Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

08 décembre 2019 à 03:13:16

Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Poésie (Modérateurs: Aube, Ben.G, Claudius) » Rien [Hibou II]

Auteur Sujet: Rien [Hibou II]  (Lu 605 fois)

Aahraz

  • Invité
Rien [Hibou II]
« le: 21 septembre 2014 à 21:08:28 »
J'ai sondé ma raison,
Réveillé mes démons,
Ils ont bien ri, oui,
Puis se sont rendormis.

Car, vois-tu,
Je n'ai plus peur de rien.
 
Ton retour ne m'effraie guère plus que l'orage, non,
Pas plus que mes non-songes, encore moins que ma rage,
Ni même que tes mensonges qui font tourner les pages,
Ton retour ne m'effraie pas, car je sors de ma cage.

Je n'ai plus peur de rien car je n'ai plus d'envie,
Je n'ai plus peur de toi, car je n'ai plus d'atouts,
Quand on n'a rien du tout on peut jouer au fou,
Et feindre d'être tout devant les petits riens.

Je veux boire ta victoire, et les voir t'élever,
Au dessus de leurs âmes que tu feras brûler
Oui, peut-être qu'un jour, ils viendront te chercher,
Je ne serai pas là, parti dans la fumée,
Je ne serai pas là : je n'ai guère peur de toi.

Je ne suis donc plus rien, puisqu'il n'y a plus rien,
Je ne suis plus humain, mais n'en reste pas bête,
Tu crois en ton étoile, or tu ignores, Berger :
Les moutons suivent les ânes, et en leur sein, Sheitan,
Les cochons se pavanent ; Cris, pleurs et grognements,
Vois : ils se confondent ! Et braillent et se morfondent,
Bouffant du grain à moudre. Toi, tu n'es pas si bête...

Non, ton retour ne m'effraie pas, non,
Pas plus que ton départ, pas plus que ta présence,
Je ne ressens plus rien, ni de toi ni de moi,
Je n'ai plus peur de rien, et je cherche, sur les toits,

De pauvres âmes brimées, opprimées dans l'humus,
Que j'arrache le soir au sort des abribus,
Ils erraient dans le noir, je leur cherche une lumière,
Les raccroche à des rêves de mirages en ether,

Je n'ai peur de rien  et n'ai même plus de rire,
Non il n'y a pas d'émoi, car je n'ai plus d'empire
Je n'ai pas peur de toi car il n'y a plus de moi,
T'as la rancoeur des rois, l'illusion de l'avis,
Leur distribue la mort en criant souffler vie

Perché, les yeux ouverts sur ton retour malsain,
Les serres aiguisées je n'ai plus peur de rien
Bien en haut du clavier, comme au haut de ma branche,
Me voilà, vois, ça y est !
Je te surplombe déjà, et bientôt je me penche,
Oui c'est moi l'oiseau fou qui contemple ta brume,
Et qui se tord le cou comme un hibou sans plumes.

" Hou, Hou ! " !
« Modifié: 03 octobre 2014 à 20:49:48 par Psykokwak »

Hors ligne Shaé

  • Calligraphe
  • *
  • Messages: 125
Re : Rien [Hibou II]
« Réponse #1 le: 21 septembre 2014 à 21:26:34 »
J'ai vraiment beaucoup aimé, le thème abordé déjà, la manière dont tu as exprimé ça et l'ambiance général de ton poème, c'est léger et en même temps lourd de sens !

Merci pour ce moment de lecture et de plaisir
Que les mots qui sortent de mes lèvres et de mon esprit soient immortalisés sur des feuilles de papier immaculées.

http://nanowrimo.org/widget/LiveParticipant/popcorn-shae.png

Hors ligne Milla

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 343
Re : Rien [Hibou II]
« Réponse #2 le: 21 septembre 2014 à 21:33:39 »
Yop !

Coquillette :
Citer
Ils ont bien rit, oui,
ri

pour le reste, je suis bof capable de commenter de la poésie. je laisse ça aux autres ;)

Hors ligne Baptiste

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 634
  • Pingouin de Patagonie
    • Rêves de comptoir
Re : Rien [Hibou II]
« Réponse #3 le: 24 septembre 2014 à 14:44:14 »
Salut

Citer
Ni des pluies ni des lois,
je trouve ça un peu facile, je crois. Je n'es plus peur de la pluie ni de la lois c'est un truc que j'ai l'impression d'avoir entendu pas mal de fois
Citer
Ton retour ne m'effraie guère plus que l'orage, non,
Pas plus que mes non-songes, encore moins que ma rage,
Ni même que tes mensonges qui font tourner les pages,
Ton retour ne m'effraie pas, car je sors de ma cage.
En fait je suis vraiment rentré dans le texte a ce passage là
Citer
Tu crois en ton étoile, or tu ignores, Berger :
Les moutons suivent les ânes, et en leur sein, Sheitan,
Les cochons se pavanent ; Cris, pleurs et grognements,
Vois : ils se confondent ! Et braillent et se morfondent,
Bouffant du grain à moudre. Toi, tu n'es pas si bête...
ça j'aime beaucoup
Citer
De pauvres âmes brimées, opprimées dans l'humus,
Que j'arrache le soir au sort des abribus,
Ils erraient dans le noir, je leur cherche une lumière,
Les raccroche à des rêves de mirages en ether,
ça aussi
Exepté "de mirage en éther", j'sais pas pourquoi mais je trouve que ça à pas trop de sens (mirage d'éther peut être)
Citer
l'illusion de l'avis,

bof
Citer
Oui c'est moi l'oiseau fou qui contemple ta brume,
Et qui se tord le cou comme un hibou sans plumes.
j'aime bien la chute

bon j'ai pas été emballé au début et au fur et à mesure j'ai réussit à rentrer dedans a part les quelques truc qui m'ont fais bizarre, j'aime globalement bien

mais tu dois pouvoir rendre le debut plus percutant

merci pour ce texte

Invité

  • Invité
Re : Rien [Hibou II]
« Réponse #4 le: 07 octobre 2014 à 18:17:52 »
J'suis en train de bosser dessus pour en faire un truc plus musical, en fait, à la base, c'est une chanson. Fin du moins à force d'improviser et tout j'ai plus la métrique chanson, plutôt que poème. Si vous avez pas peur de vous ruiner les oreilles (parce que là je chante..; fin j'essaye, donc c'est dangereux, lol), c'est ici : http://youtu.be/F-9pFHbhB3I

Merci pour vos comms j'ai retouché deux trois trucs ^^

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.071 secondes avec 22 requêtes.