Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

08 décembre 2019 à 03:13:27

Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateurs: Aube, Miromensil, Chapart, Claudius) » Duel

Auteur Sujet: Duel  (Lu 1302 fois)

Hors ligne Dragon-rouge

  • Scribe
  • Messages: 75
    • Ortie's art(
mon boulot artistique)
Duel
« le: 08 février 2007 à 15:41:07 »
Duel

   La neige tombe, les flocons se déposent sur la couche blanche qui couvre le champ, je suis glacé, ma cape ne sert plus vraiment à rien, je me secoue. Le Duc Arkan tourne en rond, pestant et marmonnant dans sa moustache.
“Quelle idée de se battre par un temps pareil! Et l’autre qui n’arrive pas.”
   Je n’y fait pas attention, et regarde la neige tomber, une tristesse infinie se glisse dans mon cœur, le glaçant encore plus. J’entends le bruit de sabots sur la neige, enfin il est là. Il descend dignement de son cheval, me toisant avec un sourire narquois.
“Déjà là? Pressé de mourir?”
   Je serre les dents et ne réponds pas. Il s’approche de moi, ses yeux marrons me fixent, il sourit toujours.
“Prêts messieurs?
-Bien sûr mon cher Arkan, répond-il.”
  Le duc frémit en l’entendant prononcer son nom et me jette un coup d’œil, je hoche la tête doucement, et reporte mon attention sur l’autre qui trésaille sous mon regard bleu acier.
“Bien, trois mètres entre vous...Voilà, dégainez à mon signal...
   Nous nous écartons, je pose la main sur la poignée de mon épée, et regarde calmement mon adversaire.
“Un...”
   Un souvenir jaillit de mon esprit, mon père me regardait en me disant que j’étais vif et que je ferais un bon combattant et la fierté de ma famille, je secoue la tête.
“Deux...”
   Mon souffle se transforme en buée, qui s’envole en virevoltant vers le ciel blanc.
“Trois...”
   Ma main resserre son étreinte sur la poignée, il me fixe le regard vide.
“Allez-y!”
   Il bondit le premier, l’épée dégainée, visant ma tête; je riposte et écarte l’épée d’un geste, je réplique vers sa jambe. Il bloque le coup et me rejette, je trébuche et m’étale sur la neige, il en profite et enfonce son épée dans mon bras. Je grogne, et me relève en plongeant vers lui, je réussis à le blesser à la cuisse. Dans son regard, une lueur de haine jaillit, et il fonce vers moi, je m’écarte, et il frappe dans le vide, je le pousse dans la neige d’un coup et reprends mon souffle. Il se lève et fait une pause lui-aussi, ce fut sa seule erreur.
   Je le blesse au flanc, il crie de douleur,je recule précipitement, un cri retentit, je tourne la tête, et vois ma femme, Maria, elle est affolée, je ne l’avais pas prévenu, je souris tristement, elle me montre quelque chose, je reporte mon attention au duel et vois mon adversaire qui plante son épée dans ma poitrine.
Pendant un moment je ne vis plus rien et ne sentis plus rien puis la douleur m’envahit, telle une vague, je sens la morsure du fer déchirer mes entrailles, froide est la douleur, l’épée se retire et une lueur de triomphe brille dans les yeux de mon adversaire.
    Je sens mon corps inanimé qui tombe comme une pierre, je bouge légèrement et vois le sang qui s’écoule de ma blessure, teintant la neige en rouge. La vie me quitte, lentement et douloureusement, je vois des visages penchés au-dessus de moi, qui crient mais je n’entends plus rien, silence absolu. Je pousse mon dernier souffle et le vois s’envoler vers le ciel, vers autre chose, la vie se détache de moi, je me vois étendu le regard vide, une mare de sang qui s’étale autour de moi, le Duc et Maria à mes côtés, et mon adversaire en retrait qui me contemple, un sourire au lèvres, si je pouvais moi-aussi sourire, je le ferais, je sourirais à la mort...
« Modifié: 23 juillet 2009 à 19:20:03 par Milora »
"L'art de peindre n'est que l'art d'exprimer l'invisible par le visible".
Eugène FROMENTIN

Hors ligne martlet

  • Aède
  • *
  • Messages: 223
    • Onirismes
Re : Duel
« Réponse #1 le: 30 avril 2007 à 14:07:43 »
Il y a plein de problèmes de rythme et beaucoup trop de virgules dans des phrases trop longues, comme ici :

"Je pousse mon dernier souffle et le vois s’envoler vers le ciel, vers autre chose. La vie se détache de moi, je me vois étendu le regard vide, une mare de sang qui s’étale autour de moi, le Duc et Maria à mes côtés, et mon adversaire en retrait qui me contemple, un sourire au lèvres, si je pouvais moi-aussi sourire, je le ferais, je sourirais à la mort..."

Tu saute du présent au passé simple sans logique : "Il bondit le premier", "Je le blesse au flanc", "Pendant un moment je ne vis plus rien", "Je sens mon corps".

Ce sont des défauts qui se corrigent assez facilement donc tu devrais y faire attention.

Hors ligne Ambrena

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 665
  • Perle de bois-sorcier
Re : Duel
« Réponse #2 le: 30 avril 2007 à 14:52:45 »
J'ai relevé deux petites fautes ou maladresses:
Citer
ma cape ne sert plus vraiment à rien
==> "ma cape ne me sert plus vraiment" suffit

Citer
moi aussi (sans tirets)

Comme Martlet, les fautes de temps m'ont gênée. Je pense que tu devrais choisir d'écrire au passé ou au présent; en l'occurence, le présent semble le mieux indiqué. En effet, ton "ce fut sa seule..." peut parfaitement être remplacé par un "c'est", par exemple.

Mais c'est un défaut qui se corrige vite, et c'est à peu près l'unique point important que tu doives travailler à l'avenir. En effet, ton texte est court mais bien rythmé.
"J’ai soudain la sensation limpide d’avoir gaspillé ma jeunesse… L’avoir vue s’échapper de mes mains comme l’anguille effrayée et m’appeler à présent sur le lierre du tombeau, où patiente depuis toujours le chant des enfants, les raisins volés…"

Roi Loth, Kaamelott, Livre V

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.023 secondes avec 22 requêtes.