on me dise que ma lecture est « inutile. » Je profite donc de ce sujet pour rappeler que la relation entre un auteur et ses lecteurs est VITALE et qu'il faut revenir vers plus de respect et d'échange venant de la part de tous les auteurs (même amateurs). La responsabilité de chacun, sa capacité à respecter les lecteurs du Monde de l'écriture, doit faire bloc, pour apporter des droits aux lecteurs, les mettre en confiance, leur donner des raisons de participer à la vie du forum. Il ne faut pas qu'un lecteur s'excuse d'avoir commenté un texte ! Il faut s'habituer à considérer que le lecteur a peut-être fait un gros effort pour lire le texte et le commenter, parce que commenter comporte quelques risques, et que le texte était peut-être difficile à lire, difficile à comprendre. Et si on ne s'apprend pas à respecter les lecteurs quand on débute, il n'y a pas de raisons qu'on les respecte lorsqu'on voudra se professionnaliser !

Je profite de ce sujet pour revenir vers tous les lecteurs, et les remercier de prendre le temps de lire et de commenter les textes, car, mes chers lecteurs, sans vous ce forum n'aurait pas lieu d'être. Nous avons beaucoup de chance de vous avoir. Vous êtes donc remerciés pour la politesse et la finesse avec laquelle vous faites vivre les textes de vos auteurs préférés, ceux que vous adorez vraiment, et sachez que mille fois les auteurs du Monde de l'écriture s'allient à moi pour vous remercier. Il faut que vous puissiez participer à la vie du forum, et nous aurons encore tout le temps d'échanger par la suite ; vive votre lecture ! Vous avez plus ou moins de fidélité selon vos préférences, mais c'est la force de votre lecture qui donne au texte une raison d'être diffusé, une raison de vivre, une raison d'être encore retravaillé, réécrit, raccourcis, développé, approfondi, perfectionné...

Ensuite, et je vais vous laisser intervenir, je voulais ajouter qu'il n'y a pas que les auteurs débutants qui ont besoin du retour éclairé de leurs lecteurs, plus un texte est abouti, plus les lecteurs auront envie d'y ajouter leur signature. Il faut donc considérer qu'intervenir sur un texte pour le faire vivre, pour lui donner une nouvelle forme, ce n'est pas insinuer que le texte est bon à foutre à la poubelle. Intervenir, commenter, encourager, c'est toujours dire à l'auteur : « je t'ai lu, et ce que j'ai lu me donne envie de réagir, me donne envie de questionner le texte, ou le poème ; ça me donne envie de le faire vivre ! »

Voilà, donc aucun auteur amateur, stupide, professionnel, pédant, populaire, étrange, n'est sensé ignorer un lecteur respectueux et honnête ; il faut s'habituer à cette vision des choses, car je vois difficilement l'utilité de poster un texte ou un poème lorsque c'est pour démontrer qu'il vaut mieux ne pas le lire ni commenter...

Si vous avez quelque chose à ajouter, n'hésitez pas !

Hors ligne Megadonut

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 256
    • Ma page perso
Re : Lecteurs, lecteurs... c'est à vous !
« Réponse #1 le: 17 septembre 2015 à 19:49:04 »
Ton message fait réfléchir !
Je remercie moi aussi tous les lecteurs de ce forum !
Citer
Dur d'être lecteur et de commenter lorsque c'est pour se voir entendre que l'on n'est pas fait pour lire.
C'est vrai qu'au début, sans bases, c'est difficile de commenter un texte...
Merci pour ce message !
"Souviens-toi d'oublier"
Friedrich Nietzsche

"Dis-moi quels livres contient ta bibliothèque, et je te dirai qui tu es"
De moi ^^

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.056 secondes avec 22 requêtes.