Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

21 juillet 2019 à 14:49:19

Le Monde de L'Écriture » Salle de lecture » Romans, nouvelles » L'Etranger (Albert Camus)

Auteur Sujet: L'Etranger (Albert Camus)  (Lu 13346 fois)

Hors ligne Gwynplaine__

  • Aède
  • *
  • Messages: 171
L'Étranger (Albert Camus)
« Réponse #30 le: 25 juin 2018 à 01:40:23 »
Camus... Chaque bouquin est un monument.
Pourtant je n'avais jamais lu l'Étranger, honte à moi. C'est aujourd'hui tort réparé, et donc , m'y voici :

L'Étranger.

Résumé sans spoilers

" Aujourd’hui, maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. "

Ainsi Meursault commence son récit. Il veille puis enterre sa mère. Le lendemain, il débute une aventure avec Marie, "une fleur à la peau brune".

Son voisin, Raymond, lui demande d'écrire pour lui une lettre à sa maîtresse arabe, qui l'a trahie, afin de la punir.
Une amitié se crée entre les deux hommes.

Lorsqu'une rixe éclate entre Raymond et le frère de cette ancienne maîtresse, il est au côtés du premier. Pourtant ce n'est pas lors de cette bagarre que va intervenir l'élément perturbateur. Non, lui ne vient qu'après alors que l'Arabe et Meursault se rencontrent par hasard sur la plage, sous un soleil aveuglant. C'est absurde.



L'auteur
Albert Camus

Camus passe son enfance en Algérie. Il fera des études de philosophie, deviendra journalistes. Durant la Guerre il sera maquisard.

Camus est existentialiste, il est le précurseur de l'absurde (euh, je suis pas sûre-sûre en fait). Face à un monde qu'il considère comme absurde, Camus préconise l'engagement. (Ce qui m'a toujours impressionné c'est qu'il mette sa doctrine en pratique, en combattant pour la résistance.)

Prix Nobel de Littérature en 1957, Albert Camus meurt dans un accident de voiture à 46 ans.



Mon avis

L'étranger m'est beaucoup plus difficile à cerner que Caligula ou La Peste, par exemple.

Le ton froid, dénué de sentiments, est perturbant, plus que l'acte de Meursault en fait.

L'auteur ne nous aide pas dans notre jugement des personnages. Doit on condamner Meursault ? Que penser de Raymond ? Et de cette femme, journaliste, presque automate ? La seule personne pour laquelle on ressent un peu d'empathie, c'est Marie. Peut-être parce qu'elle est la seule à avoir quelques sentiments sains.

Les questions qu'on se pose sont nombreuses, tant sur le fond que sur la forme.

Qui est cet étranger ?

Dans quelle mesure Meursault est-il coupable ? Qu'est-ce qui le différencie du procureur qui "demande sa tête" ? Et de quoi est-il coupable ?

Et puis cette question, finalement, que faire alors que l'on va inéluctablement mourir ? Demain ou dans vingt ans, comment affronter la mort ?

C'est peut être ça l'absurde. Face à tant de questions un récit froid et laconique, dénué de sentiment et d'humanisme.


Pour la réflexion qu'il engendre, pour le style unique, pour l'insatisfaction lors de l'excipit, je dis : honte à moi, je ne l'ai lu qu'une seule fois. J'ai adoré, je recommande et ne manquerai pas de m'y remettre.

Et vous, vous en pensez quoi ?


NB : tapez pas trop fort, c'est ma première fiche :)
« Modifié: 25 juin 2018 à 01:44:58 par Gwynplaine__ »
- On a les histoires policières, la science-fiction, les westerns…
- Est-ce que dans votre monde, les gens veulent toujours un seul parfum à la fois, pour leurs histoires ? Un seul goût en bouche ?

***
L'Hiver19 par myriades:

Hors ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 6 888
  • Veilleur de nuit
    • J'irai lire chez vous
Re : L'Etranger (Albert Camus)
« Réponse #31 le: 25 juin 2018 à 03:40:26 »
Salut gwynplaine !

Je tape pas fort  :P J'ai fusionné ta chronique avec un fil qui existait déjà sur le livre (tu as un index si tu veux savoir ce qui a déjà été fait :) )
Mais merci de l'avoir fait, c'est cool :)


A plouche !



Modé de garage
Être sur la route sans avoir quitté la maison,
être dans la maison sans avoir quitté la route
- Victor Segalen

Mon paradoxe de singe

Hors ligne Sygma

  • Tabellion
  • Messages: 23
Re : L'Etranger (Albert Camus)
« Réponse #32 le: 10 juillet 2019 à 11:35:34 »
Bon j'ai cherché l'article sur mon livre plus que préféré, ma bible  ::) et je me suis permis de tenter de le déterrer des profondeurs de l'oubli ^^

Si je devais résumé pour moi l'Etranger aujourd'hui c'est : la première fois étrange, la deuxième compréhensible, la troisième complètement folle... Et plus j'y retourne et plus c'est le livre qui me retourne.
Moi, j'aime ce personnage de Meursault, je le comprend ; j'aime ses valeurs, je les partage et les trouve juste. Je trouve que ce personnage a juste décidé de vivre sa vie comme il l'entend sans accepter la société, ses codes, son mensonge (un peu comme le propriétaire de l'hôtel dans Fanfan) ... Lui vit et pour lui c'est la manière de vivre des autres qui est absurde. Pour les autres il est fou, bizarre, psychopathe et j'en passe et c'est lui qui est absurde.
Au vu de sa manière de vivre dans cette société, sa fin pouvait presque être programmée, et contrairement à ce qu'on peut penser il n'est pas dénué de sentiments, bien au contraire à mon avis.
Enfin je ne peut que encourager à le lire deux fois : une pour essayer, et l'autre pour comprendre. (commencé à comprendre bien évidemment)
Chacun à bien sûr une opinion différente, surtout sur un livre aussi engagé mais voici donc la mienne   ;D
"Le hasard fait bien les choses,
mais on ne fait jamais de choses bien par hasard"

Hors ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 104
Re : Re : L'Etranger (Albert Camus)
« Réponse #33 le: 10 juillet 2019 à 20:45:12 »
yep, mon camus préféré ! je suis assez d'acc avec toi Sygma sur tout ce que tu dis
ouais il a un côté sympa ce meursault, un côté frais, spont', qui ne fait pas semblant, qui ne simule rien
globalement tous les grands démissionnaires de la littérature (bartbleby, oblomov, et qq autres, et même molloy, et gaston lagaffe dans une certaine mesure - même si gaston lagaffe est ultra engagé dans certaines choses (le bricolage, ses inventions, etc.) ont qqch de profond, sincère, émouvant, interpellant.
Lui vit et pour lui c'est la manière de vivre des autres qui est absurde. Pour les autres il est fou, bizarre, psychopathe et j'en passe et c'est lui qui est absurde.
pour les autres, il n'est pas absurde, je pense. il est malsain, mauvais, méchant, autiste, tout ce qu'on veut, mais je ne dirais pas absurde (adjectif qu'on utilise d'ailleurs parfois un peu à tort et à travers dans le langage courant - et auquel camus (et beckett, et d'autres) rendent toute sa puissance et toute sa précision. :)

Hors ligne Marcel Dorcel

  • Aède
  • *
  • Messages: 192
Re : L'Etranger (Albert Camus)
« Réponse #34 le: 11 juillet 2019 à 04:45:06 »
L'étranger est le passage obligé de tout lecteur qui se respecte. C'est un très grand livre, à l'écriture blanche et sans fioritures. Traduit en quarante langues, facile à lire mais moins à comprendre, plus facile d'accès que La chute, il est beaucoup étudié à l'école et à mons sens, à juste raison.
Un imbécile ne s'ennuie jamais il se contemple
De Gourmont

Tout dire ou se taire
J Green

 Croyez-vous que je me sois donné la peine de me lever tous les jours de ma vie à quatre heures du matin pour penser comme tout le monde 
J Hardouin

Tout ce qui est atteint est détruit
Montherlant

Hors ligne Julien-Gracq

  • Plumelette
  • Messages: 18
Re : L'Etranger (Albert Camus)
« Réponse #35 le: 11 juillet 2019 à 07:42:20 »
Il faudra que je me relise du Camus mais de mémoire c'est d'un chiant... Et d'un inintérêt total en matière d'écriture, j'avais essayé de me lire "La peste" il y a quelques mois, j'ai balancé le bouquin au bout de cinquante pages, tout allait trop vite, les personnages apparaissaient, disparaissaient sans prévenir, toute la description était très brouillonne (à dessein je m'en doute). Bref, je me retrouvais pas là-dedans, ni littéraire ni extraordinaire, tout juste fainéant (oui qui suis-je pour dire ça...). A l'inverse, je trouve tout mon bonheur dans un Kafka avec ses tirades interminables.

Pour "L'étranger", je l'avais lu au lycée, j'avais plutôt bien aimé dans mon souvenir, mais un point qui m'intrigue est le pourquoi fait-on toujours de ce roman une sorte de porte d'entrée vers la grande littérature, pour le lecteur débutant?

Hors ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 104
Re : Re : L'Etranger (Albert Camus)
« Réponse #36 le: 11 juillet 2019 à 11:23:48 »
Pour "L'étranger", je l'avais lu au lycée, j'avais plutôt bien aimé dans mon souvenir, mais un point qui m'intrigue est le pourquoi fait-on toujours de ce roman une sorte de porte d'entrée vers la grande littérature, pour le lecteur débutant?
? qui fait de ce roman une porte d'entrée vers la grande littérature ?
enfin en tout cas ça se défend :c'est a/facile à lire b/puissant et profond

kafka, ce que tu en retiens c'est des tirades interminables ? c'est marrant moi je mettrais plutôt en avant son style sec et lapidaire - qui le rapproche du camus de l'étranger, d'ailleurs

y a un truc où je suis d'acc avec ce que tu as l'air de penser : l'étranger est très différent du reste de camus.

moi j'adore l'étranger
la peste je trouve ça mille fois moins puissant
c'est rare d'ailleurs je crois, un auteur dont un livre est à ce point nettement meilleur que les autres

en tout cas Juju : moi je suis pour, qui qu'on soit, s'autorise (à condition d'argumenter, ce que tu fais) à dire "victor hugo j'aime pas", "beethoven je trouve ça bof", "orson welles je trouve ça lourd". c'est un droit et peut être même un devoir moral, et c'est plus intéressant que dire "beethoven j'y comprends rien mais puisque tout le monde dit que c'est bien c'est que ça doit être bien"
« Modifié: 12 juillet 2019 à 12:20:13 par Meilhac »

Hors ligne Rémi

  • ex RémiDeLille
  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 6 607
Re : L'Etranger (Albert Camus)
« Réponse #37 le: 12 juillet 2019 à 10:11:06 »
Citer
Pour "L'étranger", je l'avais lu au lycée, j'avais plutôt bien aimé dans mon souvenir, mais un point qui m'intrigue est le pourquoi fait-on toujours de ce roman une sorte de porte d'entrée vers la grande littérature, pour le lecteur débutant?

Citer
c'est a/facile à lire b/puissant et profond
J'ajouterai :
c/ c'est court
d/ ça demande un travail de lecteur (sans analyse de la part du lecteur, le bouquin n'a pas de raison d'être)


Hors ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 104
Re : Re : L'Etranger (Albert Camus)
« Réponse #38 le: 12 juillet 2019 à 12:23:36 »
sans analyse de la part du lecteur, le bouquin n'a pas de raison d'être

oh moi je trouve ça drôle et sensuel, chacun ses manières de lire mais analyser... perso analyser c'est un truc que je fais le moins possible quand je lis, et je suis fan de l'étranger. 8)

(lol ça me donnerait presque envie de lancer un grand débat "faut il chercher à comprendre/analyser les oeuvres littéraires/artistiques" vous avez quatre heures  :mrgreen:)

mais perso ce qui m'excite dans l'étranger, c'est pas le message philosophique sur l'absurdité de la condition humaine, la communication, la solitude, etc., moi ce qui me botte c'est ce ton bizarre et singulier, un peu drôle, intrigant, et ce rythme bizarre
yep beau bouquin décidément :--)
« Modifié: 12 juillet 2019 à 12:26:45 par Meilhac »

Hors ligne Julien-Gracq

  • Plumelette
  • Messages: 18
Re : Re : Re : L'Etranger (Albert Camus)
« Réponse #39 le: 15 juillet 2019 à 16:34:30 »
Pour "L'étranger", je l'avais lu au lycée, j'avais plutôt bien aimé dans mon souvenir, mais un point qui m'intrigue est le pourquoi fait-on toujours de ce roman une sorte de porte d'entrée vers la grande littérature, pour le lecteur débutant?
? qui fait de ce roman une porte d'entrée vers la grande littérature ?
enfin en tout cas ça se défend :c'est a/facile à lire b/puissant et profond

kafka, ce que tu en retiens c'est des tirades interminables ? c'est marrant moi je mettrais plutôt en avant son style sec et lapidaire - qui le rapproche du camus de l'étranger, d'ailleurs

y a un truc où je suis d'acc avec ce que tu as l'air de penser : l'étranger est très différent du reste de camus.

moi j'adore l'étranger
la peste je trouve ça mille fois moins puissant
c'est rare d'ailleurs je crois, un auteur dont un livre est à ce point nettement meilleur que les autres

en tout cas Juju : moi je suis pour, qui qu'on soit, s'autorise (à condition d'argumenter, ce que tu fais) à dire "victor hugo j'aime pas", "beethoven je trouve ça bof", "orson welles je trouve ça lourd". c'est un droit et peut être même un devoir moral, et c'est plus intéressant que dire "beethoven j'y comprends rien mais puisque tout le monde dit que c'est bien c'est que ça doit être bien"

Je l'ai souvent entendu lorsque quelqu'un, sur d'autres forums que celui-ci et même au quotidien, conseillait à un jeune lecteur en quête de classiques de démarrer par l'étranger, pour les raisons que tu as donné notamment.   ^^

Pour Kafka, j'ai surtout en mémoire la "fin" de Le château, dans laquelle un personnage féminin fait un long discours sur une bonne trentaine de pages avec très peu d'interruptions. J'avais trouvé ce passage complétement dingue, cette aisance de l'auteur à rendre un discours interminable, qui se veut de plus évasif (puisque le personnage ne désigne jamais les choses précisément, glisse beaucoup d'énigmes qui n'auront de réponses), sans que le tout soit rébarbatif, même plutôt passionnant.  :)

C'est ce que je me disais aussi, Camus semble avoir tenté des choses bien différentes d'un roman à l'autre et visiblement si L'étranger fait l'objet d'un consensus, c'est moins le cas pour La peste qui du reste est un des rares romans dont j'ai abandonné la lecture. On m'a déjà dit du bien de son théâtre, de la part de quelqu'un qui exécrait ses romans, j'y jetterais un oeil un jour.  ^^


Hors ligne Rémi

  • ex RémiDeLille
  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 6 607
Re : Re : Re : L'Etranger (Albert Camus)
« Réponse #40 le: 17 juillet 2019 à 11:14:13 »
sans analyse de la part du lecteur, le bouquin n'a pas de raison d'être

oh moi je trouve ça drôle et sensuel, chacun ses manières de lire mais analyser... perso analyser c'est un truc que je fais le moins possible quand je lis, et je suis fan de l'étranger. 8)

(lol ça me donnerait presque envie de lancer un grand débat "faut il chercher à comprendre/analyser les oeuvres littéraires/artistiques" vous avez quatre heures  :mrgreen:)
"analyser" est peut-être trop fort comme mot ; ce que je voulais dire, c'est que dès la fameuse première phrase, on est quasi obligé de se poser des questions, que Camus ne nous donnera pas de réponse. Donc un rôle du lecteur fort par rapport à d'autres classiques.
Et le débat serait intéressant ^^ Qu'apporte l'analyse ? vous avez 4 heures ;)

Hors ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 104
Re : Re : Re : Re : L'Etranger (Albert Camus)
« Réponse #41 le: 17 juillet 2019 à 12:40:05 »
sans analyse de la part du lecteur, le bouquin n'a pas de raison d'être

oh moi je trouve ça drôle et sensuel, chacun ses manières de lire mais analyser... perso analyser c'est un truc que je fais le moins possible quand je lis, et je suis fan de l'étranger. 8)

(lol ça me donnerait presque envie de lancer un grand débat "faut il chercher à comprendre/analyser les oeuvres littéraires/artistiques" vous avez quatre heures  :mrgreen:)
"analyser" est peut-être trop fort comme mot ; ce que je voulais dire, c'est que dès la fameuse première phrase, on est quasi obligé de se poser des questions

yep c'est des manières de lire, des rapports aux oeuvres. perso je me pose zéro question quand je lis. soit j'ai du plaisir et je continue, soit je n'ai pas de plaisir et je continue un peu quand même, ou je m'arrête.

je suis bien d'acc' avec la fameuse phrase de proust, "chaque jour j'attache moins de prix à l'intelligence"

et la dissert' sur l'analyse, on pourrait même poser la question différemment, non pas "qu'apporte l'analyse?", mais "de quoi l'analyse nous prive t elle? en quoi le fait, lorsqu'on lit, de "chercher à comprendre" fait il obstacle à la sensibilité, aux impressions, à une réception plaisante et féconde de ce qu'on lit ?" (vous avez huit heures :--) :--))

yep pourquoi pas ouvrir un fil là dessus  :)


 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.785 secondes avec 23 requêtes.